forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mar 21 Avr - 11:53


Il était assez tard. Dix-neuf heures tout au plus. La plupart de mes employés avaient désertés les locaux de l'entreprise pour rentrer chez eux, auprès de leurs familles. Moi ? Non. Je restais ici, seul. Melyna avait quittée la ville. Je me retrouvais sans assistante mais aussi sans le goût de vivre. Entre Melyna et moi c'était une histoire un peu bizarre. Elle n'était que mon assistante mais ça ne nous empêchait pas de baiser ensemble aussi souvent qu'on le voulait. Je crois bien que j'étais amoureux d'elle mais je n'en étais pas certain. Et je ne le saurais probablement jamais. Personne n'avait été mis au courant de ce qu'il se passait entre elle et moi. Seul ma sœur était au courant, c'est tout. Melyna était donc partie de Siloam et moi, je me retrouvais seul. Comme un idiot. Enfin, ça ne m'empêchait de baiser avec n'importe quelle femme tout de même. Je ne me gênais pas pour ça. J'étais déjà pas mal occupé par mon travail mais, en plus de ça, je m'occupais d'un centre qui aidait les jeunes – ou moins jeunes – drogués à se sortir de là. Contrairement à ma petite sœur, je n'avais jamais touché à la drogue. L'alcool oui mais jamais la drogue. J'étais ravi que Talya s'en soit sortie tout de même. Aujourd'hui, elle travaillait dans la police et j'étais on ne peut plus fier de ma sœur.

C'était après une longue journée de travail, enchaînés de réunions que je me dirigeais le lieu où se trouvait le centre dont je m'occupais. C'était avec un certain enthousiaste que je prenais plaisir à me rendre là-bas. J'avais l'impression de me rendre utile et d'aider les autres. C'était super gratifiant. Je traversais donc la ville quasi déserte à bord de mon véhicule. Une porche. Je gagnais pas mal d'argent et j'avais pu me payer la voiture de mes rêves. Certains trouveront cela superficiel mais qu'importe. Ça ne l'était pas pour moi. Durant mon enfance, j'avais dû me passer de choses que je rêvais d'avoir maintenant que je pouvais me les payer, je n'allais pas m'en priver. Et puis, j'offrais des choses à ma maman et à ma petite sœur aussi. Le bonheur de mes proches était aussi important que le mien. J'arrivais enfin au centre. Il y avait pas mal de voitures sur le parking, j'allais avoir pas mal de boulot encore mais c'est pas grave. J'aimais bien cela. « Bonjour Coline ! » disais-je en saluant la secrétaire qui se trouvait à l'accueil. En quittant les locaux de mon entreprise, j'avais retiré ma cravate ainsi que ma veste de costumes. J'entrais à présent dans la salle de réunion. Celle-ci était en train de prendre fin mai je restais parfois longtemps après la réunion afin de parler avec les membres. Je remarquais une jeune femme toute seule dans son coin, jouant sur son cellulaire. Je n'avais pas encore eu l'occasion de discuter avec elle. « Bonjour. Je te dérange ma belle ? » Disais-je en m'approchant d'elle. Son parfum, hum quel régal ! Elle sentait divinement bon. Et puis, elle était super bien foutu en plus de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Ven 24 Avr - 12:33

Aujourd'hui après avoir fait les magasins et travailler a fond du moins quelques heures ce matin et deux cet après midi, j'avais décider de prendre un peu de temps pour moi et donc boutiques time. Depuis que j'étais seule sans homme dans ma vie, je me reprenais vraiment en main, d'ailleurs Kayla était plus qu'heureuse de voir que je voulais m'en sortir. J'avais donc fait quelques achats, j'avais même réussi a me trouver quelques robes et une paire de chaussure. Rien que d'avoir dépenser cette argent je me sentais bien, j'avais le coeur remplie. C'est peut être une façon de dire que je suis superficielle mais peut importe j'en avais tellement besoin, depuis trop de temps je m'étais privé, depuis trop longtemps je ne m'étais pas accordé du temps comme aujourd'hui.

C'est donc le coeur léger que je me rendais a ma réunion pour ma désintoxication. Je devais suivre régulièrement des réunions. Bien entendu je n'aimais pas y aller, mais j’essayais de faire un effort. Sauf que la ce soir à écouter les autres parler de leur problèmes ca me faisait vraiment suer. Moi aussi j'avais eu des problèmes, j'en ai encore, j'arrive difficilement a décrocher de cette merde, la présence de wade du moins sa non présence me fait mal mais il ne reviendra jamais.

La réunion était en train de se terminé, je venais de recevoir un message du travail. L'hôpital me demandait encore des informations sur les patients que j'avais vu aujourd'hui. Je pianotais sur mon cellulaire quand j'entendis une voix masculine raisonner proche de moi. J'avais envie de lever es yeux au ciel, même de ne carrément pas calculer le mec a côté de moi. Mais il avait un petit quelque chose dans la voix que je ne pouvais occulter, quelque chose de sensuel. Oh mon dieu mais a quoi je fais allusion la, mais d'un côté je souriais en coin, car de penser a ce genre de chose moi même me prouvait bien que j'allais réussir a passer au dessus de toute cette merde.

"Non du tout, le boulot me lâche pas"

Je ne l'avais pas encore regarder, je levais donc mon regard. Quand je poser mes yeux sur son visage je failli faire une attaque, il avait un charme a couper le souffle, autant sexy que ca voix. Ca allait parfaitement avec le personnage. Je tendis la main et refis un petit sourire. Je sens que j'allais vraiment m'amuser avec cet homme.

"Oh pardon que je suis mal polie, Azalyne enchantée"

Je passais une main dans mes cheveux et rangeais mon téléphone, l'hôpital attendrait bien. Pour le moment j'avais autre chose a faire, des choses beaucoup plus intéressantes a faire, a savoir le bel étalon qui se trouvait juste a côté de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Ven 24 Avr - 14:51


Cette jeune femme était très belle. Sexy à souhait. Ouais bon j'avais certes le cœur brisé par le départ de Melyna mais quand on tombe de cheval, il faut remonter en selle non ? Et c'était exactement ce que je voulais. Remonter en selle. Trouver une nouvelle femme avec qui je me voyais partager ma vie. Mais pour le moment, je voulais juste m'amuser un peu. Et cette jeune femme semblait assez réceptive à mes avances. En effet, il y avait une petite étincelle de malice dans son regard et dès qu'elle posait les yeux sur moi, elle vint ranger son cellulaire directement dans sa poche. Mon dieu qu'elle était belle. Mais si elle se trouvait ici, c'est qu'elle avait un problème avec la drogue. Je ne pouvais pas le croire. Pas une fille comme elle. Elle était si jolie et semblait tellement fragile que je ne pouvais pas concevoir qu'une fille comme elle avait pu se ruiner la santé dans la drogue. En tout cas, j'allais l'aider à s'en sortir et devenir sobre. J'espérais bien devenir une nouvelle drogue.

