forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

Dans quoi je me suis embarqué ¤Lukà¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठMar 23 Juin - 13:59

    Aujourd'hui était censé être une belle journée, je dis bien censé puisque j'ai passé une agréable mâtiné au boulot. Les patients étaient tous gentils et agréable ce qui est assez rare de nos jours. Dans le service de pédiatrie ce matin, j'avais changé un pansement d'une jeune fille qui avait 16 ans, cette dernière en revenait pas qu'on ai réussi a prendre une femme en photo aux bras du grand et sexy Lukà Callaghan. Quand j'avais entendu cela, je lui avais demandé si elle pouvait me donner son magasin ou elle avait chopé l'information. J'avais regarder la photo et on voyait très bien Lukà, mais on ne me reconnaissait pas, car au moment de cette sortie, j'avais opté pour un chapeau, mais en plus quand la photo fut prise j'avais la tête tournée.
    Alors que je prenais une pause, j'entendais certaines de mes collègues parler de Lukà, elles voulaient a tout prix savoir qui était cette brune avec lui. J'ai voulu me dénoncé, mais quand je les écoutais parler ca me faisait un peu peur, certaines étaient vraiment mauvaises. J'avais préféré sortir de la salle plutôt que de me taire et rester dans mon coin.

    En sortant de l'hôpital j'étais repasser chez moi pour prendre deux ou trois affaires. Lukà voulait que je passe la soirée chez lui, mais qui dit soirée dit forcément la nuit et donc demain je n'aurai aucune affaire pour me changer ou même me maquiller et me laver. En sortant de chez moi je décidais d'aller chez Lukà a pied, grossière erreur.
    Alors que je marchais en direction de chez mon petit ami, je me sentais suivie, plusieurs fois je m'arrêtais pour regarder derrière moi. Personne, jamais personne. Jusqu'au moment où j'entendis comme un bruit de flash d'appareil photo. J'accélérais le pas. Mais cela s'intensifiait. Je ne comprenais pas jusqu'a ce qu'un homme m'appelle par mon prénom. Azalyne qu'il criait.

    J'étais paniqué je ne comprenais rien du tout, je commençais même a courir mais les pas s'intensifiaient il n'y avait plus un mais plusieurs personnes qui s'acharnaient a me prendre en photo. J'essayais tant bien que mal de prendre mon téléphone, quelqu'un devait m'aider me sortir de là, Lukà. Mais je n'arrivais pas a pianoter sur mon cellulaire, il tombait au sol, ma respiration s’intensifiait.
    Je voyais au loin le bâtiment de Lukà, je courrais aussi vite que mes jambes me le permettaient. Quand je poussais les portes, les gardes du corps a l'entrée arrivaient en trombe devant moi. A première vu il ne m'avait pas reconnu.

    "Mademoiselle Dawes tout va bien?"
    "Carter ya des hommes derrière ils me suivaient"
    "Oh je vois monter chez monsieur Callaghan on s'en charge, Reynolds avec moi"

    Je montais dans l'ascenseur, mes mains tremblaient encore je n'arrivais pas a me calmer. Je sentais ma gorge se nouer, je savais exactement ce que j'étais en train de faire mais c'était impossible de me contrôler. Quand les portent s'ouvraient j'eus a peine le temps de sortir de la cabine que mes jambes ne me soutenaient plus. Je respirais difficilement, j'essayais tant bien que mal de me calmer afin d'arrêter cette crise de panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठMar 23 Juin - 20:47


Ça faisait déjà un petit moment que je sortais avec Azalyne. Tout le monde dans mon entreprise le savait et ils avaient l'habitude de la voir de temps en temps. Parfois, je dormais chez elle ou parfois, c'était elle qui venait chez moi. Azalyne avait tenue à conserver son appartement. Je ne voulais pas me prendre la tête avec elle donc soit, si elle y tenait vraiment je la laissais faire. En tout cas, elle pouvait venir ici quand bon lui semblait. Avec les paparazzis, j'avais demandé à mes gardes du corps de la surveiller, la protéger et me prévenir s'ils allaient trop loin. Je ne supporterais pas le fait qu'ils puissent lui faire du mal ou pire, qu'ils lui fassent peur et qu'elle décide de s'en aller loin de moi. Azalyne était la meilleure chose qui m'était arrivée depuis bien longtemps.

