forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

Oh darling stay with me | KALEY ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 2 Nov - 20:38

KALEY ❥ What if  


Encore une fois on me quittais, pour la troisième fois quelqu'un me rejetais. Oui c'est vrais je l'avais poussé à le faire mais on me connaissait mes paroles dépassait parfois légèrement ma pensée et … La il partait et … J'étais immobile je n'avais pas sentis ça depuis un moment et je me détestais de ressentir ça à nouveau. Mais non je n'allais pas laissé ça se reproduire encore il était hors de question que je m'inflige une souffrance de plus je n'y survivrais pas ! Ma fierté me bloqua un moment dans mon mouvement vers l'avant mais lui n'avait-il pas mit celle-ci de côté pour me venir en aide il y a quelques minutes de cela ? Alors je courrais, il n'était pas très loin de la porte à extérieur de la maison. « Non ! » ; voilà le seul mot qui était sortit de ma bouche. Je le regardais il me faisait dos et je le trouvait tout d'un coup tellement beau … Cette maison sans lui ça n'avait pas de sens et j'en prenais conscience la maintenant tout de suite, il s'était rendu presque indispensable. La solitude ne m'avais jamais réussit j'avais du m'y résoudre malgré moi et m'avait rendu aigris : The Grinch . Son arrivé à la maison avait été certes difficile mais m'avait cerné, il avait parfois mit le doigt sur des choses sensible, il avait mit de l'ordre dans ma maison et dans ma tête. « Kaleb je veux pas que tu partes, je peux pas … Je suis désolé pour tout et si je devais choisir entre Sam et toi bien sur que c'est toi que je choisirais. C'est juste que je flippais carrément ... » ; j'avais la voix qui partait en cou**** mais j'en m'en foutais. J'en avais marre de me cacher derrière tellement de faux semblant pour sois disant me protéger, j'en avais marre de me mentir à moi même. « Kaleb me laisse pas seule ... » ; j'aimais dire son prénom, mais je pleurais, je pleurais parce que la simple idée qu'il parte me rendait mal. Je voulais encore rire, jouer avec lui, allé le réveillé, sauter sur son dos des que je le voyais dans la rue pour lui ébouriffer les cheveux … Tout ca … Tout ça c'était devenu mon quotidien et … Je l'aimais tellement ce quotidien ! J'avais ma voix de toute petite fille comme si j'avais de nouveau quatre ans et que je regardais à travers la fenêtre mon père s'en allé une énième fois.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 2 Nov - 23:01




