forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

# 1 - I SEE THE LIGHTS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cold Coffee
pnj ◇ god

› pseudo, prénom : l'entité divine de ses lieux.
› âge : l'éternité.
› emploi : faire pleurer tout le monde.
› côté coeur : le néant.
› petites lettres envoyées : 258


# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptySam 17 Mai - 20:05




I see the lights


⊹ Episode 1
Radio SP. 9h du matin.

Ici votre animateur préféré, debout l'Amérique ! Le coup de feu est lancé chers habitants de Siloam Springs, le Maire est en ce moment-même au Parc pour le commencement de la fête des lumières, nous vous attendons nombreux au Twin Springs Park, visitez, découvrez ou redécouvrez ce lieu très prisé de tous ! Au programme en cette matinée, une mini fête foraine pour les petits et les plus grands, des stands de nourriture pour ne pas tourner de l'oeil au milieu de l'après-midi et une magnifique exposition regroupant plusieurs oeuvres tournant autour du thème des lumières ! N'attendez plus pour vous précipiter

Les places attribuées devant :

Louis - 5
Sarah - 6
Malya - 10
Joy - 2
Taryn - 1
Ludmila - 3
Nymphéa - 9
Kiara - 7
Anna - 8
Zélie - 4
Jill - 11

Les places attribuées derrière :

Calliopée  - 20
zinoviy - 25
Gabriel - 22
Ledwyn - 26
Charlie - 21
Ivy rose - 24
Camellia - 23
Nathan - 27
rosaë - 28
Sephora -29


Pour ne pas bloquer l'évent, il n'y a pas d'ordre de réponse, chacun peut poster une réponse quand il veut et de dix lignes minimum, il vous est également possible de créer votre propre sujet dans le parc avec un autre joueur mais veuillez seulement commencer le titre de votre rp par "#1 TITRE EN MAJ ft joueur en minuscule". VEILLEZ A METTRE LES NOMS DES PERSONNES QUE VOUS MENTIONNEZ DANS VOTRE RP EN GRAS DANS LE TOPIC DE GROUPE AFIN D'EVITER DE SE PERDRE OU DE LOUPER DES PERSONNES, merci heart

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://coldcoffee.forumactif.org
Rachel M. Swanson
admin ◇ au top de la morfalitude

› pseudo, prénom : Ivy / Léa.
› âge : 24 ans.
› emploi : Etudiante.
› côté coeur : Célibataire.
› petites lettres envoyées : 2043


Ma petite vie
To do list:
Rp :
Répertoire :

# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 9:21


I see the lights ◮ enfin une bonne soirée.
Tout avait déjà été annoncé il y a quelques jours mais je n'arrivais plus à rester en place le jour où la fête allait commencer. Je ne savais pas comment me fringuer et l'annonce à la radio qui en reparlait par la suite me faisait déjà sauter sur place. Depuis que j'étais arrivée, la fête était organisée toute l'année et je ne manquais jamais d'y aller une seule fois. Après avoir enfilé une petite robe noire et simple, je pris ma voiture pour me diriger vers l'endroit prévu où avait lieu l'évènement. Il y avait déjà beaucoup de monde et la place était illuminée de sorte de lampions de couleurs très différentes. Ce que j'adorais c'était la petite fête foraine et bien que je n'aimais pas particulièrement les clowns, mon comportement ressemblait vite à celui d'une gamine. Je me souvenais que j'aimais beaucoup y aller, du temps où ma famille était unie et entière. Après la disparition de ma soeur, c'était comme si les mots amusements et rires étaient proscris et que l'on devait tous se morfondre jusqu'à ce qu'on la retrouve. On pouvait me trouver égoïste mais j'avais besoin de m'amuser, besoin de rire et d'oublier. Je m'approchai d'une sorte de bar improvisé et commandai  une simple bière en attendant de voir quelqu'un que je connaissais.
©clever love.

_________________


Not about angels
Coz, what about, what about angels ? They will come, they will go and make us special. Don't give me up. Don't give me up. How unfair it's just our luck @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 13:55

I see the lights
ft. everybody



Ce matin en prenant mon petit déjeuner, la radio m’avait remis de plein fouet dans le bain. Mon café brûlant en main, j’avais senti mon cœur faire un bon en entendant ces trois mots : fête des lumières. C’était un évènement marquant de Siloam Springs, une tradition ancestrale. Je dois tout de même avouer qu’à la base, la première fois que j’en ai entendu parler, je ne voulais pas me rendre là bas. C’était une corvée, d’autant plus que je venais à peine d’arriver dans cette ville où je ne connaissais personne et je n’étais pas d’humeur à nouer des liens avec le voisinage. Puis de fil en aiguille j’ai compris qu’il aurait été idiot de rester à bouder dans mon coin. C’est un fête posée où l’on retrouve ces amis, sa famille et où l’on partage un moment agréable, qui nous donne aussi la perspective de l’été qui arrive. Bref ce matin là pour une raison toute nouvelle et toute fraîche, j’étais l’homme le plus heureux du monde d’aller à cette fête traditionnelle. Au plus profond de moi, j’espérais revoir Taryn. J’étais presque sûr et certain que c’était son genre ces petites fêtes, et de ce fait j’étais encore plus pressé de m’y rendre. Pour ne pas passer pour un pouilleux, ni pour l’avocat de service, je choisis un tenu soft, une chemise bleue nuit, mon cardigan, un pantalon, des chaussures basiques de ville et une écharpe pour faire branché, sans trop de chichis. Je bénis ma mère de m’avoir appris très tôt ce que c’était que d’avoir du style. Une goutte de parfum et le tour était joué. La nuit commençait à tombé et j’étais fin prêt. Je n’avais donné rendez vous à aucun de mes amis et de ce fait j’espérais que le fruit du hasard me porterait jusqu’à Taryn. Je me rendis donc au parc d’un pas guilleret. Arrivé au guichet de l’entrée, je pris ma place que j’avais réservé à l’avance et je commençais mon aventure dans les dédales de petites échoppes, couronnées de lampions.
Codes par Wild Hunger.


Dernière édition par Lewyn A. Keynes le Sam 24 Mai - 20:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 15:02



I see the lights

Events #1


La fête des Lumières. Une terme que chacun des habitants de Siloam Springs connaissait par cœur. Je n'avais jamais spécialement apprécie ce genre de fête, préférant plutôt les soirées en petit comité, mais au fil des années, j'avais fini par me faire à l'idée qu'il fallait que je m'y rende. De plus, cette soirée était l'un de mes plus beaux souvenirs auprès de ma petite sœur. Juste avant sa disparition, nous nous étions rendus ici et c'était un de mes derniers souvenirs de joie avec elle.
Je m'étais habillé simplement, mais j’avais quand même fait quelques efforts de présentation. Je ne savais pas vraiment si je croiserais des amis mais je savais qu'il y aurait au moins des connaissances, je me devais donc de ne pas paraître complètement défaits à ce genre d'événement. Fidèle à mon habitude, je me présentais à l'heure exact du début de la soirée. Je ne supportais pas d'être à l'heure, de peur de faire attendre quelqu'un. Arrivant sur le site, je présentai mon invitation. L'homme qui était chargé de vérifier la liste des invités m'indiqua une chaise au fond, loin de l'estrade. Je soupirai de soulagement, sachant que je n'aurais donc pas à être sous les feux des projecteurs. Chaise 26. Je souris en regardant les noms des personnes qui m'entoureraient pour le restant de la soirée. A côté de moi, je reconnus immédiatement le nom de mon meilleur ami, le hasard faisant parfois bien les choses. Quelques chaises plus loin, je repérais le nom de Came. Elle serait donc là. Inconsciemment, cette nouvelle me rendit tout aussi heureux que stressé, ne sachant jamais vraiment comment aborder nos rencontres. J'hésitai quelques secondes à aller me promener dans les allées du site mais je préférais attendre que les choses se fassent un peu. Je m'assis donc sur ma chaise, attendant qu'une tête connue ou non viennent m'aborder.

Code by Fremione.




