forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
j'en parlerais à mon lama

› pseudo, prénom : Nevaeh.
› âge : Vingt-deux ans
› côté coeur : Volage
› petites lettres envoyées : 71


MessageSujet: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska Lun 24 Aoû - 13:24

quand les maux surpassent les mots ▬ DAELASKA


Garée sur le parking de la résidence, je lance un dernier coup d’œil déterminé dans mon rétroviseur. Cette fois-ci c’est moi qui pends les devants, elle ne pourra pas se défiler une énième fois. Je lui ai laissé deux mois pour s’expliquer, deux mois pour se confier sans la brusquer. Mais c’est toujours la même chose : elle me mène par le bout du nez en changeant de conversation ou en me faisant croire qu’un problème futile lui gâche la vie alors que je sais qu’il s’agit de plus que ça. Puisqu’il faut forcer le destin, je ne vais pas me démonter et prendre la situation bien en main avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’une autre personne se charge de me dévoiler son secret qui semble la ronger jusqu’à la moelle. Déjà que rester le cul posé sur le canapé n’est pas mon fort … Je suis bien gentille d’avoir attendu jusque l’à, mais je n’y tiens plus. Deux jours que cette affaire me taraude. Deux jours que je retourne dans tous les sens ces questions en me demandant si c’est une bonne idée de venir les poser sans détours à la personne concernée. Mais cette fois-ci, je suis sûre de moi. Tellement certaine de cette décision prise ce matin que je ne me suis même pas laissé le temps de me préparer. Dans ma précipitation je n’ai pas pris le temps de dompter ma crinière blonde ou même de me maquiller. Qu’importe puisqu’en débarquant à l’improviste je laisse peu de chance à ma cible d’être beaucoup plus présentable que je ne le suis.

Je descends de mon Audi R8 et marche d’un pas assuré jusqu’à l’entrée de l’immeuble. Inutile de faire sonner l’interphone ; avec mon incroyable chance habituelle, une personne sort au même moment et me tient la porte pour que je puisse entrer dans le hall. D’un hochement de tête accompagné d’un sourire radieux, je l’en remercie avant de monter les escaliers, faisant claquer mes talons hauts sur les marches usées par le temps. Une fois arrivée devant la porte, je lisse ma combinaison noire et prend une grande inspiration. Je frappe. À nous deux Alaska.  


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ◇ take me to church

› pseudo, prénom : ayshi. (lydia)
› âge : vingt-ans.
› emploi : étudiante, dealeuse et barmaid lorsque les temps sont durs.
› côté coeur : toujours le même nom, le même amour. célibatairement fiancée.
› petites lettres envoyées : 250


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, si nous avons déjà un lien
Répertoire :

MessageSujet: Re: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska Mar 25 Aoû - 12:39


 
quand les maux surpassent les mots
deux mois. deux putain de moi que ta vie est en pause, que tu vis sur un fil, funambule du ciel. deux mois que tu te laisses vivre, deux mois que chaque jour, la même routine se répète, inlassablement. clope au bec, t'as les jambes dans le vide. tu pourrais atterrir sur le bitume, provoquer un courant d'air qui te pousse, laska, direction le sol, rien ne changerait.
parce que depuis qu'elle est morte, disparue, enterrée, ta jumelle, tout a changé. plus rien n'a de goût, pas même la nicotine, ancrée dans tes veines, où le goût de la vodka que tu t'enfiles avec quelques bonbons, pour essayer d'apaiser ta douleur. chaque jour tu te délaves, chaque jour tu arbores un sourire fabriqué de toute pièces. un sourire un peu cocké, recouvert de poudre blanche, un sourire un peu tremblant, qui ne tient pas, qui ne tient plus. la jolie danseuse, swann, elle tourne dans ta tête.
et son corps, sans vie, dans sa baignoire immaculée, peinte de rouge, ça te tue, ça te consume à petit feu. ton mascara coule, et tu ne l'effaces plus. tu n'as pas le courage. à peine retrouvée, à peine disparue. quelle connerie. t'aurais cru que grâce à elle, t'aurais repris ta vie en main, que grâce aux promesses d'isaac, tout irait mieux. et daenerys, cette sœur de cœur qui est tout pour toi, elle t'aurait relevé la tête de l'eau.
mais là, tout est en ruine, tout s'écroule. à chaque tentative, à chaque essai tu t'écorches davantage. tu saignes, tu saignes. tu t'ouvres, le cœur ouvert, tu deviens folle.
alaska, perchée sur ta fenêtre, peut-être prête à commettre l'irréparable, on sonne à  ta porte. tu te tiens aux embrasures, le cœur qui bat enfin, l'adrénaline et les mélanges, douteux, pas nets dans tes veines. un soupir embrumé et tu remets les pieds sur terre. la mine fatiguée, cernée, criblée de noir et de larmes, tu vas ouvrir la porte.
et quel choc quand tu tombes sur ta meilleure amie. « je... dae ? » un sourire creux se dessine sur tes lèvres.