Au début, elle paraissait froide et distante mais je suis certain que ce n'est qu'une façade. Je savais quoi faire pour la mettre à l'aise. « Oh je vois ! Je suis un peu dans le même cas que toi. Ne me dis rien, je suis certain que tu bosses dans un service afin d'aider les gens. » J'étais assez doué pour deviner ce genre de choses. Jetant un regard sur mon cellulaire, je vis qu'il était déjà pratiquement vingt heures et mon ventre commençait à gargouiller légèrement. Le déjeuner avait été long mais pas très copieux. Je détestais les déjeuners d'affaire qui n'en finissaient pas. Me rapprochant de la jeune femme, elle se présentait à moi. « Eh bien enchanté Azalyne ! Jm'appelle Lukà et je suis l'un des parrains de ce centre. Alors comment une jolie fille comme toi en est arrivé là ? » Demandais-je en toute innocence. Ma main venait de se poser contre le mur. Azalyne se retrouvait désormais coincée entre le mur et moi. Son parfum m’enivrait et je ressentais l'envie de lui faire l'amour là, tout de suite, maintenant. La salle se vidait petit à petit. Je ne serais pas contre le fait de la baiser dans la salle de réunion mais ce n'était pas très bien. Je suis son mentor, je ne pourrais pas faire mon job de la sauver si elle passait régulièrement dans mon lit. En fait si, je pourrais très bien faire les deux. « Dis-moi. Tu as faim ? Je t'emmène dîner dans le meilleur restaurant de la ville si tu veux. » Étant assez connu, j'avais pu dîner dans les meilleurs restaurants du monde et de Siloam. J'aurais pu commencer à la draguer dès maintenant mais je préférais prendre mon temps avec elle. La désirer et, surtout, qu'elle me supplie de la baiser sans reprendre notre souffle. J'avais envie de la connaître à tous les niveaux. Melyna m'avait ouvert les yeux. J'étais capable de tomber amoureux, de m'intéresser à une femme autre que pour ses fesses. Un nouveau Lukà était né. « Alors ? Tu me suis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Ven 24 Avr - 19:43

Ca peut paraître débile voir même futile, mais le fait que Lukà me prête un minimum d'attention me faisait plaisir, surtout en ces lieux. Cela voulait dire beaucoup sur la personnalité des gens, j'étais une droguée, du moins une ex toxico qui voulait s'en sortir, sur le papier on va dire. Bien sur que je veux décrocher de cette merde, mais venir aux réunions ne me plaisait pas le mois du monde.
J'avais rangé mon téléphone et donné quand même une raison pour laquelle je le tenais dans mes mains, le travail...Même en rehab l'hôpital me harcelait, il fallait que je signe un pacte avec un diable, pour que j'évite de mourir trop vite sinon l'hôpital voudra aussi m'appeler et avoir des nouvelles pou diverses choses depuis l'au-delàs! Ce que Lukà me dit me fit sourire, il avait vu juste, je penchais légèrement la tête signe qu'il était malin.

"Absolument tu as l'oeil! je suis infirmière a l'hopital de Siloam"

Par la suite je m'étais présenter a lui, laisser planer le suspense n'était pas trop mon dada. Je préférais aller droit au but, du moins dans ce genre de situation. Si nous étions amener a discuter un petit moment autant savoir l'identité. Nous étions tout deux debout, je m’apprêtais a partir quand mon téléphone s'était déclenché, Lukà lui s'était un peu interposé entre moi et la porte de sortie. Je lui fis un petit sourire quand enfin l'inconnu sexy se présentait, il avait un prénom qui lui allait a merveille. Je me mordillais la lèvre inférieur quand il me posa la question. Bien sur nous étions dans un lieu qui laissait planer le doute, sauf que c'était pas trop compliquer, l'alcool la drogue quoi d'autre? pas grand chose. Je lui lançais un petit regard, je n'aimais pas trop en parler mais bon comme il venait de le dire, il était parrain de cet endroit, j'étais donc pas la première toxico ni la dernière.

"Je peux passer mon tour? pour faire simple j'ai pris quelques dopants pour tenir le coup au travail et me voilà ou j'en suis avec une overdose derrière sans oublier un ancien mec qui m'a bien mise au plus bas...je l'avais cherché...enfin peu importe, je veux m'en sortir c'est le plus important non"

Je feignis un petit sourire, j'étais vraiment mal a l'aise de parler de ma situation actuelle. Je baissais un peu le regard, voilà mon point faible, la chose qui me rendait vulnérable. Mais bon je l'avais aussi choisi, je devais donc faire un travail sur moi même pour essayer de ne plus le prendre mal. Heureusement pour moi, Lukà eu la gentillesse de changer de sujet. Si j'avais faim? oh oui je mourrais de faim.

"Déjà au premier rendez vous? mais qu'est ce que sa sera au deuxième? tu m'emmèneras sur la lune?"

Je plaisantais bien sûr, bien que je ne comprenne pas vraiment encore pourquoi un homme comme lui s'intéressait a une ex junkie comme moi. Mais c'est que Lukà se faisait insistant, je fis un sourire gentil et franc tout en enfilant mon sac a main.

"D'accord, c'est gentil de ta part, suis je privilégiée ou tu fais ca avec chacune de tes patientes ici?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 12:26


"Absolument tu as l’œil ! je suis infirmière a l’hôpital de Siloam" Bingo !! J'étais vraiment trop fort. Nan en fait, j'avais toujours eu l’œil pour décrypter les gens. Azalyne était infirmière. Je l'imaginais parfaitement bien avec son petit uniforme d'infirmière et je ne serais pas contre une petite consultation privée. Mais c'était sûrement un peu trop tôt. Si j'étais présent aujourd'hui c'était pour aider toutes ces personnes. Chaque parrain de l'association avait pris sous son aile l'un des membres. Peut-être que je pouvais prendre Azalyne sous mes ailes. Bref. Être infirmière lui allait bien. Je ne saurais dire pourquoi mais ce métier lui allait comme un gant. J'avais un sourire satisfait sur le visage. J'avais eu raison de penser que son métier était d'aider les autres. Au début, la jeune femme avait été légèrement froide et distante avec moi mais c'était terminé maintenant. Elle semblait assez à l'aise pour se dévoiler à moi. Je connaissais son prénom, son lieu de travail et le métier qu'elle exerçait. C'était un bon début. C'était à mon tour de me présenter à elle. « Moi c'est Lukà et jdirige une société de prêt à porter. » Disais-je d'un ton assez platonique. Ce n'était pas flagrant aux premiers abords mais j'étais bel et bien patron.

Azalyne vint se mordiller la lèvre inférieure lorsque je vins m'interposer entre elle et la porte de sortie. Je passais ma main sur son visage en caressant légèrement sa lèvre. « Ne fais pas ce genre de choses. » Disais-je dans un murmure. Je ne pouvais pas croire qu'une jeune femme aussi séduisante qu'elle avait eu des problèmes avec la drogue. C'était impensable. Azalyne me racontait assez brièvement son histoire. Je restais perplexe et assez attristé de son histoire à elle. « Je ne peux pas croire qu'une jeune fille comme toi soit tombé dans la drogue. Tu sais quoi ? Je vais t'aider. Je vais t'aider à te sortir de là et à te sevrer. » Disais-je en la soulevant avec facilité afin de l'installer sur la table derrière nous. La salle de réunion était déserte. Nous étions seuls et j'avais furieusement envie de la baiser. Je voulais sentir la chaleur de son corps contre le mien. Je lui avais promis un restaurant mais qu'importe, nous pouvions très bien faire les deux de toute façon. « Oublie-le ce crétin. Il ne te mérite pas ! » C'était moi qui venait de dire ça ?! Moi qui avait du mal à me remettre du départ de Melyna. Mais quand on tombe, il faut bien se relever non ?! Peut-être que ma rencontre avec Azalyne n'était pas dû au hasard. Peut-être qu'elle était là pour m'aider à remonter la pente, tout comme j'étais là pour l'aider à remonter la sienne. Je venais me glisser entre ses jambes. Avec mes deux mains, je vins l'embrasser à pleine bouche, mélangeant ma langue à la sienne. « Non je ne fais pas ça avec tout le monde ma jolie ! » Disais-je dans un murmure. Tandis que je venais d'ouvrir son chemisier, mes lèvres effleuraient sa poitrine. J'espérais ne pas lui faire prendre peur tout de même. Avec agilité, je lui retirais son soutien-gorge et pris énormément de plaisir à découvrir sa poitrine nue. « J'espère que je ne te choque pas princesse. » disais-je en continuant de la couvrir de baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 13:37

Je fis un petit sourire en coin, il était tout content d'avoir trouvé mon domaine, mais c'était assez contradictoire avec le personnage que j'étais et surtout qui se trouvait ici. Enfin peut importe. Il se présentait enfin a moi, en plus il dirigeait une société de prêt a porter. Fort intéressant, je fis un petit sourire. Mais il ne semblait pas si emballé que ca de me dire ce qu'il faisait dans la vie, remarque ce n'était pas le plus important.
Alors que j'étais clairement en train de le draguer, je m'étais mordu la lèvre inférieure, sauf que la réaction de Lukà me fit vraiment rire et me plaisait. Sa main vint se poser sur mon visage et sur ma lèvre pour que je la retire de l'emprise de mes dents. Je le regardais avec un regard de braises, des flammes dans les yeux. Pourquoi est ce que en cet instant présent j'avais du désir pour cet homme? probablement parce qu'il attisait en moi un trait de ma personnalité qui a été trop longtemps mis au silence.
Après lui avoir raconter un morceau de mon passé, Lukà décrétait qu'il voulait m'aider, il voulait être en quelque sorte mon ange gardien. Je penchais la tête légèrement sur le côté assez intrigué.