Dernière édition par Nathan A. Weight le Dim 18 Mai - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 17:06

I see the lights
Event #1

« Votre invitation s'il vous plait ? » Occupée à admirer les milles et quelques petites lumières autour de moi, j'en fis presque tomber l'intégralité de mon sac à main aux pieds de l'homme. J'excusai rapidement ma légendaire maladresse avant de tendre d'une main sûre le carton d'invitation que j'avais reçu quelques jours plus tôt. La fête des lumières. Comme si j'allais oublier l'équivalent du Noël de Siloam Springs en plein mois de Mai. Et puis, entichée comme je l'étais des célébrations du genre, j'aurai très bien pu forcer mon invitation à la soirée si je n'y avais pas été conviée. Lissant du dos de la main ma robe blanche en dentelle, je lançai des regards envieux en direction des stands copieusement décorés de lampions. L'ambiance, les sourires, tout m'attirait affreusement. M'élançant d'abord vers la droite, mes pieds firent demi-tour. Mon sens accru de l'organisation - combiné à mon angoisse sociale passagère en vue du monde qui s'agglutinait autour de la place - me poussait à vérifier d'abord la place qui m'avait été attribuée. Me frayant un chemin parmi les chaises soigneusement rangées, j'arquai un sourcil agréablement surpris par la silhouette assise que je reconnus de suite. D'humeur joueuse, je m'approchai sans un mot en prenant soin de ne pas laisser mes compensées me trahir. Une fois arrivée à hauteur de Nathan, je plaquai mes paumes sur ses yeux, ponctuant le tout d'un sourire en coin digne de la gamine de dix ans que j'étais actuellement dans ma tête. « Devine ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 17:30



I see the lights

Events #1


J'attendais assis sur ma chaise depuis quelques minutes. Je regardais les lumières qui illuminaient la ville. Chaque année, cette fête était plus belle. La ville redoublait d'effort constamment pour faire de cette soirée un événement inoubliable. Je jetai un œil vers la scène quand des mains se posèrent sur mes yeux. Des mains féminines sans aucun doute. A la voix, je ne reconnus pas immédiatement l'auteur de cette action. Au fond de moi, j'aurais donné cher pour que ce soit Came, mais je savais que je l'aurais immédiatement reconnu. Dans les autres personnes que je savais qu'elles pourraient être présentes à la cérémonie, il ne restait donc pas énormément de choix. "Mayla c'est trop facile, il n'y a que toi pour faire ça." Je me levai pour la serrer dans mes bras afin de lui dire bonjour. "Je ne savais pas que tu venais, tu es toute seule ?" Ça me faisait réellement plaisir de la voir. C'était une des personnes de Siloam Springs qui me connaissait le mieux et je savais qu'avec elle, je passerais une bonne soirée. Je lui souris, heureux de la voir. Je savais également pertinemment que si jamais je me retrouvais entre elle et Came, je ne finirai pas de voir ses sourires remplis de sous entendus. Elle s'était sentit obligée depuis quelques semaines de remplir une sorte de mission Cupidon auprès de Came et moi. Cette attitude me faisait rire, cela ressemblait beaucoup à Mayla, mais parfois, il fallait avouer qu'elle manquait un peu de discrétion. Pour l'instant, Came n'était pas là, et je comptais bien profiter de la présence d'une de mes meilleures amies à mes côtes.

Code by Fremione.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 19:22

I see the lights
Event n°1



Ca faisait maintenant quelques semaines que j’avais débarqué dans un sale état dans le garage de Louis, et que ce dernier avait décidé de jouer les grand frères en me prenant sous son aile. C’était agréable d’avoir quelqu’un sur qui je pouvais compter en cas d’emmerdes – et c’est pas peu dire que je suis spécialiste en la matière- et par la même occasion, un lieu où trouver refuge. J’avais jamais été attirée par les voitures, je savais même pas conduire, mais cet endroit, cette grande bâtisse, était le seul endroit au monde où j’étais sûre que jamais personne ne viendrait me faire du mal. Parce que Louis avait toujours un œil sur moi, et parce que j’avais aussi appris à connaître son mécano, un colosse russe qui lui aussi jouait les papa ours avec moi. C’était chouette. Au point de me demander s’ils en avaient pas un peu marre, de me voir fourrée là-bas aussi longtemps. Je dessinais, je lisais, je faisais mes devoirs, et puis j’aidais de temps à autres quand il y avait besoin.

Quelques jours avant, les pétasses du lycée avaient commencé à devenir hystériques à l’annonce de la fête des lumières du bled. Sincèrement, j’en avais rien à carrer, s’extasier pour trois bougies et deux lampions… C’était surtout pour elles l’occasion de s’exhiber avec leur dernier petit chien de l’équipe de foot, et leur dernière robe hors de prix achetée par papa-maman. En général, je fuyais ça comme la peste. Sauf qu’un soir, alors que j’étais Louis à faire le tri dans sa paperasse et que la radio tournait en fond, le message invitant à la fête. Il avait levé les yeux, désigné la radio d’un petit signe de tête, et avait demandé, clope au bec.

- T’y vas gamine ?
- Bof… pas trop mon truc. Et toi ?
- J’ai pas envie d’y aller seul comme un vieux con. Tu veux venir avec moi ?
- Sérieux ?
- Sérieux.
- Cool.


J’avoue que j’étais super contente du coup, de l’avoir comme ‘’cavalier’’. Il s’était occupé de réserver les places, et le soir même je l’attendais devant le guichet pour prendre les billets. Je souris quand il arrive, et me hisse sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur sa joue. Il m’emmène dans les stands de jeux, et je me barre discrètement pour revenir avec deux énormes barbe à papa. Je lui en tends une.

- J’espère que t’aimes ça !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 20:14

I see the lights
Event #1

Les deux mains fermement appuyées contre les paupières de mon ami de toujours, je sautillais presque sur place, fière de mon petit jeu improvisé. Rien à faire, l'ambiance festive m'avait emportée dans son tourbillon incessant de souvenirs infantiles et dégoulinants du sucre rose des barbes à papas. Un rien me convertissait en môme. Lorsque Nathan prononça mon prénom, avant de juger mon approche disons trop "prévisible", je mimai la déception d'un affaissement dramatique d'épaules. J'avais peut-être l'air ridicule, mais au moins je réussirai pour sûr à lui arracher un sourire. Et Dieu savait seulement à quel point j'adorais voir les gens sourire. Pour un rien. Pour tout. Pour un truc stupide. Pour la plus belle chose du monde. Pour la mascarade moyenne d'une gamine comme moi. Lui rendant son étreinte lorsqu'il m'encercla de ses bras pour me saluer, je fronçai les sourcils en un air sérieusement concerné par sa remarque d'un peu plus tôt. « Je sais, j'ai pas eu d'autre idée sur le coup. J'allais pas venir en salto arrière. » Quoique ... Hochant de la tête alors qu'il constatait que j'étais venue seule, je lançai des regards à la volée à la recherche d'une quelconque cavalière. Non, pas cavalier ou ami masculin. Tout ce qui m'intéressais à l'instant même était plutôt brune, assez élancée, et connue sous le sobriquet de Came. Une autre de mes manies incurables. L'amour. « Et pour ma défense, t'es pas plus original que moi. Le brun ténébreux tout seul assis sur sa chaise c'est un peu has been, mais j'admire l'effort ! » Lui adressant un clin d’œil, je lui flanquai au passage un coup de coude joueur dans les côtes. Le taquiner était un hobby à plein temps auquel j'étais en plus plutôt douée, mais au fond je l'appréciais vraiment bien. Sous les allusions à peine voilées au sujet de Came, s'entend.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Malya A. Monroe le Dim 18 Mai - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 21:06



I see the lights

Events #1


Je souris en voyant son imitation de la déception surjouée. Je connaissais Mayla comme si je l'avais faite, c'était l'avantage de se fréquenter depuis les bacs à sable. Je savais qu'un seul de mes sourires, qu'un seul sourire tout court d'ailleurs, rendait Mayla heureuse. Parfois, je me demandais si elle n'était pas née pour faire sourire les gens. Elle avait ce don incontrôlable de rendre heureux toute personne qu'elle côtoyait. C'était du moins l'impression qu'elle me donnait. Je n'avais jamais vraiment compris comme elle s'y prenait, mais en moins de quelques minutes, chaque personne que je voyais lui parler finissait par sourire. Quand elle évoqua l'idée d'un salto arrière, je fis une tête peu étonnée. "Je sais très bien que tu aurais été capable de le faire, garde l'idée pour la prochaine fois !". Constatant tous les deux que nous n'étions pas accompagnée, j'eus l'idée de passer ce début de soirée ensemble. Je lui proposais ainsi la chaise de Lewyn, sachant très bien qu'il arriverait en retard. "En attendant, le style ténébreux assez mystérieux marche la plupart du temps. Enfin pour l'instant je ne m'en sors pas trop mal." Oups, mensonge, ça marchait, mais jamais avec celle que je voulais. Sans le faire exprès, j'avais tendu une énorme perche à Mayla pour lancer son activité favorite. Je compris que trop tard l'immensité de l'erreur que je venais de commettre. Je lui souris innocemment, espérant que cela passe inaperçu, enchaînant sur un autre sujet. "Alors toi, comment tu vas ? Du neuf dans ta vie ?"