_________________


I trusted him. I gave him everything. And still, he left. And that’s the risk we take. It’s not his fault, child. that’s life. that’s love. They call it falling in love because sometimes you’re caught, and sometimes you’re not. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'en parlerais à mon lama

› pseudo, prénom : Nevaeh.
› âge : Vingt-deux ans
› côté coeur : Volage
› petites lettres envoyées : 71


MessageSujet: Re: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska Mar 25 Aoû - 16:48

quand les maux surpassent les mots ▬ DAELASKA


L’attente devant sa porte me semble presque interminable. Elle me laisse le temps de me demander si je suis sur la bonne voie, si ce n’est pas un peu mesquin de ma part que d’arriver ici à l’improviste en exigeant des réponses. Mais l’état de détresse de ma meilleure amie ne me laisse plus vraiment le choix. Il faut que j’agisse, en espérant qu’il est encore temps de sauver les pots cassé.  Je ne peux même pas imaginer jusqu’à quel point s’étendent ses problèmes pour qu’elle s’éloigne autant de moi sans qu’elle ne me donne une quelconque explication. Je sais que l’heure est grave, bien plus que je ne peux le croire, et c’est ça qui me fout la frousse. J’oscille entre peur, colère et empathie. Ce mélange d'émotions me fait tourner la tête mais je dois tenir. Pour elle.

C'est avec une lenteur insoutenable que la porte s'ouvre sur le visage déconfit d'Alaska. « Je... Dae ? » souffle-t-elle en tentant vainement d'accrocher un sourire sur ses lèvres pâles. Des larmes noires de mascara ont glissées sur ses joues blanches. J'éprouve un pincement au cœur au même instant ou ma gorge se serre. Qui l'a mise dans un état pareil ? Je vais lui faire la peau à cet enfant de catin ! Chamboulée de la voir ainsi, je la prend dans mes bras pour l'étreindre aussi fort que je le peux sans lui faire de mal. Peut-être que ça recollera les morceaux brisés de ma petite Alaska. Quelques larmes me montent au coin des yeux mais je les chasses aussi vite qu'elles sont venues. Il faut que je sois forte, ne serait-ce que pour elle. Je lui murmure à l'oreille « Viens à l'intérieur. Il faut qu'on discute Bae ... » avec une douceur presque maternelle. C'est à contrecœur que je me sépare d'elle pour que nous puissions entrer dans l'appartement et nous installer sur son canapé. Je l'observe un instant, désespérée d'être si faible, anéantie de ne pas être assez à la hauteur pour qu'elle puisse tout me dire sans crainte. « Ma chérie, dis-moi ce qui ne va pas pour que je te retrouve dans cet état. Je t'en supplie, parles-moi ... » je l'implore en lui prenant la main pour la serrer délicatement. « J'ai toujours été là pour toi, je t'ai toujours écouté et j'ai tout fait pour être de bon conseil. Tu sais que je ne laisserais pas le mal te ronger sans que je fasse mon possible pour l'en empêcher. Alors dis-moi, qu'est-ce que je n'ai pas fait pour que tu me tiennes à l'écart comme ça ? »


made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ◇ take me to church

› pseudo, prénom : ayshi. (lydia)
› âge : vingt-ans.
› emploi : étudiante, dealeuse et barmaid lorsque les temps sont durs.
› côté coeur : toujours le même nom, le même amour. célibatairement fiancée.
› petites lettres envoyées : 250


