forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

home sweet home | josis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

› pseudo, prénom : chloé/open season
› âge : 20 piges
› emploi : étudiante en photographie
› côté coeur : célibataire
› petites lettres envoyées : 269


MessageSujet: home sweet home | josis Dim 12 Juil - 17:23

home sweet home
J’ai rencontré Joey il y a de cela quelques temps à l’université. C’est vrai qu’au début je n’étais totalement pas sûre de continuer à la voir. Dit comme cela, ça peut sonner méchant mais je m’explique. Si je doutais c’était principalement parce que ma mère avait entendu dire que son père n’était pas vraiment ce que l’on peut appeler un bon parent mais aussi parce qu’elle n’avait pas une très bonne réputation auprès des autres filles. Et puis, finalement, j’ai préféré me faire ma propre opinion. Après tout je suis une adulte non ? Enfin techniquement j’en suis une mais bon on ne dirait pas vraiment...Bref, ce n’est pas le sujet. Au final, j’ai bien fait parce qu’il s’avère que nous sommes devenues de très bonnes amies. Elle m’apprend à m’amuser un peu plus et, moi, je la calme un peu par rapport à la boisson et tout ce qui va avec. Alors, quand j’ai appris que ça maison avait pris feu, ça m’a fait un vrai choc et je me suis rendue à l’hôpital dès le lendemain. Les médecins ont dit qu’elle n’avait rien de très grave mais qu’il fallait la garder un moment. J’étais tellement soulagée de savoir qu’elle allait bien.
Aujourd’hui, Joey m’a demandé d’être là pour sa sortie de l’hôpital. C’est sans problème que j’ai accepté de m’y rendre. J’y suis allé dès le début de la journée pour être sûre qu’elle n’ait pas à m’attendre. Ce n’est pas un endroit que j’apprécie particulièrement. Pourtant, je n’ai pas de mauvais souvenir dans un lieu comme celui-là mais je ne peux simplement pas, c’est physique. Je préfère donc attendre que Joey sorte plutôt que rentrer à l’intérieur du bâtiment. Elle ne met pas longtemps à arriver. Je lui adresse alors un grand sourire et lui dit d’une voix douce « Salut Jo, ça va mieux ? »
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

MessageSujet: Re: home sweet home | josis Dim 12 Juil - 19:22

Secouée. Je crois que c'était le mot. Ce petit séjour à l'hôpital m'avais parût être un siècle de torture. A vrais dire c'est les pensées que la solitude de cette salle blanche apportait qui m'avait torturée. De longues heures à voir la télé sans la regarder, à entendre les infirmières sans les écouter. J'avais l'impression que tout d'un coup toute ma vie n'avait plus aucun sens. Ce n'était pas la perte de la maison, ce n'était pas la peur de ce qu'allait dire mon père, c'était autre chose. Comme si la conscience de la fragilité de la vie m'avait sauté au nez d'un coup d'un seule. Et pourtant ça ne me faisait pas peur... Cette vie, je n'en voulais plus : j'avais eu tout le temps d'y penser à l'hôpital. J'aurais due mourir dans cet incendie ça aurait été mieux pour tout le monde.
Mais le fait était que j'étais en vie et que là dehors le monde attendais que la Joey toujours toute bonheur et toute heureuse rebondisse comme elle en avait l'habitude. Qu'elle rit de cette épreuve & qu'elle en face un épisode de sa vie comme un autre. Mais cette fois-ci c'était différent. Cette fois-ci c'était trop dur. J'avais besoin de me retrouver « seule », mais ou ? Je n'avais plus de toit. J'avais pensée à Isis tout de suite, je ne sais pas pourquoi … Sûrement parce que c'était la seule amie qui ne me proposerait pas d'aller boire un verre pour oublier tout ça : la dernière chose dont j'avais besoin c'était de sortir.
Le jour de ma sortit elle m'attendait prêt de l'hôpital. Je l'y rejoignis assez vite. Je devais avoir une tête affreuse : la faute à pas maquiller et à pas dormit. « Oui, ma santé va mieux. » ; ne parlons pas du reste ; « Et toi comment tu vas ? Merci d'être venue, vraiment je te revaudrais ça ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : chloé/open season
› âge : 20 piges
› emploi : étudiante en photographie
› côté coeur : célibataire
› petites lettres envoyées : 269


MessageSujet: Re: home sweet home | josis Dim 19 Juil - 13:30

home sweet home
Je n’ai pas attendu longtemps avant de voir mon amie arriver. Elle a l’air fatiguée mais cela peut se comprendre. Je ne saurais imaginer comment j’aurais été si j’avais vécu une chose pareille. Un incendie ce n’est pas anodin, surtout quand il se passe dans sa propre maison, l’endroit où l’on vit et qui renferme une majorité de nos souvenirs. Je pense que je n’aurais pas été aussi forte qu’elle, que j’aurais totalement paniqué, je ne suis même pas sûre que j’aurais pu sortir de la maison. D’ailleurs je ne sais pas vraiment les détails de ce qu’il s’est passé, je connais seulement les grandes lignes. La maison a pris feu et un garçon a réussi à la sortir de là. Mais je ne veux pas l’embêter avec pleins de questions. Cette épreuve doit déjà être assez difficile à traverser, ce n’est pas vraiment le genre de situation où on en rajoute en forçant quelqu’un à se le remémorer en détails.