Code by Fremione.




Dernière édition par Nathan A. Weight le Lun 19 Mai - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 18 Mai - 22:43

I see the lights
Event #1

Souriante à souhait, je m'assis sans poser de question sur la chaise que venais de me proposer Nate. Tant pis pour le dit ... - je me contorsionnai pour apercevoir le nom de l'intéressé ou de l'intéressée à qui je venais juste de piquer la place - Lewyn. Drôle de prénom. Bien que j'étais certaine de l'avoir déjà entendu un jour ... M'interrompant dans mes réflexions, Nathan me loua les aspects apparemment plutôt bénéfiques de sa technique d'approche de la gente féminine. Personnellement, le côté mystérieux avait plus tendance à me faire courir dans l'autre sens plutôt que dans les bras du type. Il fallait croire que j'attachais une importance monstre à l'honnêteté et à l'authenticité - à quoi bon une montagne de façades si la personne derrière ces dernières ne valait pas un tiers de ce côté "ténébreux" ou "mystérieux" ? Une belle publicité mensongère qui vous vendait un paquet de chips bien rempli ; qui se révélait être à moitié gonflé de sel et d'air. « ...  le style ténébreux assez mystérieux marche la plupart du temps. Enfin pour l'instant je ne m'en sors pas trop mal. » Ah oui ? Intéressant tout ça ! Me mordant la lèvre pour m'empêcher de sauter sur l'occasion d'en placer une sur la jolie brune pour qui il en pinçait, je l'observai tenter en vain de fuir la gigantesque opportunité qu'il venait sans faire exprès de me remuer devant la figure. Au bout de quelques secondes, je laissai tomber ma retenue. « Essaie pas de changer de sujet, Nathan Aaron Weight, tu sais bien que c'est cause perdue avec moi ! » Pointant un doigt accusateur sur son torse, je le regardai de haut comme le faisait habituellement ma mère à chaque fois que j'oubliai de payer la facture d'électricité à temps. « T'as revu Came récemment ? Et ne me mens pas, tu sais très bien que je sais quand tu le fais ! »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 19 Mai - 14:17



I see the lights

Events #1


Je souris en la voyant faire. Je connaissais Lewyn, il n'aurait rien dit à Mayla si il l'avait vu assis sur sa chaise. Surtout si c'était une fille, il aurait eu plus tendance à la draguer qu'autre chose, quoi que depuis quelques temps, il semblait différent et j'avais donc plus de doutes quand aux intentions qu'il aurait eu envers Mayla. En effet depuis sa rencontre avec Taryn, il était plus posé. Il semblait vouloir changer. Peu importe, il n'était pas là et on aurait largement le temps d'aviser si il se décidait à arriver. « C'est la chaise de Lewyn, ne te fais pas de soucis, je le connais. » La rassurais-je rapidement.

Immédiatement, je sus qu'elle n'avait pas perdu une occasion de me titiller sur son sujet favori. C'était devenu plus qu'un jeu chez elle, une habitude, comme si elle se devait de le faire. « Essaie pas de changer de sujet, Nathan Aaron Weight, tu sais bien que c'est cause perdue avec moi ! » Je ris rapidement, ma tentative avait échouée, bien évidement, elle m'aurait presque déçu si elle n'avait pas réagis ainsi. « T'as revu Came récemment ? Et ne me mens pas, tu sais très bien que je sais quand tu le fais ! » Elle n'avait pas tort. Tout d'abord, je ne savais pas mentir. Ensuite, avec une personne qui vous connaît depuis le temps des couches, il est strictement impossible de cacher la vérité. Je me décidais alors à dire la vérité. De toutes façons, Mayla était plutôt le genre de filles à qui je demandais des conseils et ces temps ci, je ne refusais pas un peu d'aide. « Oui je l'ai vu récemment, je l'ai même invité au restaurant si tu veux satisfaire ta curiosité. Mais il ne s'est rien passé et non, je ne lui avouerais pas ce que je ressens."

Code by Fremione.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptySam 24 Mai - 17:54




I see the light
onze heures” La fête des lumières , nous y étions enfin. J’avais attendu cet évènement pratiquement toute l’année. Fallait dire que depuis que j’étais arrivée en ville, cette fête me surprenait toujours autant et c’était l’Evènement que la plupart des habitants de Siloam Springs attendaient avec grande impatience. Il ne fallait pas chercher bien loin pour comprendre pourquoi j’étais tant en admiration devant cette soirée. En grande fan de Disney que j’étais, mon dessin animé favori n’était autre que Raiponce. Et si tout le monde se souvient bien, lorsque Flynn embrasse pour la première fois Raiponce, c’est lors de la soirée des lumières. Bref, je sais, je suis romantique et un jour ça me perdra.

Alors aujourd’hui, en me réveillant, j’avais été d’une humeur  « inmassacrable », rien, strictement rien n’aurait pu me défaire de ma joie. D’une nous étions le jour de la fête des lumières, de deux j’espérais revoir Lewyn – depuis notre promenade il n’avait pas cessé de hanter mes pensées et même mes nuits. Je me préparais donc rapidement puisque les festivités commençaient dès le matin. Excitée comme une puce, je me préparais en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire. Après avoir enfilée une  jolie robe printanière, m’être maquillée légèrement, mis une touche de parfum, avoir donné forme à ma tignasse blonde, j’enfilais mes chaussures et partis comme une flèche en direction du Parc de la ville.

Lorsque j’arrivais au guichet pour récupérer ma place, je scrutais déjà la foule présente derrière les verres de mes lunettes de soleil. ! Je le vis, Lewyn, se fondant dans la masse, marchant d’un pas souple. Beau à se damner, il portait une chemise bleu nuit et son cardigan, et pour couronner le tout une petite écharpe qui lui donnait cet air très urbain et surtout qui le rendait irrésistible.  Rapidement, d’un pas pressé, je fis le tour des stands pour arriver en face de lui. Je fis comme si j’étais dans les nuages, continuais de marcher et soudain … je le percutais une nouvelle fois. Je me mordis la lèvre inférieure, relevais mes lunettes sur le sommet de mon crâne et lui faisais une œillade, un petit sourire en coin : « Oh je suis désolée Lewyn … » Lui mentis-je, absolument pas désolée, étant donné que j’avais atteint mon but. Mon cœur battait la chamade – je craignais même que Lewyn le remarque – et je me sentais déjà rougir face à cet homme qui me faisait ressentir une myriade d’émotions.

© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptySam 24 Mai - 20:36

I see the lights
ft. everybody



Et c’est comme dans un remake d’un film avec Hugh Grant et l’une des ses conquêtes invraisemblables que la suite de la soirée se poursuivit. Ou plutôt me percuta si je puis faire ce jeu de mot. De nouveau, ce parfum et ces longs cheveux blonds qui me tombaient dessus, et ce parce que j’étais occupé à regarder les magasins de babioles disrètement. Et sa voix qui s’élevait, confuse et faussement gênée et tentait de s’excuser piteusement, un véritable cinéma tout cela était perceptible et eut le don de me faire rire intérieurement. « Oh je suis désolée Lewyn … » Un immense sourire illumina mon visage à mesure que je redécouvrais ses traits fins et si particuliers qui hantaient mes pensées depuis notre dernière rencontre. « Il n’y a pas de mal Taryn. Tu… » Et zut. Boulette numéro un de la soirée. Tu l’as à peine côtoyé que déjà tu la tutoies. Mon Dieu Lewyn que tu peux être bête parfois, me sermonnais-je. J’embrayais directement en me raclant la gorge bruyamment. « Vous allez bien ? C’est une tradition pour vous aussi de vous rendre à la fête des lumières ? » Elle était resplendissante dans sa robe printanière, tout à fait de circonstances pour une fête qui amène l’été. Je ne pu m’empêcher de lui faire remarquer d’ailleurs. Avec Taryn tout semblait facile et naturel. Et c’est cela que je n’avais pas ressentit depuis longtemps en compagnie d’une femme et qui expliquait cet inexplicable coup de foudre. « Votre robe vous va très bien si je puis me permettre. » Je béni Cupidon ou je ne sais quel Dieu de l’amour de me l’avoir apporté ce soir et de m’avoir permis de la revoir. Cette fête s’annonçait plus intéressante que les précédentes auxquelles j’avais assisté…
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 25 Mai - 11:20




I see the lights


⊹ Se relever, toujours.

Les effluves des stands de nourriture vous chatouillent les narines, la musique vous emporte loin, une certaine euphorie prend place, la fête bat son plein. Le soleil décline à l'horizon, la journée est passée étonnement vite, les petites décorations s'illuminent une par une vous faisant profiter d'un merveilleux spectacle. Le maire vous appelle, votre place vous attend, la scène s'illumine et beaucoup de mon se pressent derrière les rideaux, la soirée peut commencer. Alors que tout le monde prend place, une sirène se déclenche, un silence de mort s'abat alors dans le parc, les interrogations fusent, personne ne bouge, les arbres cachent le ciel. Un brouhaha monstre vient soudain briser ce silence, vous déchirant les oreilles et finalement, le pire arrive, un avions éventre les arbres et s'écrase au sol, la scène s’effondre prenant au piège des centaines de personnes, les épargnés se trouvent le plus en arrière, les blessés et les morts éventuels sont eux, devant la scène. Les pleurs et les cris retentissent dans le parc, les gens paniquent, essayent de rentrer chez eux, les secours ne tardent as à arriver, mais pour beaucoup, la vie les a déjà quitté. Et vous, étiez-vous devant ou derrière... ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 25 Mai - 14:42


I see the lights
EVENT N°1

Cette soirée s’annonçait parfaite. J’avais insisté pour que Kiara y aille, elle aussi. Elle avait finalement accepté, me laissant un agréable sentiment de joie. C’était l’occasion de revoir quelques personnes, d’en rencontrer d’autres … bref. C’était l’occasion rêvée pour s’amuser. Se détendre, oublier les tracas de la semaine, tous ces petits trucs là quoi. C’était pour ça que j’étais là, à la place n°2. Une douce brise berçait l’air et le petit brouhaha des habitants de Siloam Springs était rassurant. J’avais l’impression de me sentir … « chez moi ».
Je tournais la tête à ma gauche pour voir ma petite amie, quelques places plus loin. Je lui envoyai un baiser bluetooth et regardai les lumières s’allumer. On se croyait dans un conte, c’était magnifique …

Magnifique jusqu’à cet instant. Tout s’était passé si vite, je n’avais pas bien vu ce qu’il se passait, j’avais juste sentit une énorme secousse, des gens hurler et un bruit déchirant. Le souffle coupé, j’ouvris les yeux avec difficulté. Tout autour de moi était flou, je voyais juste une énorme masse quelques mètres plus loin. Un avion. Un avion venait de s’écraser juste sous nos yeux, juste sur nous … juste … Je me redressai vivement, entendant mon bras craquer comme jamais. Je poussai un cri de douleur avant de tenter de me redresser. J’étais vivante. Mais je ne pensais à ça. Non je pensais à … « Kiara ! » le prénom avait franchit mes lèvres sans que je puisse contrôler quoi que ce soit. Mes jambes se dérobèrent et je me retrouvai à nouveau à genoux.
Le souffle court, le bras certainement cassé, des égratignures un peu partout … ouais je m’en sortais pas trop mal. Mais j’aurais aimé qu’il ne lui soit rien arrivé à elle. Je n’arrivais pas à bouger. Je voyais encore flou. Et les gens qui hurlaient … Cette soirée s’annonçait pourtant parfaite.

© EKKINOX
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 25 Mai - 15:50




I see the light
Soirée”Depuis que je m’étais inscrite à cette fête, je n’avais cessé d’espérer croiser Lewyn et mon vœu avait été exaucé. J’étais la femme la plus heureuse de la journée. Alors, soudain joueuse, j’avais décidé de lui rappeler des choses et lui fonçant dedans, comme lors de notre première rencontre. Sur le coup le beau brun fut surpris, puis en se rendant compte que c’était moi, un immense sourire barra son visage et je me mis à rire discrètement. Oh je t’en prie, cesse de sourire, je fonds littéralement. Pensais-je. « Il n’y a pas de mal Taryn. Tu… » J’haussais rapidement les sourcils. Ainsi nous étions passés au tutoiement ? Je devais avoir loupé un episode… mais entre nous, j’avais hâte que nous cessions de nous vouvoyer, quoi de plus impersonnel ?! Mais il sembla se rabrouer mentalement et il se reprit rapidement. « Vous allez bien ? C’est une tradition pour vous aussi de vous rendre à la fête des lumières ? » Le vouvoiement reprit place, un peu déçue, cependant je ne m’attardais pas plus longtemps dessus et décidais de répondre : « Je suis excitée comme une puce à l’approche de cette fête, alors imaginez mon état aujourd’hui, je suis même plus qu’aux anges… cette fête dépasse mes espérances … » lui dis-je tout en lui coulant un regard de biais. Allait-il comprendre l’allusion ? Ce qui me ravissait encore plus que d’habitude en ce jour spécial, c’était d’avoir croisé Lewyn. « J’adore la fête des lumières. J’ai un peu l’impression d’être Raiponce, vous savez cette princesse aux longs cheveux blonds, dans le Disney ?! » Avouais-je tout en me mordant la lèvre. « Votre robe vous va très bien si je puis me permettre. » Un sourire me monta aux lèvres tout comme le rouge à mes joues. Extrêmement gênée, je baissais la tête pour me regarder – ou du moins pour essayer de me regarder car avec mon ventre je n’arrivais même plus à voir mes pieds. « Oh merci beaucoup Lewyn, j’espérais que … » Je me stoppais aussitôt dans ma phrase. Oui j’avais espérais qu’elle lui plairait. Je me mordis la langue. « J’aime beaucoup votre style aussi, Lewyn … » Je lui aurais volontiers dit qu’il était à tomber, mais pour qui me prendrait-il ?! « Je pense que nous pouvons arrêter de nous vouvoyer, qu’en penses-tu Lewyn ? » Cela me fit tout drôle. J’avais l’impression de parler à une personne que je connaissais depuis toujours, mais au final c’était un peu pareil, je sentais que quelque chose nous rapprochait et j’avais envie d’être encore plus proche de lui. « J’espère que tu n’attends personne car j’ai bien envie de faire un tour ! » Je m’enhardie, prise d’une soudain envie de prendre les choses en main et de ne plus rien laisser filer. Rapidement j’accrochais ma main à son bras et attendit qu’il se mette en route. Quand on veut quelque chose, il faut tout mettre en œuvre pour l’avoir.

Nous venions de passer une journée ensembles, à nous balader entre les échoppes et les manèges en tous genres, et rapidement ce fut l’heure d’aller prendre place pour le spectacle. « Je suis installée sur le devant de la scène. Déjà que je ne suis pas bien grande, si je veux voir quelque chose je suis obligée d’occuper les premiers rangs. » Lui dis-je tout en riant discrètement. A ce moment précis je suis la femme la plus heureuse de la ville – au moins. « J’espère à tout à l’heure Lewyn ! » Lui lancé-je tout en me dirigeant vers ma place.