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, si nous avons déjà un lien
Répertoire :

MessageSujet: Re: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska Ven 28 Aoû - 12:27


 
quand les maux surpassent les mots
tu portes le fantôme de ton corps jusqu'à la porte, l'ouvrant avec lenteur. t'attendant à un bon dealer, ou au mec de la pizza. et tu trembles. tu trembles de manque, tu trembles de tout. jj, tu trembles devant cette dae qui se tient, la mine à la fois résolue et inquiète. tu trembles devant celle qui a toujours été ton ancre de sauvetage, ta bouée, ton éclairci dans ce ciel si sombre, qui maintes fois semble avoir disparu. mais tes yeux ont tellement été embrumés, laska, que même dae, dans ton ciel tu ne la voyais plus. un sourire se peint sur tes lèvres pâles, blanchies par la mort. et sans t'y attendre, ta meilleure amie, elle t'attrape, t'entreinds avec toute la force que tu n'as pas. tu te laisses aller dans ses bras, fatiguée.
fatiguée de cette comédie, de cette recherche d'un bout de tunnel. dae, tout d'un coup, elle est lumière dans toute cette obscurité, elle efface les cernes sur ton visage poussiéreux. finalement, elle te lâche, et tu pourrais te briser sur le sol sans elle. « viens à l'intérieur. il faut qu'on discute bae ... » vous vous éloignez, et tu écrases ta clope sur le cendrier, sans pitié ni envie.
parler. à quoi bon ? pourtant, c'est ce qu'elle t'oblige, t'asseyant sur le canapé. son regard est suppliant, presque apeuré de ce que je suis devenue. sans vie. « ma chérie, dis-moi ce qui ne va pas pour que je te retrouve dans cet état. je t'en supplie, parles-moi ... » elle prends ta main et la serre, tandis que tu te rétractes, les genoux contre ta poitrine. « Ma chérie, dis-moi ce qui ne va pas pour que je te retrouve dans cet état. Je t'en supplie, parles-moi ... » je l'implore en lui prenant la main pour la serrer délicatement. « j'ai toujours été là pour toi, je t'ai toujours écouté et j'ai tout fait pour être de bon conseil. tu sais que je ne laisserais pas le mal te ronger sans que je fasse mon possible pour l'en empêcher. alors dis-moi, qu'est-ce que je n'ai pas fait pour que tu me tiennes à l'écart comme ça ? » la gorge serrée, la douleur ancrée dans ton cœur, tu lâches d'une voix faible. « t'as rien fait, dae. rien.» tu croises son regard. il est temps de se jeter à l'eau, temps de prendre la douche froide. pourtant, tout est si difficile. tu regardes vos mains, incapable de soutenir vos regards. « je savais pas comment te le dire je... j'avais une jumelle dae. c'est pour ça que je suis ici. je voulais fuir isaac, ma famille et retrouver swann. » tu avales difficilement, les mots se percutant dans ton crâne. « je l'ai retrouvé. mais swann, elle... elle s'est suicidée, ou elle a été tuée... elle est morte. on devait sortir et je l'ai retrouvé dans la baignoire, comme ça. sans vie. » une larme coule sur ta joue, noire. « et puis isaac était de retour, il m'a demandé en mariage. j'ai dit oui, mais il a disparu. encore. » cette fois, ce sont des sillons qui envahissent ton visage, perlent sur tes joues noircies. « je sais plus quoi faire, je vois swann partout. elle est là, tout le temps. et elle est morte avant que j'ai pu faire quoi que ce soit ! »

_________________


I trusted him. I gave him everything. And still, he left. And that’s the risk we take. It’s not his fault, child. that’s life. that’s love. They call it falling in love because sometimes you’re caught, and sometimes you’re not. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
j'en parlerais à mon lama

› pseudo, prénom : Nevaeh.
› âge : Vingt-deux ans
› côté coeur : Volage
› petites lettres envoyées : 71