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Je m'étais avancé en direction de l'arrêt, je venais à peine de quitter sa résidence, le sac de sport par-dessus une épaule, une main sur mes dreads. Qu'est-ce qu'il venait de se passer merde ! Pourquoi faut-il qu'on me vire toujours comme un mal propre à travers les âges ? Et toujours dans les mêmes circonstances ! Lorsque j'essayais d'être gentil. Pour le coup, j'avais vraiment l'impression d'avoir ma place nulle part. Elle avait beau être chiante, râleuse, bordélique, elle restait quand même la personne qui m'avait accepté sans me connaitre. Qui m'a connu au fil du temps. Elle est allée jusqu'à me confier des choses sur sa vie. Je ne savais pas quoi penser. Pourquoi ses mots avaient été aussi tranchant que des lames acérées et qu'elle aurait mis du jus de citron sur mes plaies encore ouvertes. Quelques parts, je pensais que l'on se comprenait assez de par notre vécu... Peut-être avais-je tords... Mais je payais le prix fort de ma naïveté. En tout cas, c'est ce que je crus jusqu'à entendre la voix de Joey m'appeler. Je m'arrêtais sans pour autant me retourner. C'est comme si le son de sa voix, sa négation de me voir partir m'avait bloqué... J'écoutais chacune de ses paroles et je ne savais pas pourquoi, mais chacun de ses propos me touchaient vraiment, j'avais mal et me sentais étonnement bien en même temps. Dude, elle vient de te dire que tu dégages... Mais elle est en train de s'excuser et tu sais à quel point c'est pour elle de te dire ces mots elle tient à toi tu peux pas faire ça. Personne sur cette planète n'a tenu assez à toi pour te retenir lorsque tu t'en allais. Ne fais pas le con. Voilà le combat qu'il se passait dans ma tête. Je pris sur moi et je me retournais lui faisant face. Je l'admirais de loin silencieux. Comment un être aussi beau pouvait-elle souffrir pour un idiot comme moi. J'inspirais un grand coup en la regardant.
« Pourquoi... Pourquoi tu m'as laissé croire que j'étais le con de l'histoire ? Pourquoi tu n'en avais rien à fou*** de moi quand j'ai quitté ce magasin? Pourquoi tout ça ! Et pourquoi tu pleures ! Je n'en vaux pas la peine, je n'en vaux absolument pas la peine ! Personne ne pleure pour pitié ne soit pas la première à faire ! Tu vaux tellement plus que pleurer pour un con comme moi ! Capable de te laisser là alors que t'es à deux doigts de gerber tes entrailles! »
Je laissais mon sac tomber au sol, criant chacun de mes mots pourtant, je ne criais pas contre elle comme un cri de haine non, plutôt comme un appel à l'aide. Oui, j'appelais à l'aide, ouvre les yeux, je suis seul, dans le fond, j'ai toujours était seule personne n'a jamais voulu de moi... C'est la première à me retenir lorsque je t'entais de m'échapper. C'est la première qui a été aussi proche de moi... Je tenais ma tête sans savoir vraiment quoi faire. Je la regardais les yeux brillants. Comment était-je capable de laisser une fille pareil seule. Une enfant fébrile sans défense dans une si grande maison, finalement, le montre dans cette histoire, c'était moi. Vraiment. Quel con.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 2 Nov - 23:43

KALEY ❥ What if  


Il s'était finalement retourner pour me faire face et il me répondait en criait. Et je sentais qu'il n'était pas en colère. Non il ne l'était pas c'était simplement qu'il en avait marre de se battre sûrement comme moi qui en avait marre de me battre contre lui sans cesse contre cette affection grandissante que je ne pouvais plus nier. J'avais envie de lui dire qu'on arrêtait tout, que je voulais plus qu'on se fasse mal, j'avais envie de le prendre dans mes bras... Je l'avoue … Consoler toute cette souffrance que je lisait à travers chacun des plis de son visage mais la distance qui nous séparait actuellement paraissait être un gouffre pour ma fierté qui tentait de reprendre le dessus tant bien que mal. Je ne savais pas quoi dire et je séchais mes larmes : il ne voulait plus que je pleure pour un con comme lui . Sauf qu'il a omis que j'étais aussi conne que lui voir pire. « Je supporterais pas d'être seule à nouveau Kaleb. Je suis désolé de t'avoir fais passé pour un con. Si j'ai fais ça c'est parce que … J'ai pas l'habitude qu'on me prête une quelconque importance. Je suis une fille de passage pour les garçons, une fille avec qui on s'éclate pour les filles et une fille qu'on aurait préféré ne jamais avoir connu pour mon propre père. Samuel je sais très bien qu'il se fou de ma gueule, je sais très bien que je passe pour une gourde mais c'est le genre de mec que j'ai fréquenté toute ma vie et on m'a jamais donné l'impression que je méritais mieux ... » Je reniflais pitoyablement tandis que petit à petit je me rapprochais de lui rétrécissant l'espace qui nous séparait pour enfin arrivé face à lui. Il était grand et j'étais si petit. Je n'arrivais pas à le regarder dans les yeux alors je gardais mon regard face à moi sur son torse. Je sentais son parfum qui embaumait toute sa chambre, son parfum doux et suave qui m'avait permis de m'endormir paisible hier soir. Ma main voulu agripper son t-shirt mais abandonna en route : c'était trop d'effort je ne pouvais pas faire plus que ça. « T'es pas con … La seule connerie que t'as fais c'est d'être gentil avec moi ... » ; c'était vais dans le fond. Il avait été tellement cool avec moi et je ne lui avais pas vraiment l'appareil. Déjà j'étais invivable une vrais peste, dur à vivre, bordélique et criarde et je me cachais de sa sous des « oh mais c'est mon caractère je suis comme ça ». Es que c'était une raison de faire du mal aux gens qui m'entourait. Je ne faisait que détruire tout sur mon passage, comme une tornade.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyLun 3 Nov - 1:05