"Je n'ai pas besoin d'un ange gardien, je me suis mise dans cet état toute seule je vais m'en sortir, puis quelqu'un comme toi doit avoir des choses beaucoup plus importantes a faire que de s'occuper d'une junkie comme moi"

Je déposais ma main sur sa joue et lui tapotais délicatement signe de remerciement, mais aussi que je ne voulais absolument pas de son aide. Pourquoi faire? justement pour me prouver que je ne suis pas capable d'y arriver seule?
Lukà me soulevait pour me poser sur la table non loin de nous, non mais c'était une blague il était en train de faire ce que je pensais. Il se glissait entre mes jambes, il attrapait mon visage pour m'embraser a pleine bouche. Soudain je me sentais revivre, embrasser un parfait inconnu c'était moi, c'était ce que je faisais avant, quand j'en avais envie. Je sentais la passion le désir et l'envie irrésistible de lui sauter dessus s'emparer de moi. Je répondais bien évidement a ce baiser plus que charnel.

"Je suis bien contente alors, mais ce n'est pas digne d'un grand patron"

Ces mains se glissaient le long de mon dos avant de venir soulever mon haut pour délivrait mon corps et il dégrafa aussi tôt mon soutien-gorge. Quand a moi je lui attrapais la boucle de son pantalon afin qu'il se colle encore plus contre moi.

"Absolument pas, au contraire je me demandais quand est ce que tu allais te décider"

Son pantalon défait je lui attrapais le visage pour l'embrasser a pleine bouche et l'attirer tout contre moi afin de m'allonger sur la table.

"Si tu veux m'aider continu de le faire ...mais de cette manière"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 14:03


Entre les jambes d'Azalyne, je ne perdais pas de temps pour lui retirer son haut ainsi que de libérer sa poitrine de ce soutien-gorge très sexy. Je sens que j'allais adorer veiller sur elle. Melyna était encore présente dans ma tête certes mais il fallait aller de l'avant. J'entrelaçais mes doigts à ceux de la jeune femme collé contre moi. « Justement non, je n'ai rien d'autre à faire et j'en ai envie. Je veux être ton ange gardien ma jolie. » Disais-je en m'emparant de ses lèvres que je mordillais à mon tour. Heureusement que nous nous étions retrouvés seuls dans la salle de réunion. Je déposais des milliards de baisers sur son corps que je découvrais petit à petit. Je la sentais frissonner sous mes caresses. Elle semblait heureuse que je puisse m'intéresser à elle et répondait avec fougue à mes baisers. D'un geste de la main, mon pantalon vint atterrir sur le sol. Baiser avec une inconnue c'était tout à fait moi. J'avais toujours fait cela et ça n'était pas prêt de changer. Oh que non ! « Je ne suis pas un enfant de cœur, Azalyne. » Me contentais-je de murmurer dans son oreille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 14:51

Lukà était très entreprenant, il savait ce qu'il voulait, il allait droit au but, sans tourner autour du pot. J'aimais ce genre de caractère, ca tombait vraiment à pic. Ces mains se promenaient sur mon corps, les miennes faisaient exactement la même chose. Je me sentais revivre a nouveau, enfin la Azalyne d'avant revenait, ca me faisait un bien fou d'être désirée comme ca, rien que pour un moment avec moi et rien de plus.
Je ne répondis pas quand il continuait d'affirmer qu'il voulait être mon ange gardien, je n'allais pas commencer à polémiquer là dessus. Nous étions en train de nous occuper de ma rehab a cet instant même donc ne chipotons pas sur les mots.
Attiré contre moi, je ne cherchais pas a faire dans la dentelle, nous allions coucher ensemble, ici dans cette salle de réunion, sans aucune gêne et surtout sans se soucier de ce qui nous entoure. Lukà surure a mon oreille qu'il n'est pas un enfant de coeur, je soupire un instant car malgré tout ce qu'il me fait n'est pas sans effet. Je l'embrasse tout le long de son cou avant de lui répondre.

"Ca tombe bien moi non plus"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 19:47


Je ne suis pas le genre de mec fréquentable. J'ai certes une bonne situation, gagner beaucoup d'argent mais je ne suis pas fréquentable. Je ne suis jamais tombé amoureux. Jamais. J'avais cru être amoureux de ma petite assistante mais malheureusement cette dernière était partie avant que je ne puisse m'en rendre compte. Je ne voulais pas embêter ma sœur avec mes problèmes. Elle avait suffisamment des siens je pense. Donc bon, je me débrouillais tout seul. Comme un grand garçon que j'étais. Pour tuer mes soirées soit j'allais dans un bar afin de trouver une fille avec qui passer la nuit, soit je venais ici et j'aidais les autres. Enfin ce soir, j'aidais non seulement Azalyne mais je m'aidais moi aussi. .

Nous n'allions pas passer toute la soirée ici. Après un nouvel orgasme, je me retirais d'elle et la reposer à terre. Je l'embrassais et vint remettre mon caleçon ainsi que mon pantalon et ma chemise rapidement. Puis, je l'attirais par la taille en lui dérobant un baiser. « Et si on oubliait le restaurant ? Si on allait chez moi, je te prépare un truc vite fait à manger, une bonne bouteille de vin et après, la nuit sera à nous. » je ne voulais plus la lâcher. Je la laissais se rhabiller puis, nous quittions la salle de réunion main dans la main. J'avais néanmoins pris le soin de ramasser les préservatifs usagés. Je la conduisais à mon véhicule où je lui ouvrais la portière. J'attendais son choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 20:06

Luka était vraiment quelqu'un de fort impressionnant, il avait un tel charisme qu'il pouvait pour faire tomber du regard. Bien sur il avait un charme fou, ce soir c'était notre soir, je venais de faire sa rencontre et vraiment en détail je devais l'avouer. Mais je n'allais certainement pas m'en plaindre, après Liam maintenant Lukà, est ce que j'étais un bout de viande ou je les attirais vraiment?
Le premier round venait d'être passé sauf que monsieur avait encore faim. J'allais lui donner a manger et autant qu'il en demanderait car moi aussi j'étais affamé, comme si je n'avais pas manger depuis des lustres, ce qui en pratique était vrai.

Après quoi je remettais mes vêtements, Lukà me donnait un ultime baiser, ce qui me fit sourire. Il me proposait toute autre chose. J'arquais un sourcil pour réfléchir.