MessageSujet: Re: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska Lun 31 Aoû - 17:45

quand les maux surpassent les mots ▬ DAELASKA


Un cadavre. Voilà ce que j’ai devant les yeux. Le fantôme de ma meilleure amie qui essaie plus vainement que jamais de sourire. Mais ce rictus n’est autre qu’une grimace douloureuse, autant pour elle que pour moi. La voir dans cet état me rend malade. Je suis folle de rage qu’un quelconque événement ait pu la mettre dans un état pareil. Et je suis encore plus en colère contre moi-même de n’avoir rien fait plus tôt. Pour être honnête, je crois que je n’ai jamais été aussi malheureuse de toute ma vie. Mon âme sœur est devenue l’ombre d’elle-même et je ne suis apparemment pas assez digne de confiance pour en connaitre la raison. À moins que tout ça ne soit de ma faute. Serait-ce seulement possible ? Je ne lui aurais jamais fait le moindre mal, ça aurait été comme me tirer une balle dans le pied. Et si vraiment j’en suis responsable, ne devions-nous pas être honnête l’une envers l’autre ?

Vidée de mon énergie en la découvrant dans un état pareil, je la traîne mollement jusqu’à l’intérieur de son appartement. L’odeur de l’alcool et du tabac me monte à la gorge malgré les fenêtres ouvertes. Je mets de côté ces petits détails qui me font lever le cœur, ces petites choses qui montrent à quel point Alaska est en détresse, pour me concentrer sur elle. Je veux comprendre. J’exige de tout savoir pour pouvoir mieux l’aider si j’en ai la possibilité et les capacités. Alors que je lui murmure quelques mots avec douceur, elle se replie sur elle-même. Il n’est pas trop tard, insiste encore. Alors je me lance, complètement perdue, débitant des paroles qui me semblent incompréhensibles. J’ai peur pour elle, son état de détresse me fait perdre la raison. « T'as rien fait, Dae. Rien. » finit-elle par me répondre d’une voix faible et étranglée par l’émotion. Il est peut-être là le problème … Tu n’étais pas là pour elle. Son regard me transperce, me rend lourde de culpabilité, puis finit par me fuir. À ce moment précis, je me dis que je suis la pire des amies qui puisse exister. Mais les explications finissent par arriver, me soulageant d’un poids infime pour m’écraser d’un autre bien plus conséquent. « Je savais pas comment te le dire je … j'avais une jumelle Dae. C'est pour ça que je suis ici. Je voulais fuir Isaac, ma famille et retrouver Swann. Je l'ai retrouvée. Mais Swann, elle … elle s'est suicidée, ou elle a été tuée … elle est morte. On devait sortir et je l'ai retrouvée dans la baignoire, comme ça. Sans vie. Et puis Isaac était de retour, il m'a demandé en mariage. J'ai dit oui, mais il a disparu. Encore. Je sais plus quoi faire, je vois Swann partout. Elle est là, tout le temps. Et elle est morte avant que j'ai pu faire quoi que ce soit ! » finit-elle par m'avouer en s'effondrant totalement sous mes yeux. Ses larmes font couler les miennes. Les mots ne me viennent pas, ils sont bloqués dans le fond de ma gorge. Je veux la réconforter, lui dire des mots doux qui pourront lui faire comprendre qu'elle n'a pas tout perdu, que ce n'est que partie remise. Mais chaque son qui essai de sortir de ma bouche me fait l'effet d'une lame de rasoir. Alors je la prends dans mes bras, la soutenant physiquement le temps de digérer toutes ces nouvelles.