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
J'écoutais ses paroles qui me touchaient au plus profond de moi. Je ne voulais pas le reconnaitre, mais les paroles de Joey avaient un réel impact sur moi. Ka' depuis quand t'as un cœur ? Qu'est-ce qu'il t'arrive vieux frère ? Je ne comprenais rien ! Elle était à la fois si faible et si forte, si petite et pourtant si grande dans sa présence. Elle s'avançait vers moi, osant à peine me regarder. Pourtant, moi, je n'avais d'yeux que pour elle, à cet instant précis, je ne pouvais pas détourner mon regard de ce sublime corps frêle, mais imposant. Elle est si belle... Je le savais déjà mais.. Je ne le pensais pas autant. Et tellement adorable. C'est une facette de sa personnalité que je n'avais encore jamais vue, ce côté enfant adorable. Mais ce qui est triste, c'est qu'il a fallu que l'on se déchire pour la voir comme ça. Et je n'aimais pas ça, je ne comprenais même pas pourquoi ! J'avais l'habitude de m'embrouiller avec les gens, mais lorsque cela portait sur Joey... C'était une toute autre histoire. Quand c'était trop sérieux cela avait toujours le don de me toucher au plus profond de moi et je ne comprenais pas. Ou peut-être cherhais-je à me cacher d'une réalité certaines, d'une chose que je fuis comme la peste depuis toujours? Non, je refusais de croire une telle chose et pourtant tout porte à croire que c'est le cas... J'inspirais la regardant la devant moi, ça me fendait de le cœur de la voir si mal, elle qui d'habitude est si enjoué, pleine de vie et de rires. Et tout cela par ma faute... Qu'est-ce que je pouvais être bête des fois. Je ne dis rien, et un silence s'empara de la rue entière. Comme si toute l'humanité nous observait et attendait une chose de nous, comme si dieu lui-même avait mis pause dans le monde pour regarder notre scène, juste elle et moi, ici là maintenant, je ne savais pas trop quoi faire. Ce qui en temps normal ne m'arrivait presque jamais, mais là... Sans parler des légers tremblement que je ressentais.. Je la regardais encore et cela me suffit à m'apaiser. Comme si le simple fait de la voir encore avec moi était une certitude que toute allée bien, que tout était pour le mieux et que tout, absolument tout valait la peine d'être vécu pour elle. Après un instant qui me parut être une éternité, je finis par la prendre dans mes bras en la serrant fort, le cœur battant. Ce contact me donna des frissons, mais la sensation ressentit en valait tellement le coup, celle de finalement avoir laisser parler son envie, je collais ensuite mon front au siens, avant de déposer un baiser dessus. J'étais un peu gêné, mais ce qui était fait était fait, peut-être ne voulait-elle pas de cet acte de tendresse qui m'était jusque-là alors étranger, mais malgré l'étrangeté de la chose, je ne regrettais pas de l'avoir faite. Tout au contraire, malgré la gêne, je me sentais tellement léger... Et bien.
« Tais-toi... Juste, tais-toi. » Lui dis-je un sourire en coin.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptySam 8 Nov - 15:18