"Troquer un grand restaurant pour chez toi...ca me semble parfait"

Il me tendait la main, j'étais un peu surprise de cela, mais ne bronchais pas. J'attrapais sa main, ces doigts virent s'entrelacer aux miens et nous allions jusqu'a sa voiture. Je montais côté passager et direction son chez lui, je ne savais pas maison, villa, penthouse, appartement, loft, tout s'offrait a moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 20:57


Azalyne était une femme extraordinaire. Elle ne semblait jamais rassasiée de sexe et je n'allais pas m'en plaindre. Loin de là. C'était un réel plaisir de pouvoir la baiser comme je le souhaitais. Nous venions de prendre notre pied dans la salle de réunion. Heureusement que personne ne nous avait surpris quoi que cela ne m'aurait pas vraiment dérangé. J'assumais parfaitement ma réputation, de coucher avec toutes ces femmes. Et j'assumais très bien d'avoir faire ce que nous venions de faire Azalyne et moi. Nous étions connectés, attirés l'un envers l'autre aussi. Elle avait perdue son mec, sortait d'une overdose et moi, j'avais eu le cœur brisé. On se soignait tout simplement. Elle me faisait du bien et je lui en faisais. Du moins, je le croyais vu les gémissements de plaisir qu'elle avait fournie pendant nos ébats. « Oh oui ! Tu m'as bien remercié pour les préservatifs. C'est à mon tour de te remercier maintenant. » Je la laissais prendre place côté passager de ma voiture puis, je vins prendre place derrière le volant. Nous traversions la ville dans un calme apaisant. La radio en sourdine, je passais ma main sur sa cuisse. J'étais devenu incapable de la lâcher. Je l'avais dans la peau alors que ça ne faisait qu'une heure à peine que nous nous connaissions tous les deux. Je ne savais pas quoi lui dire. Je la connaissais bien mieux physiquement que mentalement mais je sentais que nous étions amenés à nous côtoyer pendant très longtemps encore. Nous arrivions devant mon immeuble. « jsuis au dernier étage. » lui murmurais-je. Je vivais dans un grand appartement au dernier étage. Grand, moderne avec une terrasse qui faisait tout le tour de mon appartement.

Mes doigts entrelaçaient les siens. Nous nous trouvions dans l'ascenseur. Ma main autour de sa taille, je la tenais près de moi. Je n'avais encore jamais ramené de filles chez moi mais elle, c'était différent. Je la laissais entrer chez moi. Déposant mes clés dans l'entrée ainsi que ma veste, je vérifiais si je n'avais pas de messages sur mon répondeur. « Mets toi à l'aise princesse. » dans la cuisine, je lui préparais quelques amuses bouche et je sortais une bouteille de vin du réfrigérateur. De toute façon, quelques chose me disait que nous n'allons pas manger énormément. Je ne savais pas dans quoi je m'engageais avec elle. Seul l'avenir nous le dira mais en tout cas, elle m'attirait. C'était un peu comme avec Melyna au début mais cette fois les choses seraient différentes. Je le sentais. Je venais rejoindre Azalyne qui était assise sur mon sofa. Je déposais le plateau sur la table basse et nous servait deux verres de vin. « Tiens ma jolie ! Il faut que tu reprennes des forces, la nuit va être longue. » J'avais envie qu'elle me parle d'elle. Je ne comprenais pas pourquoi son mec l'avait largué. Enfin tant mieux pour moi, je pouvais l'avoir rien que pour moi. « Parles moi de toi princesse. Je veux tout savoir de toi. » Disais-je en passant ma main sur sa cuisse et mes lèvres dans son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 21:22

Durant le trajet on ne savait pas vraiment quoi dire, déjà pour ma part j'étais vraiment impressionnée par sa voiture. J'adorais les belles choses mais je ne les convoitais pas pour autant. On m'en offrait j'allais pas dire non, mais tout faire pour en avoir, non très peu pour moi. Il faut vivre avec ce que l'on a, on peut toujours faire mieux, mais si c'est pour manger des pommes de terres tout le reste de notre existence, ca n'en vaut pas la peine. Il y avait un peu de musique, mais surtout la main de Lukà qui se faisait un malin a me caresser la cuisse, je n'allais pas lui dire d'arrêter. Cette sensation était plus qu'agréable donc bon. Le trajet ne fut pas long, on arrivait devant un immeuble, grand, moderne, la ca en jetait carrément. Limite la voiture à côté de ca c'était rien du tout, je n'osais même pas imaginer l'appartement. Je fis un petit sourire quand il me dit dernier étage, la vache je sens que j'allais en prendre pleins les yeux.
Je sortais donc de la voiture, Lukà avait attrapé mes doigts, ca me surprenais un peu ce contact, mais je ne bronchais pas. Nous arrivions dans l'ascenseur, le lieu ultime ou tout les fantasmes et les sens sont décuplés. Une fois que les portes s'ouvrit je regardais partout, son appartement était digne de cet endroit et de l'homme que Lukà représentait.

"D'accord, c'est magnifique chez toi"

Je me sentais un peu mal a l'aise, j'avais retiré mes escarpin me faisant descendre d'au moins six centimètres. Je le regardais dans la cuisine, il y avait un grand plan de travail autour duquel des tabourets. Il avait l'air bien concentré, je décidais donc d'aller m'installer sur le canapé. Quelques instants plus tard, Lukà m'y retrouvait un plateau avec pleins de bonnes choses dessus, suivit d'un verre de vin que je pris.

"Toi aussi alors, santé...merci encore pour l'invitation Lukà"

Il m'appelait tout le temps princesse, pourtant il ne me semble pas que j'ai une couronne sur la tête, mais lui en voit une alors pourquoi pas. Je pris une gorgée de vin, il était divinement bon. Je croisais l'une de mes jambes, sans talons c'était moins sexy, mais peut importe. Il voulait en savoir plus sur moi, même si il était vraiment attiré par mon cou, je gloussais un peu.

"et bien...tu sais que je suis infirmière, je vis de nouveau seule, je me suis retrouvé un petit appartement, beaucoup plus petit que chez toi...et je fais une désintox, mais j'ai un ange gardien qui est sexy a souhait, tu le connais peut être, il s'appelle...oh je sais plus"

Je pris sa nuque pour attirer ces lèvres contre moi et lui donnait un petit baiser langoureux et une fois sexy.

"ah si je sais...Lukaaaa"

Ma voix avait insister sur le A avant que je ne le regarde avec un regard de feu je repris une gorgée de vin et posais mon verre.

"Et toi alors, comment sa se fait qu'un homme comme toi soit seule dans un si bel endroit"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Dim 26 Avr - 21:59


Azalyne semblait abasourdie par mon appartement. Pour moi, j'avais l'habitude de ce genre d'endroit mais je comprenais que ça puisse être impressionnant pour quelqu'un ne provenant de ce milieu. Je la laissais se mettre à l'aise sans pour autant la quitter des yeux. Elle était tellement belle, séduisante et semblait tellement fragile. J'avais envie de l'aider. De la sortir de cette merde et d'être sa nouvelle drogue. J'avais pris énormément de plaisir à la baiser deux fois de suite dans la salle de réunion. Elle avait un corps magnifique. C'était la première fois qu'il y avait une jeune femme dans mon appartement. Enfin mis à part ma sœur bien sûr. D'ailleurs, si elle savait ce que je trafiquais avec Azalyne elle me tirerait probablement les oreilles. Mais qu'importe. Je faisais ce que bon me semblait et en l’occurrence, là j'avais envie de passer un agréable moment en compagnie de cette jeune femme.