Aujourd'hui, ça n'avait pas été une grosse journée de travail. Deux ou trois réunions. Rien de bien important. Juste quelques points à éclaircir ou des petits détails à vérifier avant le prochain défilé qui présenterait notre nouvelle collection. J'étais rentré chez moi vers quinze heures. C'était assez rare que je rentre aussi tôt. D'habitude, ce n'était jamais avant dix-neuf ou vingt heures. Pour une fois, je rentrais tôt. Troquant mon costume cravate contre un pantalon de jogging et un vieux tee-shirt, j'allais dans ma salle de sport privée et fit du sport durant deux bonnes heures au moins. Puis, une fois avoir bien transpiré, j'allais prendre une bonne douche. Azalyne passait la soirée chez moi ce soir. Et qui dit soirée, dit nuit aussi. Nous étions toujours aussi connectés lorsque nous faisions l'amour. Parce que oui, maintenant nous ne baisions plus comme dans nos débuts. Nous faisions simplement l'amour. Nous étions un vrai couple et j'espérais que ça puisse durer le plus longtemps possible. Bref. J'allais prendre ma douche et enfiler un tee-shirt propre et un autre pantalon de jogging. Elle était l'une des seules personnes – avec ma sœur – à me voir habillé de la sorte de toute façon. Dans la cuisine, je préparais quelques toasts, des petites tomates cerises, des carottes coupées en lamelles, du concombre. Le soir, je mangeais au restaurant le plus souvent mais ce soir, je n'avais pas très faim et puis de toute façon, avec Azalyne, nous ne terminions jamais le repas sans se sauter dessus. Elle m'attirait mais tellement fort. Alors que je terminais de disposer les toasts et autre amuse bouche dans une assiette, l'un de mes gardes du corps m'avertissait que des paparazzis avaient suivis Azalyne et qu'elle faisait une crise de panique dans l'ascenseur. Ni une, ni deux, je courais vers ma petite amie. « Bébé ?! Hey je suis là Aza ! Tout va bien se passer, ne t'en fais pas. Je vais m'occuper d'eux, ne t'en fais pas. » Posant mes mains sur ses joues, mon cœur battait super vite. J'avais peur pour elle. Ils allaient m'entendre ses journalistes. J'étais en colère mais je vins prendre Azalyne dans mes bras pour l'emmener dans mon appartement. Je la posais sur le canapé en lui apportant un verre d'eau. « Tout va bien bébé. T'es en sécurité maintenant. » Disais-je en l'embrassant sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठJeu 25 Juin - 16:58

[list]Je venais de sortir de l'ascenseur encore toute tremblante. Je m'étais laissé tombé au sol, mes jambes ne supportaient plus mon poids. Je n'avais même pas entendu la porte de l'appartement de Lukà. Je repris un peu mes esprits je sentis une légère pression au niveau de mes joues. Mes yeux étaient pleins de larmes qui ne voulaient couler, j'entendis sa douce voix. J'avais encore la tête pleine de pensés. Quand on y repense bien il ne m'avait rien fait, mais en voyant tout ces flashes je me sentais comme persécuté. Si les gens connaissaient mon visage ils devaient connaître mon passé, donc le fait que je sois une ex junkie, et quelle image j'étais en train de donné alors que j'étais avec Lukà.

"Je sais...mais c'était limite de la traque je sais qu'ils sont fou mais j'aurai jamais pensé"

Lukà me prenait dans ces bras, je fermais un instant les yeux le laissant me conduire jusqu'à chez lui. Quelques pas plus tard, je me retrouvais sur le canapé. Je passais une main dans mes cheveux, j'appuyais ma tête contre le dossier du canapé. Je fermais de nouveau les yeux en retirant mes chaussures et croisant mes pieds sous mes fesses.
Lukà m'embrassait sur le front, je feignis un petit sourire, mais c'était beaucoup trop. Ce n'était pas de sa faute bien entendu mais cela représentait beaucoup de pression pour moi qui malgré tout était encore un peu fragile.