Joey me dit qu’elle va mieux. Rien que cette petite phrase me rassure. Je ne veux pas voir qui que ce soit proche de moi souffrir. Elle me demande ensuite comment moi je vais et elle me remercie d’être venue « Ça va bien, merci. Et tu sais ce n’est rien, on doit s’entre-aider entre amies. » Je lui adresse un sourire et l’amène jusqu’à ma voiture. Il y a quelques jours, Joey m’a demandé si elle pouvait rester chez moi le temps qu’elle se remette et qu’elle trouve autre-chose. J’ai accepté tout de suite car cela me faisait plaisir de l’aider et que la solitude de mon appartement me pesait. Il s’est écoulé plus d’un an depuis que j’ai emménagé et que je vis seule. Je vois mes parents souvent, bien sûr, mais c’est différent.

Une fois que nous sommes toutes deux à bord, je mets le contact et commence à rouler direction mon –ou plutôt notre du coup- appartement.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

MessageSujet: Re: home sweet home | josis Lun 20 Juil - 20:05

Une fois dans la voiture, à peine avait-elle démarré que je me laissais déjà allé à mes pensés. Vous savez ces grands moments d'absence durant lesquels vous regardiez un point fixe sans pouvoir vous en détourner. Je regardais par la fenêtre les paysages défiler avant de me rendre compte au bout de quelques minutes, que le silence pouvait peut-être gêner Isis. Elle qui m'avait appelé « amie » sans que je ne m'en rende compte, je venais juste d'en prendre conscience. On doit s'entre aider entre amies... Tout le monde avait du avoir vent de l'histoire de ma maison qui avait brûlée et pas une seule de mes sois disant « personne de confiance » avaient cherché à prendre de mes nouvelles. La preuve que c'est dans les moments difficiles qu'on voit le vrai visage des gens & qu'on voit les vrais amis. Isis me prouvait que parfois on trouve une aide et un soutient là ou ne s'y attendait pas. Détournant mon regard de la fenêtre je regardais Isis et sourit un peu : le plus que je pouvais. « Ça te dérange pas si j'allume l'autoradio ? » ; j'appuyais le bouton « on » et me mit à la recherche d'une station potable. Je finis par m'arrêter lorsque j'entendis une mélodie qui me plaisais. Une chanson que je ne connaissais pas passait à la radio. This is my fight song. Take back my life song. Prove I'm alright song. My power's turned on. Starting right now I'll be strong . Une énième chanson qui parlait d'être forte et de se battre : pas tout à fait ce que j'avais besoin d'entendre mais il n'y avait rien d'autre alors je laissais. « Oh j'avais pas pensée que je n'avais plus aucuns vêtements à me mettre … Ce serait trop de te demander de m'en prêter au moins pour cette nuit ? » ; j'étais vraiment gêné de lui demander ça : j'avais l'impression d'abuser de sa gentillesse et je ne m'étais jamais retrouvé dans cette position, je n'avais jamais été « dans le besoin » avant ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : chloé/open season
› âge : 20 piges
› emploi : étudiante en photographie
› côté coeur : célibataire
› petites lettres envoyées : 269


MessageSujet: Re: home sweet home | josis Lun 17 Aoû - 18:57

home sweet home
Le trajet commence dans le silence le plus total. Je me sens un peu gênée du fait qu’il n’y ait aucun bruit mais, au moins je ne suis pas pendue au-dessus du vide dans une voiture volante parce que j’ai raté le départ du train. Bref. Je peux quand même comprendre que Joey ne veuille pas vraiment discuter. C’est normal qu’elle ait besoin de faire le tri dans tout ça. Je respecte donc son choix et je reste, moi aussi, sans parler. Je fixe la route et laisse mes pensées vagabonder. J’ai toujours aimé les trajets en voiture, et ce, dès toute petite. J’aime regarder le paysage défiler, je me sens libre et tranquille. Quand je vais mal ou quand j’ai des soucis, je prends ma voiture et je roule. Même si je ne sais jamais vraiment où je vais, je roule jusqu’à être calme, me sentir bien.
Je lance un regard discret vers Joey, pour m’assurer qu’elle aille bien. Elle regarde par la fenêtre. Alors que je me détourne et reporte mon attention sur la route, je l’entends bouger à côté de moi.  « Ça te dérange pas si j'allume l'autoradio ? » « Non, non, aucun problème. » La brune change de station plusieurs fois avant de s’arrêter sur une chanson américaine. Je pense l’avoir déjà entendue quelques fois auparavant. Je me mets alors à taper du doigt en rythme sur le volant et je marmonne quelques mots sans être vraiment sûre des paroles mais c’est toujours ça de tenter. « Oh j'avais pas pensée que je n'avais plus aucuns vêtements à me mettre … Ce serait trop de te demander de m'en prêter au moins pour cette nuit ? » Je suis surprise qu’elle me demande seulement pour ce soir. « Je peux t’en prêter autant que tu veux ! Tu n’as qu’à aller te servir dans mon placard. »
J’arrête la voiture devant l’immeuble où je vis. Nous montons jusqu’au 3ème étage et je m’arrête devant le paillasson avec écrit ‘You shall not pass’. J’ouvre la porte et lance. « Chewie, on est à la maison. » En précisant au cas où « Star Wars. »

(c) AMIANTE

omg:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: home sweet home | josis

Revenir en haut Aller en bas

home sweet home | josis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» home sweet home | josis
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Aux portes de Siloam Springs
 :: Downtown :: Habitations
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