Je venais donc la rejoindre sur mon canapé. Elle vint croiser ses jambes. Rien que ça m'excitais énormément. Elle n'avait probablement pas conscience de l'effet qu'elle avait sur moi. « merci ma jolie. Tu viens quand tu veux d'accord. » Étant son mentor, je me devais d'être présent pour elle. Et je le serais même si elle n'était pas en manque de toute façon. Azalyne vint me raconter brièvement sa vie. Elle vivait seule ? Intéressant, je pourrais donc aller chez elle de temps en temps. La baiser dans son lit et découvrir son petit univers également. « Santé ma belle ! » J'aimais bien l'appeler princesse. Pour moi, elle en était une et puis, elle méritait qui la traiterait comme une reine. Soudain, alors que je buvais chacune de ses paroles ; elle vint m'embrasser. Un petit baiser timide mais remplis de sensualité. Elle prononçait mon prénom avec sensualité en insistant sur la dernière lettre. Je la prenais sur moi et vint passer ma main dans sa petite culotte. « Moi ? Eh bien, j'ai grandi dans une famille modeste. Mon père s'est barré assez jeune. J'ai dû m'occuper de ma sœur et ma mère. Si jsuis à la tête de cette société, c'est parce que l'ancien patron me la laissais en héritage. Et j'ai la membre du centre la plus sexy et désirable. » Ma main se trouvait toujours dans sa petite culotte. Je voulais l'exciter au plus haut point mais prendre mon temps pour la baiser. « Je suis très occupé avec mon travail et .. avec toi maintenant . » Ma langue venait chercher la sienne. Une fois qu'elle l'avait trouvé, je l'embrassais avec passion et fougue. « Je me fiche de ton passé Aza. Jvais te sortir de cette merde, fais moi confiance. » Je buvais une gorgée de vin et reprenais mes caresses sur l'intimité de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Lun 27 Avr - 12:32

Je me trouvais chez Lukà, si on m'avait dit que je passerai ma soirée de jeudi soir chez un grand homme d'affaire, je n'y aurai pas cru. Mais j'allais profiter de cette soirée, Lukà semblait un homme bien, outre le fait qu'il sache très bien faire l'amour. Ce dernier ne se privait pas pour me dire que je pouvais venir quand je le voulais. Je fis un petit sourire, il ne perdait pas de temps.

"Carrément, mais fait moi un double des clefs ca ira plus vite"

Je gloussais légèrement avant de prendre mon verre et que l'on trinque ensemble. Il me chatouillait le cou avec ces baisers, cela me faisait frissonner. J'avais insister sur son prénom, je jouais véritablement avec lui. Je revivais rien qu'en sa compagnie, j'étais vraiment heureuse de me retrouver. Aujourd'hui je ne ressentais même pas la sensation de manque.
Je lui avais raconter un peu ma petite vie, même si il n'y avais pas grand chose a dire. Mais j'étais aussi très curieuse de savoir qui était le grand Callaghan. J'étais à califourchon sur lui, alors qu'il commençait a raconter son histoire je sentis ces doigts se glisser dans mon pantalon et sous ma petite culotte. Je fis les yeux rond mais rigolais un peu car il n'y allait pas de main morte.

"Un homme très proche de sa famille, j'adore ca...j'ai été adopté pour ma part quand j'étais qu'un bébé mais je vais très bien....sexy? ah bon? "

Je posais ma main sur la sienne avant de lui coller un baiser dans le cou, long et sensuel. Lukà insistait sur le fait qu'il était très occupé que se soit au travail et encore plus avec moi. Je me stoppais dans mon baiser, je fis un petit sourire qu'il ne pouvait voir. Sa main vint chercher ma nuque afin qu'il puisse prendre possession de mes lèvres. Je me laissais faire, je l'embrassais avec passion aussi. Lukà se voulait rassurant, une chose qui me surprenais, j'avais encore beaucoup de mal pour entendre ce genre de chose quand je me rappelle a chaque fois ou Wade me rabaissait.
Qu'il se fiche de mon passé était agréable a entendre, je voulais vraiment me sortir de tout ca, oublier Wade me sortir cet homme dont j'avais été amoureuse. J'avais encore le coeur en mille morceaux mais je me devais de l'oublier pour tout le mal que j'avais subit.

"Je veux aussi m'en sortir...mais c'est dur...fin je veux pas t'ennuyer avec tout ca...j'ai encore du mal a oublier tout ce qui s'est passé c'est trop frais"

J'avais eu un coup de mou, en repensant a mon ancienne histoire, a tout le mal que j'avais eu. Toutes ces choses m'avaient fait réaliser que la vie est trop courte. Je voulais la vivre a fond. Je fus prise d'un regain d'énergie. Je fis un sourire en coin quand le main de Lukà se reposait sur mon intimité. Je commençais a détacher sa chemise, bouton après bouton. Je l'embrassais la nuque le cou, le menton puis lui attrapais les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Lun 27 Avr - 20:03


C'était la première fois qu'une fille autre que ma frangine venait chez moi. Pourquoi ? Je n'en savais rien. C'était un principe que j'essayais t'appliquer depuis des années déjà mais ce soir, c'était différent. J'avais invité Azalyne chez moi. Je lui avais préparé quelques trucs à manger et je nous avais sortis – de ma réserve personnelle – une bonne bouteille de vin provenant de France. Puis, je m'étais placé à ses côtés sur mon vaste canapé. Encore une fois, je ne pouvais m'abstenir de la toucher. C'était comme une drogue mais une drogue pas néfaste cela dit. Un double des clés ?! Hum, il ne fallait pas pousser quand même. Mais ça ne me dérangerais pas de l'avoir pour moi quand elle le voulait. « Non pas de double de clé, pas encore du moins ma jolie. Mais si un jour, tu t'ennuies ou que tu sens que tu vas replonger, tu m'appelles et j'arrive aussitôt. » Après tout, j'étais son mentor et j'étais là pour l'aider. Et si, en plus de ça, nous pouvions prendre énormément de plaisir en baisant ensemble, c'était encore mieux. La cerise sur le gâteau comme dirait ma mère.

Azalyne était en train de jouer très clairement avec moi et j'aimais ce petit jeu entre nous. Je ne regrettais pas du tout d'être le parrain de cette association et surtout d'y être aller ce soir. Nous allions passer une nuit d'enfer tous les deux. C'était assez étrange qu'Azalyne ne me connaisse pas plus que cela. J'étais pourtant assez connu en ville mais bon, ça faisait du bien d'être apprécié pour la personne que j'étais et non pour mon argent. « Ah ouais t'as été adopté ? Eh bien tant mieux si tu vas bien. Oh oui, tu es très sexy Azalyne ! » Pendant que nous discutions un peu de nos vies respectives, je ne me gênais pas pour caresser doucement son intimité. Je ne faisais pas dans la dentelle. J'avais encore envie de la baiser comme dans la salle de réunion mais bon, ne nous précipitons pas. La nuit était devant nous et nous avions tout le temps de le faire. La jeune femme venait m'embrasser. Je prolongeais son baiser en mélangeant sa langue à la mienne. Mes domestiques étaient tous rentrés chez eux et personne d'autre ne vivaient ici. Nous serions donc seuls pendant toute la nuit. Nous ne parlions plus. Nous contentions de se toucher, de se caresser, de s'embrasser. Malgré ma façon d'être – assez bestiale – je savais être tendre et à l'écoute de mes proches. Je savais qu'elle avait probablement le cœur en miettes mais j'allais le lui rafistolais. Elle avait juste besoin qu'on s'occupe d'elle et j'étais là pour ça. « Tu ne m'ennuies pas princesse. Je suis ton mentor et je suis là pour t'aider. Tu vas t'en sortir. Je ne te lâcherais pas. » et voilà qu'Azalyne était en train de déboutonner ma chemise. Je la laissais faire. Appréciant chacun de ses baisers, je lui retirais une nouvelle fois son haut. « Toi aussi tu sais ce que tu veux ma jolie. Viens j'ai un truc à te montrer. » Lui prenant la main, je l'entraînais sur l'immense terrasse où se trouvais mon jacuzzi. Je ne savais pas pourquoi mais j'avais très envie de la baiser dans le jacuzzi. « un bain de minuit ça te tente ? » Disais-je en l'embrassant dans le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Lun 27 Avr - 20:35

J'avais lancé cette phrase sur les clefs de son appartement pour voir sa réponse, car en vérité depuis toute à l'heure, rien n'arrivait de la bonne façon. Enfin il n'y avait pas vraiment de mode d'emploi mais j'aimais justement les choses non conventionnelles. Lukà me donnait un petit sourire, je ne pus m'empêcher de sourire en écoutant sa réponse tout en lui caressant la joue.