"Oui je sais, faut que j'arrive a me calmer. C'est juste que...ca fait beaucoup Lukà, je sais pas si je pourrais supporter ca"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठSam 27 Juin - 20:01


Nan mais sérieusement c'était quoi leurs problèmes à ces journalistes ? Ils avaient réussis à trouver l'identité de ma petite amie. Bon, je n'en avais pas honte mais je voulais juste préserver sa vie privée. Azalyne n'avait pas l'habitude de se faire harceler par les journalistes ou de voir sa tête dans les journaux. Et puis, je les connaissais bien ceux là. Ils seraient prêt à tout pour déterrer le passé d'Azalyne. Ils m'agaçaient vraiment. Je n'avais pas perdus une seule seconde pour aller voir Azalyne dans l'ascenseur. Ça me tuais de la voir ainsi. Mais j'étais là maintenant et je ne les laisserais pas lui faire du mal. Elle ne méritait pas ça. Elle ne me méritait pas. Mais plus je me disais cela, plus j'étais incapable de l'abandonner. Pauvre Azalyne. « je sais bébé, je sais. J'irais leur dire deux mots à ces journalistes. Moi, j'ai l'habitude qu'ils me persécutent mais je refuse qu'il le fasse avec toi. » Lui disais-je en lui caressant la joue tendrement. J'avais comme une boule au ventre. J'avais la trouille qu'elle s'en aille. Qu'elle parte et qu'elle m'abandonne. Je ne le supporterais pas. Mélyna était complètement sortie de ma tête.il n'y avait plus qu'Azalyne désormais et je refusais de la perdre.

J'emmenais ma petite amie chez moi, comme ce qui était convenue. Je me dirigeais vers la cuisine pour lui servir un grand verre d'eau bien fraîche. Sa dernière phrase me glaçait le sang. Cette peur était toujours présente en moi et sa phrase ne me rassurait pas. Je passais ma main sur sa joue en l'embrassant tendrement sur ses lèvres que j'appréciais tant. « je suis désolé Azalyne.. jamais j'aurais pu penser qu'ils s'en prendraient à toi comme ça.. ne m'abandonne pas.. » Ma plus grande peur refaisait surface. Je ne voulais pas qu'elle me laisse. Elle était la première femme avec qui j'osais m'afficher. La première femme que j'aimais plus que quiconque. La prenant contre moi, je calais ma tête sur la sienne. Ma main dans la sienne, j'entrelaçais nos doigts. « je t'aime Azalyne. T'es la première femme pour qui je ressens autant de sentiment. Je ne laisserais personne te faire du mal. Tu peux me croire. » Posant mes lèvres contre les siennes, je l'embrassais avec fougue et passion. Elle tremblais encore un peu mais bon, ça allait passer. Je ferais tout pour en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठDim 28 Juin - 13:48

Mais qu'est ce qu'il voulait bien leur dire, Lukà avait peut être de l'influence mais pas sur des paparazzis, ces gens là était sans limite, ils repoussaient toujours leur limites quitte a faire du mal aux personnes autour d'eux rien que pour avoir un scoop, ou juste une photo. Je ne suis pas une star et je ne le serai jamais. Comme tout le monde, étant petite je rêvais de gloire de succès, a chanter devant mon miroir dans ma chambre, mais c'était des rêves de petite fille et rien de plus. Aujourd'hui quand je vois que juste en étant la copine d'un homme célèbre je n'arrive plus a avoir une vie simple je me vois pas continuer ainsi.
Je regarde Lukà, je sais qu'il se sent concerné par ce qu'il vient de m'arriver, mais je sais très bien que ce n'est que le début et que moi étant en émotionnellement fragile je n'arriverais pas a le supporter. Il me caressait la joue, je me sentais plus en sécurité maintenant a ces côtés mais j'étais comme perdue. J'avais peur aussi maintenant de sortir d'ici, ils allaient sûrement être partout, n'importe où caché dans un recoin.

Je pris le verre d'eau que Lukà m'avait préparé. Je me sentais plus si sur maintenant de vouloir rester ici tout le temps. Pourtant j'étais plus qu'attaché a Lukà, ce dernier m'avait permis d'oublier totalement mes blessures du passé, d'oublier Wade et toute notre histoire. J'étais libre, presque libéré de tout mes démons, je suivais encore mes séances dans le centre mais Lukà ne me jugeait pas, il était la pour moi comme il me l'avait dit depuis le début, j'avais de la chance d'être tombée sur lui. Son baiser me faisait le plus grand bien. Ces paroles en revanche me transperçaient le coeur. L'abandonner, non je ne comptais pas faire ca, du moins je n'y avais pas penser dans ce sens là. Je lui attrapais la main.

"Non Lukà rassure toi, c'est juste que je pense que pendant un moment je vais éviter de venir ici, tu n'auras qu'a venir a la maison. Tu es une proie tellement facile qu'il faut que je me protège...ce n'est vraiment pas contre toi"

Sa tête se collait contre la mienne, nos doigts étaient entrelacés. Si je prenais cette décision ce n'était pas pour le punir, mais pour me préserver, du moins le temps que les autres imbéciles se calment. Toutes ces belles choses me faisaient chaud au coeur et me prouvait que je ne pouvais pas partir car Lukà était vraiment un homme avec un grand coeur.

