forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

Silence in the library... or not. ¤ Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

› pseudo, prénom : Teaten
› âge : 21 petites années
› emploi : étudiante indécise
› côté coeur : A peu près sûre d'être célibataire
› petites lettres envoyées : 34


MessageSujet: Silence in the library... or not. ¤ Nathan Mar 1 Sep - 21:29

Silence in the library... or not.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Plus de batterie. C'est ce qu'indique la petite barre sur mon écran, qui s'éteint peu à peu sans que je n'eusse touché à rien. C'était toujours comme ça, quand je me lançais dans le visionnage d'une série... D'un certain côté, ce petit incident, que je pourrais tout simplement régler en branchant le chargeur, m'avait "réveillé". Il serait temps que je sorte. C'est ce que disaient aussi les rayons blancs du soleil qui réchauffaient doucement mon dos à cet instant.

Aller, c'était décidé ! Me redressant d'un bond, ma petite queue de cheval dorée rebondissant dans mon cou, avec un immense sourire aux lèvres, j'enfilai rapidement un jean sur une pile de vêtements probablement propre, sans prendre la peine de retirer mon tee-shirt Wonder-Woman qui me servait de pyjama en ce moment. En quelques secondes, j'étais sur le porche, mon fidèle trench-coat taupe qui masquait mon tee-shirt/pyjama, mes vieilles Doc Marten's de lycéenne déjà enfilées.

Marcher semblait avoir quelques avantages, de toute évidence : l'air frais sur mon visage, les rayons du soleil, pareil à des sourires malicieux, qui glissaient entre mes mèches blondes, les bruits de la ville mêlés à ceux de la nature... C'était une belle journée, comme tant d'autres dans l'année. Je vivais rarement de mauvaise journée, en fait. Mon regard presque éternellement relevé vers le ciel, j'observais avec attention la forme des nuages, comme une enfant, cherchant des formes et des significations là où ils n'y en avaient pas vraiment.

Tout ça pour débarquer là. En poussant la porte, l'odeur si particulière des centaines de livres ouverts puis refermés, vieux ou neufs, contenants de magnifiques textes, des histoires joyeuses ou des drames, ainsi que des choses invraisemblables et extraordinaires, des secrets que l'on n'aurait pas voulu connaître. J'étais à la bibliothèque, et je m'y rendais au moins une fois par semaine, devenant une habituée dont le visage était désormais reconnaissable par les nombreux employés du bâtiment administratif.

Je recherchais toujours des choses différentes, quand je venais pour étudier, je repartais souvent avec des romans, principalement de Science-fiction, ou même des Comics. De même, quand je venais pour me détendre, je trouvais le document parfait pour ma prochaine dissertation. Saluant d'un léger signe de la main la libraire à l'accueil, je passais en rêvassant au milieu des rayonnages, le nez de nouveau en l'air, attendant que mon regard soit irrépressiblement attiré par une couverture, un titre, un résumé.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : Chleo
› âge : 21 YO (même s'il fait croire à tout le monde qu'il en a 22)
› emploi : Serveur, barman et ... Tout ce que vous voulez
› côté coeur : Coeur à p(r)endre
› petites lettres envoyées : 49