"Sexy et les pieds sur terre, voilà une chose qui me plait"

Heureusement que Lukà n'avait pas dit oui, sinon j'aurai pu lui demander n'importe quoi, comme de me marier maintenant tout de suite et de m'emmener faire le tour du monde.
Je ne sais pas pourquoi je lui avais parlé de mon adoption, probablement parce que ce n'était pas tabou, puis aussi parce que Lukà m'avait fait une petite confidence. Mais bon fini le moment mélo drame, sauf que j'ai remis Wade sur le tapis quand Lukà me parlait de mon passé. C'était encore trop délicat pour moi, sauf que mes esprits étaient vite remis en place quand Lukà me titillait mon intimité.
Durant un petit moment nous avions arrêter de parler, Lukà et moi découvrions d'une autre façon nos corps. J'en revenais toujours pas que Lukà me soit tombé dessus tout à l'heure. J'avais quand même ouvert mon coeur assez rapidement, dire mes failles et mes blessures si vite ne me ressemblais pas. Pourtant je l'avais fait, Lukà en revanche le prenait d'une façon que seul lui pouvait faire. Je collais mon front un instant contre celui de Lukà, je ne savais tellement pas comment appréhender cette relation qui s'installait entre nous.

"Merci...alors que ca fait a peine deux heures qu'on se connait et tu me donnes l'impression que tout est possible et que tu pourrais tout me donner, pire tout me servir sur un plateau d'argent"

Je ne voulais pas pleurer, je ne voulais pas qu'il me prenne en pitié, vraiment c'est la raison pour laquelle j'avais commencé a déboutonner sa chemise. Alors que sa chemise était totalement ouverte, je pouvais vraiment admirer son corps sculpté, Lukà annonçait qu'il avait un truc a me montrer. Je le laissais faire, main dans la main il m'entrainait sur sa terrasse. Un jacuzzi, je restais dans l'entrebâillement de la porte pour le regarder avec un sourire en coin. Je retirais aussitôt mon pantalon ainsi que tout le reste de mes vêtements, après tout Lukà et moi avions couché ensemble donc il savait a quoi je ressemblais, puis bon je n'étais pas la première femme nue qu'il devait voir. Je rentrais directement dans le bain chaud, je jouais avec les bulles et remontais mes cheveux en un chignon.

"Alors tu es encore dehors, pas très rapide pour un homme d'affaire"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Lun 27 Avr - 21:12


« Sexy ? Ne me dis ce genre de choses princesse. » Disais-je en l'embrassant langoureusement. Je ne pouvais pas résister à l'envie de la toucher, de l'embrasser. Je n'arrivais pas à expliquer pourquoi elle m'attirait mais elle m'attirait énormément. Encore plus que Melyna peut-être bien. Je n'avais pas envie de la laisser tranquille. Nous avions la nuit devant nous et je comptais bien en profiter au maximum. Déjà dans la salle de réunion, ça avait au top. Au delà de mes espérances. Sur moi, je m'amusais à titiller son sexe en y introduisant un ou deux doigts à l'intérieur. Elle était déjà bien humide et j'aimais ça. Je découvrais son corps de rêve à l'aide de mes mains. Elle était vraiment divine. Une déesse et j'étais chanceux de pouvoir baiser avec elle quand je le souhaitais. Ce n'était pas très professionnel de coucher avec celle dont on devait s'occuper mais au moins, j'étais certain qu'elle ne retomberais pas dans la drogue. Elle méritait mieux que ça Azalyne.

Je la tenais toujours sur moi. Ma chemise était à présent ouverte et avait rejoins le tee-shirt de la jeune femme sur le sol de mon appartement. Je la couvrais de baiser quand soudain j'eus la bonne idée de l'emmener prendre un bain dans mon jacuzzi et pourquoi pas de faire l'amour là-bas. Personne ne pouvait nous voir à cette hauteur là. Je l'emmenais donc sur ma terrasse. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, Azalyne avait retirée l'intégralité de ses vêtements et fait son entrée dans l'eau chaude du jacuzzi. « Non, je voulais te regarder nue.Tu as les fesses les plus jolis de la terre. » Un sourire en coin, je me déshabillais à mon tour. Je n'avais pas honte de mon corps et puis, nous nous étions déjà vus nus tout à l'heure donc bon. Il n'y avait plus aucun tabou entre nous. J'entrais dans l'eau et vint me coller à la jeune femme. Je passais une nouvelle fois ma main sur son sexe puis, je venais embrasser sa poitrine. « Tu es à moi ce soir. » Lui murmurais-je dans l'oreille. Contrairement à Azalyne, Melyna n'était jamais venue chez moi. Nous nous contentions de faire l'amour au bureau le plus souvent ou dans la limousine de l'entreprise ou dans les toilettes d'un bar minable. Je ne referais pas cette erreur. Avec Azalyne, j'avais envie de faire les choses bien. De la traiter comme elle le méritait, de lui offrir les plus belles choses qu'elle n'aurait même pas pu rêver avoir un jour. Je vins la prendre sur moi. Je brûlais à nouveau de désir pour cette jeune femme que je ne connaissais que depuis une heure. Je voulais qu'elle me supplie de lui l'amour avec violence ou pas d'ailleurs. Mes doigts titillaient toujours son sexe. Mes lèvres exploraient chaque partie de son corps. Les choses sérieuses commençaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Lun 27 Avr - 21:33

Je venais de rentrer dans le jacuzzi j'attendais que Lukà vienne me rejoindre. Je n'avais pas envie d'attendre, à quoi bon tourner autour du pot. Si il m'avait amener ici c'était pas pour enfiler des perles ni pour regarder les bulles s'amuser toute seule. Je gloussais quand je l'entendis me dire qu'il voulait me regarder, comme quoi j'avais les fesses les plus belles de la terre. Je rigolais cette fois, jouant encore a l'eau.

"A d'autre Lukà, tu dois dire cela à toutes les filles que tu croises, moi c'est les fesses et les autres c'est quoi les seins les yeux les jambes! Aller tait toi et viens"

Je le regardais en me mordant la lèvre inférieure, tout à l'heure il m'avait reprit quand j'avais fait cela. Je voulais donc voir si c'était que pour avant, ou si cet effet était encore effectif. Une fois dans l'eau Lukà arrivait directement en main direction. J'enroulais un de mes bras autour de son cou, je sursautais légèrement de plaisir quand je vins sentir ces doigts contre mon intimité. Ces lèvres commençaient une nouvelle fois leur ascension contre ma peau. Je fis un petit oui de la tête quand il disait que j'étais a lui ce soir tout en me mordant une nouvelle fois la lèvre car Lukà me faisait un tel effet qui était dur de se contenir.
J'avais l'impression d'être une nouvelle femme, qui apprenait l'amour, qui apprenait a être tendre et aimante, qui ne devait plus pleurer. Quand je repense a la discussion que j'avais avec Liam, je devais vivre pour moi car je le méritais. J'avais fait une erreur, bien sur, mais qui n'en fait pas. Si Wade était parti qu'il n'avait pas réussi a m'oublier cela voulait bien dire qu'il ne m'aimait pas autant qu'il le prétendait.
Lukà me tirait contre lui, j'enroulais mes jambes autour de son bassin et penchais ma tête dans son cou pour l'embrasser. Je remontais mes baisers, je long de sa carotide puis de son menton et lui attrapais la lèvre puis la langue.