J’étais installée, prête à apprécier le spectacle, comme chaque année et je savais que ça allait encore être superbe. Par chance j’étais au premier rang, j’avais même la première chaise de la rangée. Je savais que Louis, Nymphéa et ma sœur devait venir, mais nous ne nous étions pas donné rendez-vous et je ne les voyais pas, la masse de gens m’obstruait le champ de vision.
Et tandis que je jette un coup d’œil en arrière pour voir où est installé Lewyn, une sirène hurlante retentit, me vrille les oreilles. Un silence de mort s’abat sur le parc. Plus personne ne parle, tout le monde se fige. Une boule se forme dans mon estomac. Je n’aime pas ça. Le stress s’empare de moi et j’ai une envie insupportable de me mettre à hurler. Mais un tremblement m’en empêche. Puis un bruit sourd, tout ceci est incompréhensible. Tout se précipite et c’est l’enfer sur terre. Je ne comprends rien, un hurlement m’échappe et soudain le noir complet. La douleur. Tout ce que je ressens c’est la douleur, la peur, ce savant mélange qui me fait sombrer dans cette nuit obscure. Puis je me réveille, je ne comprends plus. Un mauvais rêve ? Non, la réalité. Tout est en feu. Les hurlent. J’entends des pleurs. L’odeur âcre de la fumée m’envahit les poumons, m’empêche de respirer. Soudain je pense à Louis, à ma sœur et Nymphéa, je murmure leurs prénoms. Mais bien sur personne ne m’entend. Je suis coincée sous quelque chose d’énorme et de blanc ou peut-être que c’est rouge. Je ne sais plus. La douleur est trop forte, mais je ne dois pas tomber dans les pommes. Je souffre. Mon bébé. Puis soudain … « Lewyn … » C’est d’abord un murmure. Mais vite, je dois donner un peu plus de voix. Il faut qu’on m’entende, qu’IL m’entende. « LEWYN ! » Cette fois je hurle, et ça m’arrache un cri de douleur, mais j’ai peur. Oui, je suis terrifée. « A l’aide … ». Ca devait être une journée parfaite.


© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 25 Mai - 17:56

I see the lights
ft. everybody



« Je suis excitée comme une puce à l’approche de cette fête, alors imaginez mon état aujourd’hui, je suis même plus qu’aux anges… cette fête dépasse mes espérances … »  J’entrevis dans sa réponse la possibilité qu’elle était heureuse de me revoir. Plaisir partagé voulais-je répondre, mais je gardais cela pour moi. « J’adore la fête des lumières. J’ai un peu l’impression d’être Raiponce, vous savez cette princesse aux longs cheveux blonds, dans le Disney ?! »  ajouta-t-elle. Elle était si infantile et si charmante à comparer cette fête à un Walt Disney. Je trouvais cela atrocement mignon et je ne pu m’empêcher de sourire. Décidément elle m’étonnerait toujours. Le compliment que je lui adressais alors, sembla la mettre dans une position de gêne et je vis une rougeur apparaître sur son visage avant qu’elle ne détourne le regard vers ses pieds. « Oh merci beaucoup Lewyn, j’espérais que … J’aime beaucoup votre style aussi, Lewyn … Je pense que nous pouvons arrêter de nous vouvoyer, qu’en penses-tu Lewyn ? »  Je ne pouvais empêcher ma bouche de s’étirer dans un sourire encore plus large. Que demandait le peuple. Taryn m’ôtait les mots de la bouche. « Très bien. Alors merci Taryn, tu me flattes beaucoup. » Je lui adressais un clin d’œil de connivence. Le tutoiement devait nous donner à l’un comme l’autre une impression bizarre. Mais mon étonnement ne s’arrêta pas là. « J’espère que tu n’attends personne car j’ai bien envie de faire un tour ! »  Elle me prit par le bras, glissant le sien sous le mien et nous partîmes en marchant dans les allées. Quiconque nous aurait vus à ce moment là aurait pu croire que nous formions un couple uni et qui plus est dans l’attente d’un enfant. Cette pensée me fit sourire et me donna une impression étrange. Balayant bien vite cela je profitais de ma soirée que j’entamais en compagnie de Taryn. Je ne la laissais partir qu’au moment où le maire nous appela à nos place, la laissant au premier rang, car paraissait-il elle n’était « pas bien grande ». Je la laissais donc là, la gratifiant d’un sourire empreint de tout l’amour que je lui portais – mais qu’elle ignorait – quand elle me dit : « J’espère à tout à l’heure Lewyn ! » Je répondis doucement, de ce fait je ne sais si elle l’entendit. « Je l’espère aussi. »


***


De la fumée, noire et qui vous prenait aux poumons. Je ne voyais rien à moins d’un mètre devant moi. La scène en contrebat ne devait plus être qu’un amas de cendres et de débris. Ma première pensée alla vers Nathan qui se tenait sur le siège à côté de moi. Je l’avais rejoins en fin de soirée quand le maire nous avait tous appeler à venir rejoindre la scène et le spectacle. Et quel spectacle. Personne ne s’y attendait et personne n’avait eu le temps de réagir face à cet avion qui s’était écrasé au milieu de nous tous. Je tâtonnais et empoignais l’épaule de Nate hurlant par-dessus le vacarme ambiant : « Nathan ! Tu vas bien ? Bon Dieu, dis moi que t’as rien ? » En haut nous avions été épargnés, et de ce fait une vague magistrale de gens montait les gradins afin de sortir de cette scène apocalyptique. Je me sens emporter parmi le flot de personne, mais moi je ne veux pas sortir. Pas maintenant, pas tout de suite. Je dois retrouver quelqu’un. Quelqu’un avec qui j’ai passé la soirée et que j’ai lâchement abandonné en bas, peut-être à une mort certaine. Des sanglots me montent dans la gorge à cette seule perspective. Est-ce la fumée qui me fait me sentir si fébrile ? Ou la seule pensée d’avoir perdue cette femme que je ne connais que très peu. Et son bébé. Oh mon Dieu ! Ni une, ni deux, je fends la foule, ignorant les protestation que ces pauvres gens apeurés me lancent. Je descends les marches à contrecourant, et à une vitesse qui me semble pire que la lenteur. Les secondes s’égrainent dans ma tête. Si je ne vais pas plus vite, je vais la perdre. Mon souffle s’accélère, je n’ai jamais eu aussi peur de ma vie je crois. Je dégringole les dernières marches. En bas un spectacle monstrueux s’ouvre à mes yeux. Des corps inanimés jonchent le sol et une fumée plus noire que du charbon se dégage de l’appareil. Je regarde les numéros des places qui m’apparaissent encore. Neuf, Huit… Trois, Deux, Un. Oui c’est exactement là que je l’ai laissé. Mais je ne la voyais plus. Mon cœur s’accéléra. Je jurais comme un charretier, tentant de discerner sa silhouette au travers de la fumée. Mais rien, je ne voyais rien. C’est alors que j’entendis comme un murmure. Et c’était mon nom que l’on murmurait. Un appel de détresse qui se répercuta à nouveau dans un cri. « LEWYN ! A l’aide… » Je bondis sur mes pieds, suivant à l’aveuglette d’où provenait cette voix dont j’étais certain qu’elle appartenait à Taryn. Je distinguais alors un pan de sa robe sous un énorme bout de l’avion qui ne tenait pas bien mais qui avait percuté Taryn l’immobilisant. Je poussais de toutes mes forces pour le faire basculer et libérer la pauvre jeune femme. Dans un souffle je m’accroupis et soulevais Taryn dans mes bras. Un toussotement m’échappa. La fumée devenait irrespirable et je devais vite nous sortir de là, elle comme moi. J’étais fébrile et j’avais peur de craquer d’un moment à l’autre. Alors pour nous rassurer, je murmurais. « Tout va bien. Ça va aller Taryn, je te le promets. » Intérieurement je sentais quelque chose se briser en moi à la seule perceptive de la perdre...


Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyDim 25 Mai - 20:20




I see the light
Soirée”On se croirait dans une scène de film d’action ou d’horreur. Tout s’était passé si vite que personne n’avait eu le temps de faire quoi que ce soit. Coincée sous cet énorme débris d’avion – car il me semblait, à présent, avoir vu un avion nous foncer droit dessus – je ne voyais strictement rien. La seule chose que j’étais encore capable de faire, c’était de tendre l’oreille – mes tempes battaient si fort dans mes oreilles qu’elles provoquaient un sifflement assourdissant – et j’entendais ces cris déchirants. Ces cris qui me faisaient froid dans le dos. Et plus je tentais de me concentrer sur ce qui se passait autour de moi, et plus la douleur était insupportable. Les larmes brulantes me coulaient le long des joues, jusque dans le cuir chevelu et je me rendis ainsi compte que j’avais la tête en arrière. Arcboutée, mon ventre – et surtout mon bébé – était surexposé. Il fallait que je me redresse, que je le protège, que je fasse quelque chose. J’essayais, mais bouger m’arracha un nouvel hurlement. L’incompréhension. J’étais perdue et surtout j’avais peur que mes proches ne meurent – ou ne soient morts – ou que je ne meure moi-même, entrainant mon enfant dans les ténèbres. Non jamais. Cela n’arriverait pas. Je tenais trop à ma vie pour laisser aller. Alors j’avais tenté d’hurler. J’avais appelé à l’aide. Et dans un ultime espoir j’avais hurlé Son prénom. « Lewyn … » Ça ne m’avait semblé n’être qu’un murmure. Et soudain la délivrance.

On venait de pousser cet énorme amas de ferraille qui m’était tombé dessus et je poussais un nouveau cri de douleur, mais dieu que ça faisait un bien fou. J’avais l’impression de revivre. Mais la souffrance fut si intense que je faillis tomber dans les pommes jusqu’à ce que je le vis. Lui. Il était là. Se penchant au-dessus de moi, m’aidant, venant me sauver. Mon preux chevalier. Mon sauveur. Il me souleva, me prit dans ses bras et j’hurlais de nouveau. La douleur me déchira de l’intérieur et avant que je ne sombre dans l’inconscient, j’entendis Lewyn me dire, de sa voix rauque dans laquelle on pouvait entendre larmes lui obstruer la gorge : « Tout va bien. Ça va aller Taryn, je te le promets. »

Je rouvris les yeux, la fumée était moins danse et j’avais l’impression de voler. La tête posée contre une épaule chaude et rassurante, je ne me souvenais plus. Jusqu’à ce que je reconnaisse cette odeur et que tout me revienne en tête. La fête, la journée passée aux côtés de Lewyn, le maire qui nous avait demandé de rejoindre nos places et puis l’enfer. Cette alarme qui nous avait plongés dans un silence de mort et ce bruit assourdissant, l’avion nous fonçant dessus et rapidement la douleur, le sang, les cris et hurlements et cette scène apocalyptique. Je me mis à tousser violement, prise d’un quinte violente qui me faisait prendre conscience de mon corps et de toutes les blessures. Je me jetais un coup d’œil rapide : je n’étais que plaies ouvertes et sang. Mon bébé. J’avais un bout de ferraille planté dans le ventre. La boule qui avait pris place dans ma gorge se fit encore plus grosse et je relevais la tête pour regarder Lewyn. « Oh mon dieu ! Lewyn Tu vas bien ? Oh mon dieu. Merci merci … » Les larmes se libèrent et dévalèrent mes joues, avant que j’éclate en sanglots, posant ma tête dans le creux de son cou tout en portant une main à sa joue. « Tu m’as sauvée. » Je ne pouvais me retenir. La douleur, la peur, le soulagement, toutes ces émotions se mêlaient en moi et c’était trop. « Tu as été blessé ? Oh mon dieu… Jill et Nymphéa… … Oh je ne comprends plus. Louis… Où sont-ils ? » Je divaguais complétement. Un traumatisme crânien ? Certainement. « Oh Lewyn… » Soufflais-je avant de retomber dans les pommes.


© charney

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 9:49

I see the lights
Event #1

La question que je venais de poser était plus rhétorique qu'autre chose : Comment expliquer autrement l'énorme lapsus révélateur qu'il venait de commettre ? Et puis, ça se lisait dans ses yeux. Nathan avait l'avantage -ou le sacré inconvénient, tout est une histoire de point de vue- d'avoir une paire d'yeux suffisamment expressifs pour que j'arrive à le déchiffrer sans grand mal. L'habitude, peut-être. Ne tenant plus en place sur ma chaise volée, je manquai de sortir l'ultime moyen pour le faire avouer ; mais il le dit de lui même quelques secondes plus tard. « Oui je l'ai vu récemment, je l'ai même invité au restaurant si tu veux satisfaire ta curiosité. Mais il ne s'est rien passé et non, je ne lui avouerais pas ce que je ressens. » J'en étais sûre ! Tapant dans mes mains comme une gamine de cinq ans heureuse d'avoir piégé le premier venu, je m'arrêtai net une fois toutes les informations montées au cerveau. Il n'avait rien dit à Came sur ses sentiments. Mon Dieu il avançait à reculons dans cette histoire ... M'apprêtant à le sermonner d'un air affreusement maternel, je fus interrompue par l'annonce du Maire. Je terminerai cette discussion plus tard. Je me levai de ma chaise, me dirigeant vers ma vraie place au devant de la scène -non sans crier quelques derniers mots à mon ami. « Tu sais, il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis. Soit pas stupide, ne la laisse pas te filer entre les doigts ! » Rejoignant ma place in-extremis, j'arrivai à temps pour le début des festivités et ... La panique totale. Le chaos. Un avion en débris. Une explosion. Une foule intenable. Un choc dans mon dos. Un second me sciant les jambes. Je me retrouvai plaquée contre le sol.

---------
Suffoquant sans trop comprendre ce qui venait de se passer, je tentais en vain de remuer la tête pour atténuer le larsen continu de mes oreilles. Tout était allé trop vite, beaucoup, beaucoup trop vite. Face contre terre, plus rien n'avait de sens. Le dioxyde de carbone me brûlait les poumons, et je ne compris que quelques toussotements plus tard qu'il émanait du départ de feu à quelques mètres de moi seulement. Non. Paniquée à la vue sordide des blessés, de l'hémoglobine, du feu, de tout, j'ignorai le filet de sang qui coulait sur mon front et tentai dans un instinct de survie de m'éloigner rapidement du foyer brûlant. Mais mes jambes refusèrent de répondre, comme déconnectées du reste de mon corps. Comme si le choc vrillant qui m'avait envoyée au tapis en avait profité pour couper net les nerfs, les muscles. Je peux pas bouger, pourquoi je peux pas bouger, faut que je sorte de là, sors de là maintenant bon sang ! Jetant un regard noyé de larmes vers la moitié inférieure de mon corps, j'étouffai une plainte aiguë en apercevant un pan métallique inconnu enfoncé à moitié dans mes tibias. Dans un élan désespéré, je posai mes coudes tachés d'hématomes sur les débris pour y déplacer mon poids et relever mes jambes -mais rien à faire, le décor avachi sur moi devait peser le triple de ma petite personne. Une pensée empreinte de panique vers mon cœur de rechange trop surmené par l'accident. Une douleur cinglante continue. Une hémorragie trop importante. Une conscience à peine vivante. Une moue horrifiée face au feu qui se rapprochait de plus belle. Un geste perdu dans une masse sanglante de civils. « A l'aide ! »
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 12:16



I see the lights

Events #1


Je croisai le regard de Mayla et je savais que j'avais perdu. Elle avait lu en moi comme dans un livre ouvert, j'aurais du m'en douter. Le maire annonça le début de la soirée et je regardai Mayla rejoindre sa place en me criant « Tu sais, il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis. Soit pas stupide, ne la laisse pas te filer entre les doigts ! ». Je ris doucement, jetant un regard vers Came pour être sur qu'elle n'avait pas entendu, même si elle ne pourrait jamais se douter que l'on parlait d'elle. J'écoutai le discours du maire, un peu perdu dans mes pensées suite aux dernières paroles que Mayla avait prononcé avant de rejoindre sa place.
Soudain, un énorme bruit me sortit de mes pensées. Du bruit, toujours plus fort, toujours plus présent, toujours plus près. Personne ne comprenait d'où il venait. Je jetais un rapide coup d'oeil à Lewyn, il était toujours près de moi, et ça me rassurait, quitte à mourir, je préférais le faire à ses côtés.