"Moi aussi je t'aime Lukà, j'espère que tu comprends quand même ma décision"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठMar 30 Juin - 9:14


S'il y a bien une chose que je ne supportais pas c'était que l'on puisse s'en prendre à mes proches. Ma mère, ma sœur, Azalyne. Qu'importe. Les journalistes ne connaissaient pas la signification du mot vie privée mais je ne suis pas certain qu'ils apprécieraient qu'on leur fasse la moitié de ce qu'ils pouvaient bien nous faire. Ça m'énervait. Voir Azalyne dans un tel état me faisait très peur. J'avais la trouille qu'elle parte loin de moi. Je ne le supporterais pas. Nous n'étions pas un couple depuis super longtemps mais, déjà, elle m'était indispensable. J'étais dépendant d'elle. Moi, Lukà Callaghan, le grand patron qui n'avait jamais eu besoin de personne, j'étais devenu dépendant d'une jeune femme. Son passé de junkie je m'en foutais un peu. Ce qui comptait désormais c'était la femme qu'elle était aujourd'hui et celle qu'elle voulait devenir aussi. Une infirmière respectable. Tout le monde allait parler de nous quand ils sauront l'identité de ma petite amie mais qu'ils parlent. Je m’en fiche. J'aimais Azalyne pour ce qu'elle était et rien, ni personne ne me séparera d'elle.

J'avais emmené Azalyne chez moi – comme convenu – et l'avais installé sur mon canapé. Mon bras autour d'elle, je lui embrassais délicatement le sommet de son crâne. « ça va aller bébé. Je suis là maintenant ! » Lui murmurais-je délicatement. Je lui amenais un verre d'eau. Azalyne ne semblait plus trop vouloir venir ici. Hum ouais, ça se comprend mais ça me faisait de la peine. J'allais devoir m'organiser pour aller chez elle et, comme je n'étais pas franchement le roi de l'organisation bah j'allais devoir faire pas mal d'effort. Mais bon, que ne ferions-nous pas pour une femme hein ? « Pas de soucis bébé. Ça me dérange pas d'aller chez toi. J'aime bien ton appartement et ta chambre en particulier. » Lui murmurais-je avant de glisser mes lèvres dans le creux de son cou. J'avais envie d'elle c'était certain mais la situation en s'y prêtais pas franchement. Je prenais donc mon mal en patience. J'étais prêt à tout pour elle. Vraiment prêt à tout. « Bien sûr que je comprends bébé. Ne t'en fais pas, je ne vais pas te chasser ou te bouder parce que tu ne veux plus venir chez moi. Je te comprends et crois-moi qu'ils ne s'en tireront pas aussi facilement. » Lui disais-je en l'embrassant tout doucement sur ses lèvres. « Je t'aime moi aussi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठDim 19 Juil - 11:17

Ce n'était pas une décision facile, mais en vérité je ne savais pas du tout quoi penser, j'étais tirailler par mon envie de rester chez lui dans sa grande maison avec Lukà a mes côtés mais la boule au ventre au moment de sortir rien que pour faire une course. De l'autre côté rester chez moi a faire ce que je veux sortir quand je le souhaite et être un minimum protéger par mon anonymat dans le quartier.
Je savais que Lukà était un homme réfléchit il devrait comprendre mon choix, l'accepter était une autre affaire, mais au moins l'entendre. Je lui tenais la main tout en la lui caressant, j'avais tellement eu du mal prendre cette décision, mais je savais aussi que ma santé en dépendait. Même si je suivais ce programme désintox j'étais encore vraiment sur le fil du rasoir et donc je devais me préserver.

Finalement la réponse de Lukà me fit plus que plaisir, je ne savais pas réellement si cela lui faisait de la peine, certainement oui mais au final il me comprenait. Toute cette histoire finirait par se calmer, mais pour le moment je retournerai chez moi. Il fit une petite touche d'humour comme il savait le faire. Je fis a mon tour un sourire en coin avant de l'embrasser tendrement sur la joue.

"Ca je n'en doute pas c'est bizarre...merci de comprendre"

Ces lèvres se déposaient dans le creux de mon cou ce qui me provoquait un long frisson sur toute mon échine. Je gloussais un peu avant de prendre possession de sa bouche. JE lui donnais un doux et tendre baiser.