"A me traiter ainsi je ne vais plus partir"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mar 28 Avr - 9:42


"A d'autre Lukà, tu dois dire cela à toutes les filles que tu croises, moi c'est les fesses et les autres c'est quoi les seins les yeux les jambes! Aller tait toi et viens"  Ouais bon ce n'était pas faux mais bon cette fois c'était différent. Azalyne était différente. Elle aurait pu choisir n'importe quel type pour s'envoyer en l'air mais non, elle m'avait choisie moi et à ce moment-là, elle n'avait aucunement connaissance du fait que j'étais un grand patron et que j'étais riche à ne plus savoir qu'en faire de cet argent. J'avais ris à sa remarque. Elle avait raison donc je ne répondais rien. Je me contentais d'entrer à mon tour dans l'eau bien chaude et de me coller à elle. J'étais incapable de la laisser tranquille. De me passer d'elle mais n'ayez crainte, cela n'affectera pas mon travail. Je savais rester professionnel quand il le fallait. « Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Mais laisses moi te dire une chose ma jolie, aucune fille n'arrive à ta hauteur pour le moment. » Je n'avais fait l'amour que deux fois à Azalyne et ça avait été un feu d'artifice à chaque fois. Elle était exceptionnelle. Je n'avais pas envie de la laisser partir. Même si je savais que nous allions nous retrouver durant d'autres jours. Cette nuit allait être l'une des meilleures nuits de sa vie. Je m'en faisais la promesse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mar 28 Avr - 14:20

Je savais très bien que je n'étais pas la première à passer le seuil de son appartement. Beaucoup de femmes avaient du venir ici, d'ailleurs je connaissais bien toutes les petites remarques que Lukà pouvait bien dire aux demoiselles qui croisaient son chemin. Je me moquais d'être un autre nom sur sa longue liste.
Dans le jacuzzi en train de jouer avec les bulles Lukà m'avait rejoint, je m'étais accroché a son cou, bizarrement je me sentais tellement bien dans cet endroit. Lui et moi dans ce bas complètement libéré, c'était vraiment relaxant. Je fis un petit sourire en coin tout en serrant Lukà dans mes bras, juste un petit câlin. Je ne voulais pas paraître trop fleur bleue, même si l'attention que Lukà me portait me faisait beaucoup de bien.
Alors que ces mains se baladaient sur mon corps, Lukà me parlait de mannequinat j'étais un peu surprise. J'étais assez à l'aise avec mon corps, mais jamais je n'avais pensé a faire ce genre de chose, puis encore moins maintenant sachant que je suis en cure de désintoxication et que je viens de me séparer de Wade.

"Non jamais, tu penses vraiment que je pourrais intéresser quelqu'un? Je vais pas me sentir a l'aise regarder tout le temps comme ca"

Le regard d'un homme ne me dérangeait pas, mais le regard de beaucoup de monde en même temps était trop pour moi.

Toujours accroché autour de son cou, je pouvais voir tout la vu de Siloam, c'était magnifique tout illuminé comme ca.

"Tu as une vu magnifique d'ici, j'avais jamais pensé que Siloam était si beau de nuit"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mar 28 Avr - 16:18


« Bien sûr que je le pense. Mais ne t'en fais pas, tu n'as qu'à imaginer qu'il n'y a que moi dans la pièce et puis, au pire, j'ai un excellent moyen pou te mettre à l'aise. » Je parlais bien évidemment du sexe. Nous nous connaissions depuis à peine une heure et déjà, je connaissais chacun de ses points faibles et comment la faire jouir de plaisir en quelques secondes. J'ai toujours été un dominateur. J'ai toujours su ce que je voulais et je l'ai toujours obtenu qu'importe les moyens utilisés. Azalyne me serrait dans ses bras et le contact de sa peau contre la mienne me déclenchait des frissons. Elle était l'une des rares filles à me faire autant d'effet et j'aimais déjà passer du temps avec elle. Nous nous trouvions dans mon jacuzzi et je savais déjà que nous allions baiser sauvagement. C'était notre truc ça. La baise encore et toujours. « Tu sors d'une overdose, ton mec t'a plaqué, t'es en cure de désintox. T'as besoin de te changer les idées princesse. Essaie un shooting et je te ferais visiter mon bureau. » Bien entendu, j'avais dans l'idée de lui faire l'amour. Ce n'était pas la première fois que je m'enverrais en l'air avec une fille dans mon bureau. Mon assistante y était passé. Et la plupart de mes secrétaires aussi. Mais Azalyne était et j'avais envie qu'elle essaie le mannequinat. En plus d'être une jolie femme, elle avait le physique pour ce job. Elle serait parfaite et je voyais déjà les tenues qu'elle pourrait porter. «Je choisirais moi-même les tenues si tu veux. » Lui murmurais-je à l'oreille.

Je vins enfin mettre mon sexe dans le sien. Nous commencions à jouer ensemble. J'allais doucement puis de plus en plus vite et chaque fois qu'elle était proche de l'orgasme, je diminuais la cadence. Puis Azalyne augmentait la cadence des vas et viens d'elle-même. Je la suivais en répondant à chacun de tes baisers. Nous en arrivions à l'orgasme final. Je terminais de jouir et gardais mes bras autour d'Azalyne qui s'écrasait dans mes bras. « Tu es époustouflante ma jolie ! » Lui disais-je en l'embrassant avec fougue. Je crois que je ne m'en lasserais jamais. J'admirais la vue que nous avions sur toute la ville de Siloam. Nous étions là, collés l'un à l'autre dans mon jacuzzi et nous venions de baiser sauvagement. Sortant un moment du bain, je ramenais nos deux verres ainsi que la bouteille de vin vers le jacuzzi. « A ta santé ! » Lui disais-je en lui tendant le verre et rentrant de nouveau dans le bain brûlant. Je passais mon bras autour d'elle. On aurait dit un petit couple mais ce n'était pas le cas. Nous étions juste des amants. Azalyne s'aggripait à moi comme si je voulais m'en aller loin d'elle. « Oui c'est magnifique. Et pendant que la ville s'endort, nous nous baisons simplement. C'est un réel plaisir de te connaître ma jolie. » disais-je en passant mes lèvres sur les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mar 28 Avr - 17:14

Toujours accroché a Lukà je regardais la vue de la ville. C'était tellement beau, reposant, bref c'était un Siloam que je voyais sous un autre jour, ou nuit, lumière plutôt. J'admirais cette vu tout en repensant a la proposition de Lukà, un shooting photo, pourquoi pas. Après tout je n'avais rien a perdre, j'allais pouvoir mettre des vêtements de luxe, j'allais pouvoir m'amuser, je me mis a sourire rien qu'en y pensant.
"J'accepte ta proposition qu'a la seule condition que tu sois avec moi du début a la fin, sinon je ne bougerai pas"

Lukà parti un moment, j'avais le pressentiment qu'il allait nous chercher les verres qu'on avait laissé sur la table basse. Je m'étendais un moment dans le jacuzzi juste le temps que Lukà revienne. je tournais un moment dans l'eau je rajoutais un peu de produit pour faire de la mousse. Une fois revenu Lukà me tendait mon verre, je pris une douce gorgée et fermais les yeux afin de sentir le liquide descendre le long de ma gorge. Il m'attirait contre lui, un petit moment tendre comme j'aimais, sauf qu'il y avait un truc encore de mieux, c'est que nous étions pas en couple.

"Tout le plaisir et partager monsieur...je connais même pas ton nom de famille! D'ailleurs je ne te connaissais pas tout cours avant!"

Je me mis d'un côté du jacuzzi posant mon verre et jouant avec la mousse et titillant légèrement les jambes de lukà avec mes pieds. Je me mordais la lèvre inférieure, je me sentais tellement libérer. Lukà n'avait pas tord je venais de faire une overdose j'avais été plaqué j'avais besoin de me changer les idées. Liam m'avait aider et maintenant c'était Lukà, je retrouvais mon ancienne vie, il fallait juste que j'arrive a me sortir des cachets.