Les secondes passent, à moins que ce ne soit des minutes. J’ai retrouvé mon souffle qui avait été coupé par toutes ces misères qui ont frappées ma petite Laska. Maintenant ressaisie, c’est avec une douceur presque maternelle que je me recul pour essuyer ses larmes. Un sourire faible s’accroche à mes lèvres, tandis que les mots sortent d’eux-mêmes. « Pourquoi as-tu gardé tout ça pour toi si longtemps ? Tu sais que je suis là, que je le serais toujours. On affrontera le monde ensemble, et un jour on prendra notre revanche sur la vie. » lui dis-je en replaçant une mèche de cheveux derrière les oreilles. « Je ne peux rien faire pour toi en attendant, seulement être près de toi. Je ne peux pas te dire que je comprends parce que je n’ai jamais vécu ça, c’est à peine si je peux imaginer ce que toi tu ressens. Mais crois-moi, avec le temps ça passera. On trouvera des explications, on finira par savoir la vérité. Tu finiras par aller mieux, même si c’est dur. » j’ajoutes en reprenant ses mains. « Je suis là, moi. »

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
admin ◇ take me to church

› pseudo, prénom : ayshi. (lydia)
› âge : vingt-ans.
› emploi : étudiante, dealeuse et barmaid lorsque les temps sont durs.
› côté coeur : toujours le même nom, le même amour. célibatairement fiancée.
› petites lettres envoyées : 250


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, si nous avons déjà un lien
Répertoire :

MessageSujet: Re: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska Mer 9 Sep - 15:13


 
quand les maux surpassent les mots
assise sur ton canapé, ce canapé troué, fatigué de porter ton corps las, les mots se mélangent dans ton crâne, se croisent et s'emmêlent, donnant des phrases tordues, des maux malsains. et ces souffrances, qui ne demandent qu'à sortir, que ta bouche ne laisse s'évader.
le regard de daenerys sur ton visage diaphane, tu te décomposes, tandis que tout te revient, cuisant. les images, les odeurs. une larme coule, et tout d'un coup, les mots s'écoulent de ta bouche. les explications, morbides. l'espoir, envolé, la vie, et siloam, qui n'a plus de goût. juste cette tombe, qui te retient là. qui te retient à cette existence qui n'a plus de sens.
et tes larmes qui coulent, entraînant celles de ta meilleure amie, à nouveau. et ça te fait mal de la voir ainsi, par ta faute. parce que t'as pas su relever la tête, jouer ton rôle à la perfection.
le silence s'ensuit de tes explications, rythmés par tes sanglots bruyants. et, à nouveau, daenerys se rapproche de ton corps pâle, l'entourant de ses bras forts, que tu salis de ton regard. et tu te vides, tu pleures sur son épaule, jusqu'à ce que la blonde se détache, le regard doux, compatissant. elle essuie tes larmes noires, un sourire mince qui contraste avec son habituel bonheur.
« pourquoi as-tu gardé tout ça pour toi si longtemps ? tu sais que je suis là, que je le serais toujours. on affrontera le monde ensemble, et un jour on prendra notre revanche sur la vie. » la jolie joue avec cette mèche de cheveux, la replace derrière ton oreille. « je ne peux rien faire pour toi en attendant, seulement être près de toi. je ne peux pas te dire que je comprends parce que je n’ai jamais vécu ça, c’est à peine si je peux imaginer ce que toi tu ressens. mais crois-moi, avec le temps ça passera. on trouvera des explications, on finira par savoir la vérité. tu finiras par aller mieux, même si c’est dur. » ses mains cherchent les tiennes, et tu les attrapes, avec une puissance que tu avais perdue. « je suis là, moi. » qu'elle conclut, tandis que ton regard s'est éclairci par ses paroles qui recousent les plaies béantes de ton cœur encore en peine. « dae, qu'est-ce que je ferais sans toi ? » tu renifles, avant de continuer. « je peux te demander quelque chose ? je veux que tu m'aides à trouver celui qui a fait ça. swann n'était pas faible, jamais elle ne ce serait suicidée... on l'a tué, et je veux retrouver ce connard. je t'en supplie. »

_________________


I trusted him. I gave him everything. And still, he left. And that’s the risk we take. It’s not his fault, child. that’s life. that’s love. They call it falling in love because sometimes you’re caught, and sometimes you’re not. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska

Revenir en haut Aller en bas

Quand les maux surpassent les mots ▬ daelaska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Des maux et des mots
» Ginella - Quand les mots manquent, les larmes font le reste
» Au delà des mots...
» La musique adoucit les maux... [Dark Boursouf]
» Quand les mots s'égarent [Ouvert]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Aux portes de Siloam Springs
 :: West :: Habitations
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