"J'ai vraiment de la chance d'être tombé sur toi...vous êtes un homme exceptionnel monsieur Callaghan"

Au temps de ma relation avec Wade, si une chose de la sorte se serait passé, ou pour x raison j'aurai fait une crise de panique il n'aurait pas comprit j'en suis certaine. Mais comme je viens de le dire c'est du passé et heureusement pour moi. Lukà lui était bel et bien la et donc par conséquent il serait présent pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठDim 2 Aoû - 11:41


Je comprenais totalement la réaction d'Azalyne. Elle avait peur et c'était normal. Moi-même, au début, quand tout a commencé, j'ai eu peur. Peur de ce que pouvait bien faire ces journalistes. Rien ne pourrait les arrêter. Mais s'ils osaient s'en prendre à Azalyne, je crois que je n'hésiterais pas à leur faire comprendre que l'on en restera pas là. Les trainer en justice ? Oui je pourrais le faire. Aux premiers abords, j'ai peut-être l'air gentil. Enfin pas toujours. Mais je ne suis pas le mec gentil que tout le monde pense. Je m'énerve assez facilement. Il ne faut pas trop me pousser à bout sinon gare à vous. Mais là, ces journalistes étaient allés trop loin. S'en prendre à Azalyne ne resterais pas sans cinséquences.

"bébé ne t'en fais pas ! Je comprends tout à fait et je serais ravis de me joindre à toi dans ton appartement." Bon évidemment, ça allait poser quelques soucis lorsque nous allions vivre ensemble mais pour le moment ce n'était pas d'actualité. Azalyne me tenait la main et la carressait. Elle essayait sûrement de me calmer. Parce que oui, cette histoire me soulait au plus haut point. On ne s'en prenait pas à mes proches sans en subir les conséquences. La jeune femme me fit juste un baiser sur la joue. "je serais un idiot de ne pas comprendre. Et, je ne suis pas un idiot bébé." Disais-je en lui dérobant un baiser. Je m'installais bien au fond du canapé en entourant les épaules de ma petite amie de mes bras. J'étais ravis de la voir. Elle m'avait tellement manqué. Entre son emploi du temps et le mien, c'était un peu compliqué de se voir parfois. J'aimerais tellement la voir quand je le souhaite mais je savais que jamais, elle n'accepterait de quitter son travail. Et je refusais d'être égoïste avec elle. Même si j'en mourais d'envie, je n'avais pas le droit de lui demander une telle chose. Alors que je l'embrassais délicatement dans le creux de son cou, elle vint m'en redonner un que je prolongeais avec envie. "Et moi dont. Tu n'imagines pas à quel point tu me fais du bien Azalyne. C'est comme je suis un homme nouveau avec toi." Disais-je en la prenant sur moi. Je lui retirais son haut en l'envoyant rejoindre le sol. J'avais envie d'elle. Terriblement envie. Mais c'est normal non ?! Qui n'aurait pas envie d'Azalyne ? Sauf qu'elle était à moi et le premier qui mettais ses sales pattes dessus, il aurait signé son arrêt de mort. "Si tu savais comment tu m'as manqué bb" Lui murmurais-je à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : infirmière
› côté coeur : mon ♥ appartient a Lukà
› petites lettres envoyées : 1122


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठLun 10 Aoû - 18:03

Depuis que j'avais accepté le fait que j'étais junkie tout allait mieux. Je remontais la pente, j'étais allée dans ce centre où je me faisais soigner tout les jours. Alors que je n'étais pas au meilleur de ma forme, Wade venait de me plaquer parce que je l'avais trompé, je n'aurai jamais du faire cela. MAis si je suis allée dans les bras de Liam cela voulait bien dire que je me sentais pas bien a 100% avec Wade. J'ai rencontré Lukà alors que j'étais au plus mal dans ma vie, au plus bas serait le termes adéquat. Et lui, il est tout simplement arrivé sur son cheval blanc en me proposant un verre, et de la je suis redevenue la fille que j'étais avant de sortir avec Wade. J'allais a droite et a gauche je faisais comme bon me semblait. Mais le pire dans tout ca, c'est que Lukà hantait mes pensés.