MessageSujet: Re: Silence in the library... or not. ¤ Nathan Mer 2 Sep - 21:34

Dylan & Nathan
Silence in the library, we are supposed to read. Or to learn things. Or to talk ?
S’il y a une chose de son ancienne vie qui manquait à Nathan, ce sont bien les études. Beaucoup le prendrait pour un fou mais Nathan y tenait vraiment. En Californie, il avait commencé un cursus de Computer Engineering dans l’université de Sacramento et c’était un domaine qui le passionnait vraiment. Mais il avait dû tout abandonner du jour au lendemain lorsqu’il avait découvert qu’il avait été enlevé étant petit, qu’il avait du coup séquestré ses kidnappeurs qu’il avait pourtant considéré comme ses parents pendant tant d’années et qu’il avait fui avec Erilys et Eliana, ses deux sœurs. Tout ça c’était passé il y a un petit peu plus d’un an et cela faisait donc un an qu’il travaillait d’arrache-pied pour que les trois Carter aient une vie descente dans la petite ville de Siloam Springs dans laquelle ils s’étaient réfugiés. Mais ces derniers temps, il regardait avec envie les jeunes de son âge qui se rendaient, insouciant, à la fac. Toutefois, il prenait bien soin de garder cela pour ça car en aucun cas Erilys ou Eliana ne devaient voir que cela lui manquait. Il avait décidé depuis leur arrivée qu’il se sacrifierait pour elles, pour qu’elles puissent continuer leurs rêves et il continuait de penser que cela en valait la peine. Il n’en démordait pas. Il avait endossé le rôle de responsable et tenait à garder ce poids. Il ne voulait pas que ses sœurs se fassent trop de soucis, ils en avaient déjà bien assez avec ce lourd secret qu’ils trainaient derrière eux sans parvenir à trouver de réponses concrètes à leur trop nombreuses questions.

Ainsi Nathan s’était fait une raison. Il n’irait pas à la fac. Mais cela ne l’empêchait pas d’étudier tout seul de son côté, n’est-ce pas ? S’il voulait apprendre des choses, c’était avant tout pour lui, pas pour avoir des bonnes notes. Il s’était toujours fichu d’avoir de bons résultats et avant la terminale il s’amusait à faire enrager ses professeurs en n’en foutant pas une dans les matières qui ne l’intéressaient pas. Mais après le lycée, il s’était mis à étudier comme jamais parce qu’il aimait ce qu’il faisait. Et ces derniers temps, alors qu’il avait l’impression de régresser intellectuellement parlant, il avait pris la décision qu’il se mettrait à apprendre des choses par lui-même. Il lui suffirait de lire des articles écrits par les grands professeurs, à pirater des livres en ligne. Il aurait bien voulu qu’Adam, son meilleur ami d’autrefois, lui envie ses cours mais il savait pertinemment que c’était trop risqué. A tous les coups son ordinateur était suivi par Julian, celui qui a prétendu être son père pendant toutes ces années et qui était un flic un peu trop bon dans ce qu’il faisait, et malgré toutes les protections qu’il avait élaborées sur son ordinateur, un simple mail risquait de le trahir. Il ne lui restait donc plus qu’une chose s’il voulait continuer à apprendre à moindre coûts : la bibliothèque. Depuis peu il s’était mis à la fréquenter et rapidement il avait découvert des rayons qui l’intéressaient. Souvent quand il avait des moments de libre, il venait s’installer là et ne voyait pas le temps défiler. Il devait donc s’assurer qu’il n’avait vraiment rien de prévu pour les prochaines 4 heures s’il ne voulait pas prendre le risque d’être en retard. Et c’était le cas aujourd’hui. Il ne travaillait pas et n’avait pas de petit boulot supplémentaire à faire. Habituellement il utilisait ce genre de moments pour faire du sport mais cette fois-ci il avait vraiment envie de lire des revues, des articles et des cours sur les différents domaines qu’il aimait tant : l’informatique, la nanotechnologie, l’intelligence artificielle… Bref, tout ce qui touchait au génie informatique en somme.