---------

Je crois que jamais je n'avais connu une telle cohue et une telle panique dans Siloam Springs. A travers le bruit, je n'entendis qu'un vague « Nathan ! Tu vas bien ? Bon Dieu, dis moi que t’as rien ? ». Par bonheur, je reconnus la voix de Lewyn : il allait bien. Je ne le voyais pas vraiment avec la fumée mais je devinais sa présence, il m'entendrais. "Oui je vais bien et toi ? Il faut que je retrouve  Mayla, on se retrouve après." Je partis sans attendre de réponse. Elle m'avait quitté quelques minutes plus tôt à peine mais elle était repartis dans le coeur de l'action, à mon grand désespoir. Je criais à travers les décombres, espérant qu'elle m'entend. "Mayla ? Mayla t'es là ?" Je fouillai le sol, pris entre la panique et la peur. Elle était une de mes meilleures amies et je refusai de la perdre.

Code by Fremione.




Dernière édition par Nathan A. Weight le Lun 26 Mai - 13:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 13:10

You want a love that consumes you. You want passion. And adventure. And even a little danger.
i see the light.
Ah rien de mieux que d’aller voir un concert en solo pour faire connaissance avec les habitants de Siloam Springs. Surtout que c’était la fête des lumières, j’en avais entendu parler, un évènement très prisé dans cette ville. Cependant, je me doutais bien que s’y rendre seule n’était pas forcément bien vue. Ouais, ce devait être un prétexte pour inviter l’amour de sa vie, cette fête. Et moi, je m’achetais l’une des meilleures places de concert pour m’y rendre en solitaire. C’était très déprimant quand on y pensait, mais qu’est-ce qui ne l’était pas lorsqu’on passait notre vie seule ? Moi, parfois, j’aurais voulu être comme ce couple juste à côté de moi. La fille avait légèrement abusé sur le parfum juste pour plaire à son copain. Le garçon avait fait l’effort de prendre une douche pour séduire sa copine. C’était le début de leur relation, ils roucoulaient comme deux hirondelles un jour de printemps. Et je ne pouvais m’empêcher de jeter des coups d’œil furtifs vers eux en enviant secrètement leur bonheur. Pourquoi cela ne m’arrivait pas ? J’étais pourtant une jolie jeune femme, j’avais été mannequin après tout ! Et pourtant, aucun homme ne m’avait séduite que ce soit en Coréen, en Angleterre, aux Etats-Unis, en Espagne ou peu importait l’endroit où j’avais pu me rendre. S’ils le faisaient, ce n’était que dans le but de m’avoir pour une nuit. Seulement, de même que ma mère, je voulais me réserver pour le bon. Alors ma pureté ? Ils ne l’auraient jamais. « Excusez-moi ? » me lança une personne, me faisant quitté ma bulle. C’était une jeune fille bien plus jeune que moi, elle ne devait pas avoir plus de seize ans. Bizarrement, elle me rappelait ma plus jeune sœur, surtout dans sa façon de s’habiller. Elle faisait incroyablement attention à chaque détail, les mariant avec goût. Et cette jeune fille avait fait de même, étant vêtue à la pointe de la mode. Je lui fis un petit sourire et me dégagea du passage, pensant qu’elle voulait passer. Néanmoins, elle resta devant moi en me fixant droit dans les yeux. « Vous êtes bien Nagissa Jeong, le top-model ? » s’enquit-elle en affichant un grand sourire qui dévoilait des dents parfaitement blanches et alignées. « Ancien top-model, mais oui, c’est moi. » lui dis-je dans un anglais parfait, ne masquant pas mon accent prononcé. Son sourire s’élargit encore plus tandis qu’elle agitait un appareil photo devant mon nez. « Je suis fane de vos books, vous êtes sublime ! Est-ce que je pourrais faire une photo avec vous ? » Je fus surprise de l’enthousiasme qu’elle manifestait à mon égard. Quand j’étais encore mannequin, je n’avais pas autant de succès avec les gens. Bien sûr, certaines personnes me reconnaissaient dans la rue et venaient m’aborder, seulement ce n’était qu’à Séoul, qu’en Corée. Là, j’étais à des kilomètres de chez moi et pourtant, une jeune fille était fane de moi. Et ne semblait même pas me tenir rigueur sur le fait que j’avais quitté ma carrière, ce que beaucoup m’avait reproché. Alors, je me contentai d’acquiescer pour qu’elle puisse prendre sa photo. Je dus me baisser légèrement pour être à sa taille, elle fit un selfie, me remercia et alla rejoindre sa place. Je fis de même, non pas satisfaite du peu de succès que j’avais eu.

« A l’aide ! » hurlai-je, ma voix étouffée par les débris qui m’écrasaient. Ce n’était pas possible, je devais halluciner. Le concert allait débuté, tout semblait parfait et j’avais même fini par oublier le couple à côté de moi pour me focaliser sur le groupe quand, soudain, un bruit sourd avait retenti. J’avais bouché mes oreilles, je voyais que je n’étais pas la seule à ne pas comprendre ce qu’il se passait. Et tout s’était déroulé bien trop vite pour que je ne finisse par saisir le drame qui allait se dérouler sous mes yeux. Cet avion s’était écrasé, des débris avaient volé et moi, je me retrouvais en-dessous de l’un d’entre eux, entre la vie et la mort. Cela faisait quelques secondes, peut-être plus, que je gaspillais le peu d’air que j’avais pour signaler ma présence. Mes efforts étaient vains, personne ne m’entendait. Ce devait être la panique partout autour de moi, comment pouvaient-ils prêter attention à une minuscule voix qui leur crier de venir l’aider ? Surtout si en plus, j’avais fini par abandonner l’anglais pour le coréen, sous la pression. J’essayai, alors, de me déloger du petit espace qui commençait à me faire suffoquer. Là encore, l’effort fut vain, je n’avais aucune chance d’y parvenir, je me fatiguais plus qu’autre chose. Essayons de nous souvenir des épisodes de Grey’s Anatomy où un tel dégât avait lieu… Les blessés devaient s’économiser un maximum, non ? Je devais m’économiser un maximum. Pourtant, si ma tête semblait bien raisonner, mon corps, cet idiot, continuait de gesticuler dans tous les sens. Je n’avais jamais connu la peur panique causée par le confinement, là je le côtoyais de près. La claustrophobie s’emparait de moi et tout ce que je trouvais à faire, c’était essayer de sortir de là. Mais c’était trop lourd, je n’y arrivais pas. « Je vous en prie ! Aidez-moi ! » hurlai-je, sans impact. Alors je commençais une prière mentale, dans l’espoir que Dieu allait pouvoir me faire sortir de cet enfer. Surtout que c’était moi ou ça commençait à chauffer, au niveau de mes pieds ?
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 14:28

I see the lights
Event #1

Réitérant mon appel désespéré à plusieurs reprises, la fumée omniprésente autour de moi m'obligea rapidement à faire un choix crucial : Continuer de hurler en vain, ou sauvegarder le peu d'air encore un tantinet oxygéné de sous les débris. J'optai pour la seconde option, par égoïsme pur et simple - l'une des deux techniques me faisait sans aucun doute gagner quelques minutes de plus. Et dans le cas présent, c'était tout ce que je pouvais me permettre, alors autant prendre l'opportunité comme si c'était la dernière. Jetant des regards douloureux à la ronde, j'essayai de voir qui d'autre était tombé. Plusieurs de mes amis étaient présents il y avait seulement quelques minutes, si quelque chose leur était arrivé j'allais ... Qu'est-ce que j'allais faire, écrasée sous ma prison métallique ? A part clapser seule ? Ne restait plus qu'à savoir ce qui allait lâcher en premier : Mon cœur, mes poumons, ou mon cerveau. Priant pour que ce soit rapide, je fermai les yeux avant de ressentir trop fortement la chaleur des flammes qui léchaient les décombres, ignorantes des corps qui se trouvaient dessous. Remue toi, 'Lya, fais quelque chose. Décomptant de trois à un dans ma tête, j'empoignai une de mes jambes meurtries pour essayer de la tirer vers ma poitrine. Le geste m'arracha un hurlement sourd, couvrant presque la voix familière qui venait de crier mon prénom. Avais-je bien entendu ? Ou est-ce que la fumée toxique m'offrait en proie aux hallucinations ? Pleine d'espoir, j'essayai de faire pivoter mon corps au possible en l'orientant vers la voix de Nathan. Je n'avais même pas remarqué que la vision du ciel m'était bloquée par une partie autre du décor effondré. Si je bougeais de trop, la chose toute entière me tombait dessus. C'était quitte ou double. « Nate ! Nate, je suis là ! » Me loupe pas. Pitié. Je suis juste là.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 14:56