KALEY ❥ What if  


J'étais comme pétrifié, tétanisé, je n'avais ressentis ça auparavant. Pourtant c'était le même Kaleb que j'avais en face de moi. Le même à qui je rendais la vie insupportable, le même que je m'amusais en rendre fou, le même qui en face de moi paraissait être un autre. Le silence était perçant, renversant comme si les oiseau eux même s'était arrêté pour pouvoir nous regarder, comme si toute l'agitation avait cessé pour laissé place à notre silence.
Et comment vous décrire la sensation que j'ai eu lorsqu'il me prit dans ses bras... Enfin … Comme si j'avais attendu ça toute une vie. C'était doux et à la fois intense, c'était pas comme avec tout le monde sûrement parce que la ça voulait dire quelque chose. Ca voulait dire que c'était la fin de mon errance... Comme un auto stoppeur qui désespéré de trouver une voiture pour l'emmener à destination et qui trouve enfin quelqu'un. J'étais reposer mais mon cœur battait si fort comme si il venait de sortir d'un coma, comme s'il venait d'être décongeler. J'avais toujours été seule à l'intérieur et j'avais l'impression que soudain quelqu'un avait vu, quelqu'un avait vu à quel point c'était vide à l'intérieur. Kaleb avait vu ma solitude et rien que pour ça, j'avais l'impression d'être ramené à la vie. C'était chaud dans ses bras, c'était chaud et sur comme le ventre maternelle. J'entendais son cœur battre et il me déposa un baiser sur le front : je frissonna et osa enfin lever la tête vers lui avant d'essuyer mes petites larmes au coin de mon œil. Je suis sur qu'à ce moment la l'espoir pouvait se lire dans la prunelle de mes yeux : je n'avais jamais regarder quelqu'un comme ça, comme si ma vie en dépendait... Je baissa de nouveau sans rien dire et défit notre étreinte à grand regret, j’essayais de me ressaisir, mais en vint … La sensation était trop agréable. « Qu'es qu'on fait maintenant ? » ; et pile au moment ou je terminai ma phrase j'entendis une voix, la voix de Mariza, je ne l'avais même pas vu arrivé. « Salut … Ca va vous deux ? » ; elle avait l'air de se demander ce qu'il se passait la, moi qui avait perdu la notion du temps et de ce qu'il y avait autour je mis un temps avant de lui répondre. « Oui oui Mariza ça va . » ; elle devait remarquer que je mentais mais tan pis je lui expliquerais sûrement plus tard. « Je … J'étais venu pour vous faire un petit coucou mais je suis pressé comme je vois que vous êtes occupé je vais y allé ...Je passerais plus tard. » - « Non Mariza c'est bon viens rentre boire un café » - « Non, non t'inquiète pas je passerais ce soir » ; je n'eus pas le temps d'insister qu'elle était déjà partit, je soupirai et sourit légèrement. Elle montait dans sa voiture mais ne partit pas tout de suite et baissa sa vitre. « Kaleb ! Occupe toi bien d'elle sinon je te bottes le cul ! » ; cria-t-elle avant de s'en aller. C'était du Mariza tout craché ça ! Le fait était qu'elle m'avait permis de reposer mes pieds sur terre. Une fois qu'elle fut assez loin je regardai de nouveau Kaleb. « On... Rentre ? » ; je n'étais pas sure de ce que je disais, es qu'il voulait rentré ou souhaitait-il encore partir ?

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptySam 8 Nov - 22:06




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Je ne saurais décrire ce que je ressentais à présent, c'était spécial... Peut-être parce que je partageais ce moment avec quelqu'un de spécial, dans tous les sens du terme. Mais il y avait des comportements que je ne comprenais pas, et le plus surprenant, c'est que ses comportements venaient de moi... Pourquoi avais-je le cœur qui battait comme ça là, maintenant, tout de suite. Pourquoi étais-je à la fois si fébrile et pourtant si bien, J'aurais pu rester des années comme ça, dans cette position, j'y étais tellement bien. Cette douce chaleur... C'était une première pour moi. Habituellement, les gens, lorsqu'il me prenait dans les bras, je ne ressentais rien de semblable. C'est limite si cela n'avait pas les mêmes effets que si je me serrais moi-même dans mes bras. Mais Joey avait quelque chose de différents quelque chose qui décongelait mon insensibilité... C'est bizarre et fascinant. Comme si j'étais à ma place, genre, moi, un mec qui n'a subi que des refus dans sa vie, venait de se faire accepter de quelqu'un qui avait enfin trouvé un quelque chose intéressant en moi. Mais ce doux moment ne pouvait durer plus longtemps. Elle se détacha de moi. Je la regardais à peine, comme honteux d'avoir autant apprécié ce contact. Elle eut à peine le temps de me poser une question que nous fûmes interrompus par Mariza. Je lui souris un peu timidement ce n'est pas que cette dame m'intimidait, mais elle m'intimidait. Et je savais que si je faisais la moindre erreur, je serais un futur fugitif. Et bizarrement, là, je m'abstenais de tout type de parole, surement encore secoué par ce qu'il venait d'arriver. Je me contentais de lui offrir un sourire poli. Après qu'elle se soit installée dans sa voiture, elle me fit une "menace" qui me fit rire jaune. Je ne sais même pas m'occuper de moi-même et je suis sensé m'occuper d'elle... Compliqué, cette histoire. Je regardais à nouveau Joey qui me demandait si on rentrait. Je haussais les épaules regardant un peu ailleurs puis je finis par avancer en direction de la maison. La vie avec cette fille était pleine de rebondissement. Elle est vraiment hors du commun.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyMer 12 Nov - 13:09