Cela faisait déjà une heure qu’il avait mis les pieds dans cette antre de la lecture et de la connaissance. Il s’était trouvé une table au fond qui lui assurait une tranquillité maximale et il avait fini de lire une revue. Avec un petit soupir et un sourire satisfait, il se leva et parti la remettre exactement là où il l’avait trouvé. Il se mit ensuite en quête d’un autre livre. Il passa affectueusement son index sur la reliure de différents ouvrages mais en consultant les titres il se rendait compte qu’il avait déjà lu ceux-là. Au grand malheur de Nathan, la bibliothèque ne possédait pas énormément de livres et n’avait pas un rayon vraiment très fourni dans le domaine de l’informatique et de l’ingénierie. Cela se résumait souvent par : les ordinateur pour les nuls ou l’informatique pour les nuls. Mais Nathan avait déjà dépassé ce stade depuis l’âge de ses 13 ans et il cherchait vraiment des choses un petit peu plus poussées. Enfin, il failli pousser une exclamation ravie lorsqu’il tomba sur un titre qui lui paraissait très intéressant « Security Engineering ». En le sortant de son étagère, il se rendit compte que c’était un vraiment gros volume de plus de 600 pages, mais cela ne le dérangeait pas le moins du monde. Cependant il n’avait encore jamais remarqué ce livre auparavant et il se demandait si ce n’était pas Aaron qui l’avait commandé spécialement pour lui. Avec un sourire béat, il s’empressa d’ouvrir l’ouvrage pour ne pas perdre de temps et c’est le nez dans le livre qu’il entreprit de retourner à sa table, au radar. Le problème quand on est transporté par un livre, c’est que le radar est loin de bien fonctionner convenablement et celui de Nathan ne pris pas la peine de l’avertir qu’une jeune demoiselle arrivait droit devant lui. Elle avait la tête en l’air, regardant différents titres, lui la tête plongée dans son bouquin, déjà happé par les secrets de la sécurité de l’informatique. Et ce qui devait arriver arriva. Il lui rentra dedans. Il fut surpris et, déboussolé, s’empressa de relever la tête pour voir ce qui se passait. Il ne s’était pas rendu compte qu’un obstacle s’était élevé entre lui et sa table. « Je suis vraiment désolé ! Je ne t’avais pas vu … » s’empressa-t-il de s’excuser gêné. Parce que pour ne pas voir quelqu’un, faut quand même le faire soit dit en passant ! « Je ne  t’ai pas fait mal j’espère ? » demanda-t-il avec inquiétude. Il ne voulait pas passer pour un rustre ou un malpoli. Il la détailla rapidement comme on évalue les expressions de quelqu’un et eut soudain une impression de déjà-vu. Il avait l’impression d’avoir déjà croisé cette demoiselle.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : Teaten
› âge : 21 petites années
› emploi : étudiante indécise
› côté coeur : A peu près sûre d'être célibataire
› petites lettres envoyées : 34


MessageSujet: Re: Silence in the library... or not. ¤ Nathan Jeu 3 Sep - 15:25

Silence in the library... or not.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Les minutes s'égrenaient, je ne baissais toujours pas la tête, je sentais un début de sueur s'épanouir dans mon dos, prêt à se coller à mon tee-shirt, si je ne retirais pas au plus vite mon trench. Mais je ne faisais rien, je me contentais de survoler du regard ce que contenaient les étagères, laissant machinalement mes doigts blanchâtres frôler les reliures, tout en chantonnant pour moi-même : déjà lu, déjà lu, déjà lu !

J'allais d'ailleurs tourner au coin d'une étagère, afin de rejoindre l'allée principale, lorsque mon regard clair ce retrouva instinctivement attiré par un reflet doré, sur la tranche en plastique d'un livre, d'une taille somme toute raisonnable, 300 à 400 pages au minimum, à vue d'œil. Soudainement excitée comme une gamine de cinq ans face à la vitrine d'une pâtisserie, j'attrapais sans ménagement une chaise, qui n'était évidemment pas faite pour ce genre d'exercice, la plaçai au pied de l'étagère et grimpai dessus en sifflant discrètement. Me retenant difficilement de faire un petit saut pour démontrer mon excellente humeur (oui, caractère digne d'une princesse Disney), ou même une petite danse, je tirai, cette fois avec toute la délicatesse dont j'étais capable, le lourd manuel.