Lukà avait toutes les qualités que je recherchais, outre l'argent, il était gentil, drôle et en même temps attentionné. Je savais qu'avec lui j'avais trouvé la perle rare. Il me faisait me sentir bien. Dans les bras l'un de l'autre je savourais notre instant de tranquillité. Nous commencions à nous donner l'un a l'autre. Ce moment était si magique, peut être pas le meilleur des endroits mais peut importe. Ce moment de pur plaisir entre nous passé je me retrouvais sur le sol accolé au canapé dans les bras de Lukà.

"Ne pars plus aussi longtemps Lukà"

Je l'embrassais tendrement.

"J'ai une garde de 48h à partir de demain j'espère te trouver chez moi a mon retour"

Il avait déjà un double de mes clefs donc il pouvait faire comme bon lui semblait avec mon appartement. Je n'avais pas l'impression d'avoir un étranger ou un invité quand il venait chez moi. Mais plutôt une personne qui faisait partie intégrante de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente et un ans.
› emploi : gérant d'une entreprise.
› côté coeur : elle a volée mon coeur. A. ♥
› petites lettres envoyées : 81


MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤LukठMer 2 Sep - 9:15


Ma relation avec Azalyne s'était faite plutôt rapidement. Au début, elle n'était qu'une de mes nombreuses conquêtes. Nous couchions simplement ensemble pour notre petit plaisir personnel et puis, finalement, je ne pouvais me passer d'elle. Elle me manquait tout le temps. Elle m'attirait, m'obsédait. Je n'arrivais pas à passer une seule journée sans qu'elle ne soit présente dans ma tête. Je me foutais pas mal du fait qu'elle était une junkie. C'était son passé et il valait mieux le laisser au placard. Non. Azalyne était ma petite amie et ses journalistes avaient tout intérêt à lui foutre la paix eux aussi. Azalyne était la meilleure chose qui me soit arrivé depuis toujours. Elle avait réussie à me faire oublier Melyna. Il n'y avait plus qu'elle à présent dans ma vie et dans ma tête. Je connaissais brièvement son histoire avec son ex petit ami. Mais quel crétin ! Comment pouvait-on abandonner quelqu'un comme elle ?! Jamais je ne l'abandonnerais pour ma part.

Azalyne reprenait peu à peu ses esprits. Elle m'avait foutue une belle peur tout à l'heure. Les journalistes allaient trop loin. Il allait falloir que je les recadre avant qu'ils n'aillent encore plus loin. "Je t'emmènerais la prochaine fois que je pars. Je te ferais visiter Paris, Milan, Londres." Disais-je en la prenant contre moi. Sa peau contre la mienne. Sa façon de marcher, sa voix. Tout en elle me rendait fou. J'adorais la sentir contre moi ou ne serait-ce que sa simple présence près de moi. Il était encore bien trop tôt pour que l'on décide d'habiter ensemble. Je ne voulais pas la brusquer. Entre mon travail et le sien, nous n'avions parfois que peu de temps pour se voir alors je profitais de ces moments passés en sa compagnie. "D'accord je note. Je te préparerais tout ce qu'il faut pour que tu puisses te détendre au maximum princesse." Disais-je en plaquant ses lèvres contre les miennes. J'en avais eu envie depuis que je l'avais vu dans cet ascenseur. Sentir ses lèvres contre les miennes, j'adorais ça. Je possédais un doublé des clés de chez elle au cas où j'aurais envie de venir la voir en pleine nuit. Et puis, elle aussi, elle avait un double des clés de chez moi. Je lui faisais confiance à cent pour cent. Je me relevais en lui prenant la main. "Qu'as-tu envie de faire princesse ? Regarder un bon film ou une série ou juste profiter des bras musclés de ton homme ?" Ce que j'aimais bien chez Azalyne c'était sa façon de parler. Sa franchise. Si elle avait qu'on fasse l'amour, elle allait me le dire sans prendre de gants. Je vins placer mes lèvres dans le creux de son cou pour le mordiller doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dans quoi je me suis embarqué ¤Lukà¤

Revenir en haut Aller en bas

Dans quoi je me suis embarqué ¤Lukà¤

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Dans quoi je me suis embarquée ? (libre !)
» Dans quoi me suis-je fourvoyée !
» LYON : ville où je suis né........................
» L U L L A B Y •• faire l'amour dans les champs excite les fleurs.
» La répartie du sorcier la fit rire à nouveau, un rire du genre "Oh toi, tu ne sais pas dans quoi tu t'embarques !" [Mary-Elizabeth Carter/WooHyun Kim]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Aux portes de Siloam Springs
 :: Downtown
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