KALEY ❥ What if  


Je fus soulagé de le voir avancé vers la maison. Mon cœur en fut apaisé même si Kaleb semblait incertain : comme si revenir en arrière était un peu honteux pour lui. Je comprenais absolument dans le sens ou sa fierté était égale à la mienne donc j'étais bien placé pour savoir que ça lui coûtait beaucoup de revenir sur ses pas et sur sa décision. Je le suivis de prêt fixant mes yeux au sol regardant mes pieds allé et venir. La porte était ouverte, je la ferma derrière moi, à clef , pour une fois … Comme si j'avais peur qu'il s’enfuie ou qu'il m'échappe : « Non il ne franchira plus le seuil de cette porte ... » , c'était comme une promesse que je me faisait à moi même. Une promesse de ne plus jamais refaire les même erreur. Une promesse d'effacer les mauvaises choses : on prend les même et on recommence. Je demeura un moment prêt de la porte ne sachant quoi faire ,puis je me tournai vers lui et osa un tôt petit sourire un peu niais, un peu idiot … Un sourire qu'il n'avait jamais vu parce que c'était un sourire de gêne. Je ne savais pas quoi dire pour la première fois de ma vie le silence me paraissais être la seule option. Je finis par avoir comme un éclair de génie alla vers mon lit que j'avais de nouveau placé au salon, je saisis mon oreille pour dévoiler mon secret. J'ouvris la tait d'oreiller, ce qui était à l'intérieur n'était pas commun : ce n'était pas un simple oreille non … Il y avait à l'intérieur des t-shirt à Kaleb je les vida sur le sol en silence : il y en avait au moins une dizaine. C'était pour ça que j'étais venu dans sa chambre la veille, ne me demandez pas pourquoi même si la raison parait évidente à mes yeux. J'étais affreusement gêné de montrer tout ça mais je le faisait quand même … J'en pris un parmi tout les autre : celui qu'il avait quand on était au bord de la plage durant ces vacances d'été, cette nuit ou on avait été si proche. « Tu peux les reprendre mais … J'aimerais garder celui-la ... » ; je rougissais ! Moi je rougissais : Joey Fleming rougissait merde ! Et puis j'étais un peu stupide comme ça à lui étalé ses t-shirt en face de lui sans lui expliquer quoi que ce soit . « Ne me prend pas pour une folle , je voulais juste … Garder un peu … De toi ... » ; j'avais la voix qui tremblait maintenant c'était absolument stupide !
Je retirais mon t-shirt face à lui dans l'intention d'enfilé le sien que j'avais entre les mains mais j'eus soudain comme un flash. Un flash de ce qui s'était passé il y a quelques instants de cela : lorsqu'il m'avais prise contre lui. J'eus un léger frisson en me demandant ce que ça devait être d'être contre lui la peau à vif. La peau contre la sienne, je me mordis la lèvre inférieur et détourna le regard comme pour me débarrasser de cette pensé. Je ne me rendais pas compte que je serrais son t-shirt contre moi comme un enfant le faisait avec son doudou. Une enfant perdue, abandonné et terrorisé voilà ce que j'étais.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyJeu 13 Nov - 0:55