Passant ma main sur le titre, comme pour retirer de la poussière inexistante, je mordillai ma lèvre inférieure, signe évident que je contenais mon ravissement. Enfin, un élément qui n'était pas déjà entré dans mon cerveau ! Un bon gros ouvrage sur l'astrophysique ! Fascinant ! Sautant au bas de mon piédestal en faisant claquer mes talons sur le parquet ciré, provoquant les sifflements mécontents des bibliothécaires.

J'avais plus qu'hâte de l'ouvrir, pour en découvrir les lignes et les secrets. Je venais à peine de redescendre, je jetais à peine un regard vers l'espace désormais vide qui contenait auparavant l'ouvrage que je serrais contre ma poitrine, lorsque un choc plus ou moins violent failli me faire redescendre encore. Je dis bien "failli", car je parvins miraculeusement à tenir sur mes pieds, plutôt que de m'écraser sur le parquet. Merci.

Le souffle coupée, les yeux grands ouverts tant j'étais surprise. Relevant lentement le regard en reprenant ma respiration, je détaillai du regard l'objet responsable du choc. Un garçon. J'étais déjà certaine que c'était un être humain, une étagère aurait fait bien plus mal ! Brun, j'étais à peu près sûre que son visage m'était inconnu. A peu près, seulement. Je détestais ce genre de choses, il me rappelait vraiment quelqu'un, mais qui, telle était la question !

Mordillant à nouveau ma lèvre inférieur, un sourire mi-amusé mi-surpris au visage, je soupirai :

- Non, non, tout va bien. Plus de peur que de mal !

Je retins un gloussement silencieux et rouvris mes yeux en grands, j'étais vraiment étonnée et perturbée de ne pas trouver de réponses à mes interrogations concernant ce garçon.

- C'est ma faute, je ne faisais pas attention.

Je remarquai de nouveau un élément intéressant et m'agenouillai, vif comme l'éclair, détournant sans vraiment m'en rendre compte mon attention de l'inconnu aux cheveux bruns. Les pans de mon manteau traînait sur le sol, tandis que je glissai un doigt le long de la revue qui me plaisait. Tout en la sortant tant bien que mal, je tentai à nouveau de remettre un nom, ou même une situation, à ce visage. Peut-être qu'il ressemblait juste à quelqu'un de célèbre. Ou peut-être même que je me faisais des illusions... Retirant finalement le bouquin, je pus lire le titre de la mince revue : Science-Fiction, bientôt une réalité ? J'adorais ce genre de sujet. J'en lisais beaucoup, des tonnes d'articles sur internet ou dans d'autres revues scientifiques. Un frisson d'excitation me parcourut rien qu'à cette idée.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : Chleo
› âge : 21 YO (même s'il fait croire à tout le monde qu'il en a 22)
› emploi : Serveur, barman et ... Tout ce que vous voulez
› côté coeur : Coeur à p(r)endre
› petites lettres envoyées : 49


MessageSujet: Re: Silence in the library... or not. ¤ Nathan Dim 6 Sep - 21:02

Dylan & Nathan
Silence in the library, we are supposed to read. Or to learn things. Or to talk ?
Il avait eu de la chance dans cette histoire : au moins n’avait-il pas fait tomber la jeune demoiselle. Il ne se le serait certainement pas pardonné. Bousculer une personne était une chose, la bousculer au point de la faire tomber en était une autre qu’il n’aurait pas assumé. Lui qui avait deux jeunes sœurs dont il avait toujours été proche partait du principe qu’on devait prendre soin d’une femme. Il se réprimanda mentalement de ne pas avoir prêté plus d’attention à son environnement. Il n’était pas seul au monde aux dernières nouvelles ! Il aurait tout de même pu attendre 30 secondes d’être retourné à sa table. Mais bon, pour sa défense, il aimait vraiment ce qu’il lisait. Comme certains pouvaient se perdre dans les pages d’un bon roman en quelques secondes, Nathan lui se perdait dans l’informatique, les mathématiques, la physique, la chimie et toutes ces choses compliquées avec une facilité déconcertante, comme s’il manquait de perdre la vie s’il n’intégrait pas toutes ces informations le plus rapidement possible.