"Je recommanderais ton centre c'est certain, mais je ne vanterais pas les mérites du grand patron, parce que ca mon chou c'est mon petit secret"

J'attrapais de la mousse entre mes mains et en soufflais légèrement sur Lukà sauf qu'un morceau atterrissait sur son nez. Je rigolais, j'étais vraiment bien en cet instant, c'était futile certes mais parfois les choses simples sont les meilleures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mar 28 Avr - 20:15


Je n'avais qu'un coup de téléphone à passer. Un seul appel et elle aurait un rendez-vous dans très peu de temps pour un shooting photo. En fait, si je lui avais proposé cela c'était pour l'avoir à l'oeil. Car oui, j'étais assez jaloux et extrêmement possessif avec les filles que je fréquentais. Je ne supporterais pas qu'un autre homme puisse la baiser. Mais aussi parce que je le pensais vraiment qu'elle le méritait. Elle avait toutes les qualités pour être mannequin. Azalyne accepterait seulement ma proposition si je restais avec tout le temps. « Hum.. Même pendant les essayages ? Bon, j'admets qu'on a plus rien à se cacher depuis ce soir. Je connais chaque recoin de ton corps. » Disais-je en l'embrassant tendrement. Laissant sa langue se mélangeait à la mienne. « Demain, je t'emmène avec moi. Je te ferais visiter les locaux et tu feras quelques essais. » J'avais hâte de la voir en action et de pouvoir la baiser sur mon bureau. Déjà dans la salle de réunion puis dans mon jacuzzi. Nous allions faire de grandes choses elle et moi, c'était certain.

C'est vrai que nous ne nous connaissions pas vraiment mais nous avions le temps d'apprendre à nous connaître. Sortant de l'eau, j'enfilais mon caleçon et prit Azalyne par la main. La nuit commençait à tomber et le froid avec elle. Je ne voudrais pas qu'elle attrape froid. Je la laissais remettre ses sous-vêtements pendant que j'emmenais le reste de nos affaires dans ma chambre à coucher. Je ne voulais pas que mes domestiques puissent tomber sur les fringues d'Azalyne ainsi que les miennes. Je les posais soigneusement sur ma chaise et attiré Azalyne sur mon lit à baldaquin. « bienvenue dans ma chambre princesse. » Je déposais des baisers sur ses épaules, sa nuque, sa poitrine. J'avais encore envie d'elle. Azalyne avait dit qu'elle ne vanterait pas mes mérites. Était-elle jalouse elle aussi ? Nous étions faits pour nous entendre alors. Dans le tiroir de mon bureau, je pris un appareil photo et commençais à la photographier. « Il faut bien s'entraîner bébé. Soi toi-même ! » Non seulement, elle s'entraînait pour la séance photo mais en plus, ça me ferait de jolis souvenirs de cette soirée. Elle faisait tout pleins de positions. Et puis, je posais l'appareil en m'approchant d'elle. « Tu es époustouflante dans tous les domaines. Tu vas tous les bluffer et moi je dis que le patron va t'embaucher direct. » Disais-je en l'embrassant langoureusement. Je dégrafais son soutien-gorge et vint embrasser sa poitrine. Je me glissais à nouveau entre ses cuisses et vins jouer avec ma langue sur son sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Mer 29 Avr - 10:35

Je ne voulais pas faire ca toute seule, Lukà m'impressionnait, donc si jamais je me retrouvais toute seule dans ce genre d'endroit, lui saurait faire pour me mettre à l'aise. Je me doutais pas du tout que Lukà avait le bras long, mais à en juger par son appartement il avait de l'argent et l'argent donne du pouvoir. Enfin peu importe, je pouvais bien essayer après tout ca n'engageait a rien du tout, puis si ca pouvait me permettre de penser a autre chose Lukà n'avait peut être pas tord.

"Demain? parce que tu penses que je vais rester jusqu'au petit matin? qui te dis que je vais pas prendre mes affaires pendant que tu dors profondément et zou je file?"

Je rigole et sors du bain a mon tour, je remet mes affaires et le suis, ces mains entrelacés au miens. Je trottinais légèrement jusqu’au la chambre de Lukà. Quand je rentrais a l'intérieur je fus époustouflé par le lit, un immense lit a baldaquin. Je m'asseyais sur son lit croisant les jambes, Lukà recommençait son petit jeu a m'embrasser partout.

"Une chambre digne d'un palace! Montre moi ta couronne grand roi"

Lukà s'arrêtait il cherchait quelque chose dans son bureau, je me penchais pour regarder enfin du moins essayer de comprendre son petit manège. Je souriais tout en me mordant la lèvre inférieure, quand je vis l'appareil photo je fis des yeux ronds, qu'est ce qu'il comptait faire avec ca. Lukà voulait que je m'y essaie a la photo, j'eu un peu peur au départ parce que j'étais en petite tenu, chose que je n'aurai jamais en temps normal. Je me mordais encore une fois la lèvre inférieure hésitante.

"T'a pas intérêt a les utiliser contre moi Lukà, sinon je te ferai la peau"

Je commençais a prendre deux ou trois pauses, au fur et a mesure je rigolais, je m'amusais comme une petite folle. Pendant un bon petit moment je m'amusais je levais un bras puis regardais dans un sens, puis dans un autre, jouais avec mes cheveux, c'était vraiment plaisant, puis je faisais tout pour allumer aussi Lukà.

"Tu penses vraiment ca? Nous verrons bien, mais si tu donnes un billet au patron je le saurais"

Je répondais a son baiser, je me laissais faire de nouveau mes vêtements volaient sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne Jeu 30 Avr - 20:47


Azalyne commençait à plaisanter sur le fait qu'elle ne resterait pas chez moi toute la nuit. Était-ce vrai ? Ou était-ce simplement fait pour me provoquer ? En tout les cas, je n'allais pas la laisser partir tout de suite. La rapprochant de moi, je passais mes lèvres dans le creux de son cou. Je ne la connaissais depuis pas longtemps mais je connaissais déjà chacun de ses points faibles en matière de sexe et de baisers. « Parce que tu veux me quitter aussi vite princesse ? Moi qui pensais t'apporter le petit déjeuner au lit demain. On aurait même pu prendre une douche ensemble et pour tes vêtements ne t'inquiètent pas. J'en ai quelques uns ici ! » Personne ne les avait portés mais j'étais assez prévoyant comme garçon. Si jamais ma sœur venait passer une nuit à l'improviste chez moi ou bien si je ramenais une fille. Pour le moment, c'était une chose plutôt rare. Bref. Je faisais découvrir ma chambre à Azalyne. Elle semblait impressionnée par ma chambre surtout par mon lit à baldaquin. C'est vrai que c'était impressionnant. Mais j'avais toujours voulu avoir un lit comme ça. Pas très viril certes mais bon, avouez que ça en jetait pas mal dans une pièce. « Ma couronne ? Je n'en ai pas princesse mais si je suis un roi, tu dois répondre à tous mes désirs. » Disais-je en me plaçant au-dessus d'elle afin de l'embrasser un peu partout sur son corps.

Et puis, je vins prendre mon appareil et faire quelques clichés de la jeune femme en sous-vêtements sur mon lit. « Non. Je les garde pour ma collection personnelle. » Disais-je en la taquinant. Un peu timide au départ, Azalyne se lâchait et elle m'allumait clairement. D'ailleurs, mon sexe commençait à durcir à travers mon caleçon. Elle devait sûrement le voir. Azalyne était une très belle femme. Elle ferait un malheur pendant le shooting photo demain. Elle savait se mettre en valeur et puis, à l'image, elle rendait aussi bien qu'en vrai. « Tu es juste merveilleuse !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne

Revenir en haut Aller en bas

il faut savoir demander de l'aide. w/azalyne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Parfois, il faut savoir faire le premier pas. ♥ Ethan
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Il faut parfois savoir dire au revoir ...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Aux portes de Siloam Springs
 :: Downtown
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