I see the lights

Events #1


Je criai. Je ne savais pas pourquoi je criai, mais je le faisais. Le sol craquait sous mes pieds. L'amoncellement de taules sur lequel je marchais menaçait de s'effondre sous chacun des mes pas. Je ne comprenais pas ce qui venait de se passer. Un avion ? C'était impossible, ça n'arrivait qu'aux autres. Dans ce genre de situation, la réaction la plus banale était de ne pas y croire : ce genre de choses n'arrivent qu'aux autres. Je refusais d'y croire malgré l'atrocité de la scène qui s'étendait sous mes yeux. Je refusais de croire au pire et pourtant il fallait que je me rende à l'évidence : le pire venait de s'abattre sur Siloam Springs et malheureusement, il était en train d'emporter un bon nombre de mes proches sur son passage.
Mon regard terrifié passait la scène au crible. Les cendres, la fumée, les débris et les corps, je ne saurais dire quel était l'élément le plus affreux. Je ne savais pas où poser mon regard, j'aurais voulu être capable de savoir quoi faire. J'avais crier le nom de Mayla sans vraiment penser que j'aurais une réponse parmi les autres cris mais un faible son atteignit tout de même mes oreilles.« Nate ! Nate, je suis là ! » C'était faible, mais il ne m'en fallut pas plus. J'avançai le plus rapidement possible, aussi vite que les débris me le permettaient. Je fus contre mon gré bloqué : une immense porte sortie de nulle part me bloquait le chemin. Elle n'était plus sur ses gonds, preuve de l'intensité de la catastrophe qui venait de se dérouler. Je poussai dessus, cherchant par tous les moyens à bouger l'objet de mon arrêt. Il fallait que j'y arrive. Je me devais d'aider Mayla. "Mayla ? Je suis là, ne t'inquiète pas. Je vais venir te chercher, on va venir te chercher. Mayla ? Reste en vie, je t'en supplie. Je te promet que je vais te sauver." Si elle mourrait si près de moi, sans que je n'ai pu faire la moindre chose pour l'aider, je ne le supporterais pas, surtout après la promesse que je venais de lui faire.

Code by Fremione.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 16:36

I see the lights
ft. everybody



Je la sentis s’affaisser au creux de mes bras et de fait je resserrais mon étreinte. Un instinct qui me dictais cela certainement, et la peur qui me cramponnait au ventre. Je n’osais penser à ce qui arriverait si elle mourrait à cet instant. D’un pas assuré je remontais les gradins pour partir loin de cette fumée qui nous prenait aux poumons. Il fallait que j’agisse au plus vite. Je n’avais pas encore atteint le haut des marches, que je sentis Taryn remuer. Elle émergeait mais semblait vraiment mal en point. Je continuais mon ascension, cherchant à rejoindre des gens que je connaissais qui aurait pu m’aider. Nathan m’avait dit qu’il partait chercher une certaine Malya. J’espérais qu’il avait réussi à la trouver. Du coin de l’œil je balayais la foule du regard, mais aucun visage connu ne m’apparu. Bon sang il me fallait vite un médecin. « Oh mon dieu ! Lewyn Tu vas bien ? Oh mon dieu. Merci merci … » Elle s’effondra en sanglots, s’appuyant et se serrant un peu plus vers moi. J’aurai sauté de joie si la situation n’avait pas été aussi dramatique. Je respirais un peu plus en me rassurant. Elle est vivante, elle respire. Tout ce qu’il faut Lewyn c’est que tu trouves un médecin rapidement. Je ne répondis pas à Taryn, cherchant à agir au plus vite. Elle aurait tout le temps de me remercier quand enfin elle serait hors de danger. Elle posa sa main sur ma joue et je ne pu l’ignorer plus longtemps. Le contact de ses doigts tremblants sur mes pommettes. C’était une bouffée d’espoir dans ce désespoir. « Tu m’as sauvée. Tu as été blessé ? Oh mon dieu… Jill et Nymphéa… … Oh je ne comprends plus. Louis… Où sont-ils ? Oh Lewyn… » Tant d’émotions différentes se peignaient sur son visage. Les larmes qui perlaient sur ses joues me fendaient le cœur. Si j’avais pu j’aurai pris son visage meurtri au creux de mes mains pour l’embrasser et la rassurer. Mais cela ne m’était pas permis. Alors je ravalais les sentiments que je brûlais de lui avouer pour la rassurer en tant qu’homme, sûr de lui. Nous étions assez en haut pour que la fumée ne nous atteigne plus et de ce fait je posais Taryn sur l'un des sièges de la rangée. Je m’autorisais tout de même à caresser sa joue pour déblayer les mèches rebelle qui lui collaient au visage, séchant d'un doigt ferme ses larmes et tentant d’adoucir ses traits terrassés par la peur. « Je vais bien ne t’en fais pas. On s’en occupera après, je suis certain qu’ils vont bien. Mais pour l’instant c’est de toi que l’on doit s’occuper. Et de ton petit bonhomme. » Je posais une main sur son ventre. Peu importe ce qu’elle penserait, à cet instant j’aurai escaladé l’Himalaya si cela avait pu la sauver. « Dis moi comment tu te sens ? » J’attrapais mon portable tandis qu’elle m’expliquait ce qu’elle ressentait. « De toute manière il nous fait une ambulance. » Je commençais à composer un numéro. En cet instant j’étais certain d’une chose. Depuis que j’avais percuté Taryn Blackstones, j’étais littéralement tombé amoureux d’elle et maintenant qu’elle était entrée dans ma vie, je ne la laisserais pas en sortir.
Codes par Wild Hunger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. EmptyLun 26 Mai - 19:40

I see the lights
Event #1

Nathan est là. Il va te sortir de là. Il est là. Il arrive. Me répétant incessamment des encouragements dans le vide en espérant qu'ils se réaliseraient à force d'être sermonnés, je plaquai une main sur ma bouche et mon nez. La fumée devenait de plus en plus dense -pour cause, il n'y avait aucune percée vers la surface ici bas. Finalement, être découpée en deux par les débris de taule était peut-être préférable : Vous vous en sortez difficilement vivant après ça. Bref. Rapide. Concis. Tout le contraire de ce fichu brouillard toxique. « Mayla ? Je suis là, ne t'inquiète pas. Je vais venir te chercher, on va venir te chercher. Mayla ? Reste en vie, je t'en supplie. Je te promet que je vais te sauver.» Poussant un soupir de soulagement ponctué d'un pincement à la poitrine, j'aspirai une grand bouffée d'air à travers ma paume avant de la plaquer, avec la seconde, contre le métal au dessus de ma tête. Je frappai poings fermés, une fois, deux fois, trois fois ... Il fallait que je l'aide d'une façon ou d'une autre à me trouver, avant qu'il ne se retrouve lui aussi blessé d'une quelconque façon. Horrifiée par cette pensée, je retirai immédiatement mes mains, rattrapée par la culpabilité. Il était hors de question que je l'attire avec moi dans le brasier ; il avait toute la vie devant lui. Tellement de chose à venir, d'années, peut-être enfin quelques unes avec Came. Je n'étais même pas sûre d'atteindre les fatidiques 27 ans, coincée là dessous ou pas. Déglutissant mon horrible réalisation, je sentis ma gorge se serrer, incapable de définir s'il fallait blâmer les effluves de carbone ou mon état émotionnel. «Je peux pas bouger Nate, je peux pas, mes jambes ...» Jetant un coup d’œil à ces dernières, écarlates, je me remis à frapper aussi fort que possible sur la carcasse. Fichu instinct de survie ; c'était comme essayer de retenir sa respiration jusqu'à l'étouffement. Quelque chose vous ramène toujours à la surface.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



# 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty
MessageSujet: Re: # 1 - I SEE THE LIGHTS. # 1 - I SEE THE LIGHTS. Empty

Revenir en haut Aller en bas

# 1 - I SEE THE LIGHTS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Friday Night Lights ~ Partneariat
» # 1 - I SEE THE LIGHTS.
» Ghost lights
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Viens prendre un morceau de cake au citron
 :: Archive Events
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