Bien que perdu dans ses réflexions, essayant de remettre son impression de déjà-vu à sa juste place et donc le visage à son juste souvenir, il vit apparaître sur le visage pâle de la blondinette un petit sourire et se surprit à être troublé en la voyant se mordiller la lèvre. « Non, non, tout va bien. Plus de peur que de mal ! » Mais il se reprit bien vite et fut très rapidement soulagé en entendant ses paroles. Heureusement qu’il n’avait fait que du foot et du volley dans son passé. Il n’imaginait pas le mal qu’il aurait pu causer s’il avait pratiqué du rugby ou du football américain. Ces gars-là étaient tellement plus baraqués et tellement plus violents qu’une simple bousculade aurait certainement valu à la fille une chute mémorable. En même temps ce genre de mecs lisaient rarement et ne se perdaient pas comme Nathan dans les pages d’un bouquin ? Les sportifs étaient … Particuliers et Nathan était en tout point une exception. « C'est ma faute, je ne faisais pas attention. » C’était de sa faute … Et puis quoi encore ? Nathan était tout autant fautif qu’elle ! Lui non plus ne faisait pas attention. Il s’apprêtait d’ailleurs à le lui faire remarquer mais il fut coupé dans son élan quand la jeune fille se baissa subitement, détournant son attention du jeune homme qui se demanda alors s’il devait partir ou non. La jolie blonde ne voulait peut-être pas faire plus de cérémonie de cette bousculade. Elle était très certainement venue dans cette bibliothèque pour lire et non pour faire la causette avec quelqu’un. Ce que Nathan approuvait étant donné que c’était son cas aussi. Toutefois, il ne put s’empêcher de regarder ce qui avait attiré l’attention de la jeune femme et remarqua qu’elle feuilletait des revues avant finalement d’en retirer une dont Nathan n’eut aucun mal à déchiffrer le titre : "Science-Fiction, bientôt une réalité ?" Un petit sourire étira ses lèvres lorsqu’il reconnut la revue. Il l’avait lue la semaine dernière et jamais il n’aurait pu imaginer qu’une fille comme elle pourrait être intéressée par ce genre d’articles. C’était sexiste et idiot de penser ce genre de chose, mais au vu du premier regard il aurait plus imaginé cette fille littéraire que scientifique. Ce n’était pas une critique ni un a priori mais … Par le passé il avait déjà longuement eu le temps de remarquer que les sections scientifiques de ce genre de domaines attiraient plus les garçons et ne comptaient que très peu de filles qui … Ne faisaient pas forcément attention à leur physique. Disons le franchement, ce n’étaient pas forcément des canons de beautés. Nathan ne les dénigraient pas, il s’était d’ailleurs même lié d’amitié avec certaines quand il habitait encore à Sacramento, mais il s’agissait surtout d’un état de fait. Aussi il ne put s’empêcher d’être agréablement surpris. « Tu lis souvent ce genre de livre ? » ne put-t-il s’empêcher de lui demander par curiosité. « En tout cas, je te déconseille très fortement celui-ci. Je l’ai lu la semaine dernière et je l’ai trouvé très surfait. Il ne va pas assez au fond des choses et n’importe qui aurait pu arriver à ces conclusions. L’auteur aborde entre autre les cyborgs, l’intelligence artificielle, la vision augmentée, la réalité virtuelle, les puces électroniques … Enormément d’éléments dans lesquels nous avons déjà fait de grandes avancées. Il ne prend donc pas trop de risques et c’est ce que je lui reproche. Je te conseillerai plutôt "Les limites de la Science-Fiction" ou encore "La technologie du Futur aux portes du Présent", ça t’évitera bien des déceptions. Enfin je te dis ça … Tu en fais ce que tu veux. » Il se rendit compte qu’encore une fois il s’était laissé emporter par les sujets qui lui tenaient tant à cœur. Lui qui avait commencé des études dans le génie informatique… Il était intarissable sur ce genre de sujets. Ce qui risquait certainement d’avoir gonflé la belle.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : Teaten
› âge : 21 petites années
› emploi : étudiante indécise
› côté coeur : A peu près sûre d'être célibataire
› petites lettres envoyées : 34


MessageSujet: Re: Silence in the library... or not. ¤ Nathan Lun 7 Sep - 13:26

Silence in the library... or not.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Je poussai un petit cri de terreur en entendant une voix résonner dans mon dos. Retombant sur les fesses, les yeux grands ouverts de surprise, j'observai le garçon qui me disait quelque chose. En effet, il était toujours là, n'avait pas bougé et, étrangement, ça me faisait plaisir. Aplatissant la couverture de la revue du dos de la main tout en recommençant à mordiller ma lèvre inférieure. Qu'il soit surpris ne m'étonnait pas, par contre, ce n'était pas la première fois que ça arrivait. Même les libraires, la première fois que je suis venue ici, ont été incroyablement stupéfaite en me voyant me précipiter dans les rayonnages scientifiques, plutôt que dans les BD ou les romans à l'eau de rose. Avec un petit rire, je me redressai et répondis :

- Oui, c'est tout ce que j'aime !

Ce qui me fit songer à ma famille. Mad n'aimait pas vraiment lire, sauf pour les BD. Sans bulles. Celles pour petits enfants. L'ennui total à mes yeux. William, c'était les romans fantastiques d'aventures, il pouvait en dévorer plusieurs par jour. Oswald, de son côté, était vraiment branché SF et manga, un peu comme moi. Et comme mon père. Sautant ma mère, qui ne lisait que des livres vraiment "sérieux", je poussai un soupir intérieur en pensant à Hailey. Dans une bibliothèque. Le truc le plus invraisemblable de l'univers.

Me plantant en face de l'inconnu, un seul sourcil froncé dans une moue de défi et de malice, je me balançai d'avant en arrière de manière presque imperceptible sur mes talons. Du bout des doigts, je repassai une petite mèche rebelle derrière mon oreille. Si cette discussion continuait encore, ce serait une des plus longues de ces six derniers mois. Même si mon esprit intensément têtue faisait que son avis, bien qu'intéressant, ne changerait rien à mes choix. Lui souriant avec encore plus de malice, je lançai :

- Ah oui ? Et bien, je pense que... Je vais la lire quand même. Me faire mon propre avis.

Acquiesçant pourtant de la tête, en silence, en triturant machinalement le coin de la revue, remplissant mes joues d'air à intervalles réguliers, avant de finalement sautiller un bref instant, en retrouvant un air normale.

- J'ai lu la première il y a peu, mais la deuxième m'a l'air intéressante. Je la chercherai après avoir lu celle-là... précisai-je en indiquant d'un geste fluide la revue que je tenais encore, posée sur le gros ouvrage que j'avais pris en premier.

J'étais ravie ! Au comble du bonheur ! Enfin une discussion sur un sujet passionnant. Et pas sur un forum de discussion. Ouvrant les premiers boutons de mon trench en soupirant, je profitai de l'air frais qui remplaçait la chaleur digne d'un four provoquée par ce manteau. Je ne pus retenir un sourire en voyant le haut du W de Wonder Woman apparaître dans l'espace désormais à l'air libre.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Silence in the library... or not. ¤ Nathan

Revenir en haut Aller en bas

Silence in the library... or not. ¤ Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.
» Nathan et Syb' (Avant l'enlèvement de Sybille)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Aux portes de Siloam Springs
 :: North :: Siloam public library
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