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
* Qu'est-ce qu'il s'est passé là à l'instant mec ? C'était quoi cette scène ? Pourquoi les trois-quarts de ton organisme ne répondaient plus à l'appel ? Et ta rougis en plus ! Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire?? * À vrai dire, je n'en savais rien moi-même. Mais la sensation que j'avais ressentie était hors du commun. Pour ne pas dire sensationnel. Je n'avais encore jamais ressenti cela pour une simple étreinte. J'avais du mal à réaliser. C'est peut-être pour cela que je ne me vis pas arriver devant ce salon dont j'avais préalablement ajouté la pagaille en balançant un meuble. Je regardais la maison différemment... Je ne pensais jamais pouvoir regarder ce lieu ainsi. Comment pourrais-je décrire cette sensation ...? Ah ! Vous voyez ce regard neuf que vous avez sur un lieu que vous n'avez jamais visité, jamais vu, et que c'est la première fois que vous la voyais. Et bien avec le temps, lorsque vous vous rendez souvent dans ce lieu, vous vous habituez et vous ne voyez plus cette maison comme la première fois ? Et bien voilà... Pour la première fois, mon œil regarder cette maison d'un regard familier, comme si tout ici, c'était imprégné de ma présence et qu'enfin, j'avais un lieu. Oui, je venais de me familiariser avec cet endroit au bout d'an. J'avais pris l'habitude de ne jamais m'habituer à un lieu depuis tout jeune. Par risque d'en souffrir si je devais à nouveau subir une rupture avec. Mais là, je n'avais plus peur de rien, comme si tout était sûr. Oui, j'étais sûr et certain, je venais de me trouver un chez-moi. Je me retournais ensuite vers Joey qui est resté silencieux depuis notre petite... Accolade dirons-nous. Elle me sourit, et mon dieu que je la trouvais belle comme ça. Cette fille a un visage d'ange et un corps à en faire pâlir d'envie n'importe laquelle des mannequins les plus connues. Je voulais arrêter de penser ça d'elle. Mais je n'y arrivais, je ne savais pas pourquoi, mais toutes mes pensées n'étaient tournées que vers elle. Vers ce qu'il venait d'arriver. J'en étais tellement gêné ! Comme si elle pouvait lire mes pensées à l'heure actuelle. Je suis totalement ridicule. Mais elle me faisait perdre mes moyens... J'avais l'impression de retomber en adolescence... Doublement ridicule. Je hochais la tête négativement pour me sortir toutes ces idées absurdes de là. Et c'est à ce moment que je remarquais qu'elle avait fermé la porte à clé et que je vis la demoiselle avancer vers son lit... Enfin son matelas au sol pour prendre sa taie et la vider à même le sol et quelle ne fut pas ma surprise lorsque je reconnus mes vêtements sortir comme par enchantement. Je fus tout d'abord surpris pensant qu'elle me faisait là un tour de magie, puis je fronçais les sourcils pour comprendre le raisonnement de leur arrivé dans cette taie. Elle me dit ensuite pouvoir récupérer le reste, mais qu'elle souhaitait en garder un particulier. Je la regardais de manière interrogatrice. Mais la manière dont elle venait de faire sa demande était si mignonne, le rose aux joues qu'elle me donner envie de la prendre dans mes bras à nouveau, j'eus un sourire en coin. * NON ! STOP ! Il faut que j'arrête avec ça. Et puis qui me dit qu'elle a apprécié ce moment ? Qui me dit que justement, c'est à cause de cet acte qu'elle est gênée comme ça ? * Je tentais de me rependre tant bien que mal.
« Pourquoi celui-là plus qu'un autre ? »
Je la regardais dans les yeux, puis je fixais ses lèvres, je fis cela à plusieurs reprises, mordant l'intérieur de la joue pour m'empêcher d'imaginer mes lèvres entremêlées aux siennes sous un baiser ardent. Non non non ! Je dois me reprendre. Je l'écoutais ensuite. Un peu de moi ? Comment ça un peu de moi ? J'avais du mal à comprendre ? Mais je n'osais pas poser la question. Peut-être serait-il mieux que je garde cette question en réserve pour plus tard, je ne savais pas.. Mais ce qui était sûr, c'est que pour la première fois, je ressentais une gêne et à la fois une envie en le voyant torse nue" là devant moi. Elle me regardait en rougissant avant de détourner son regard gêné. On aurait dit deux gamins qui s'apprêtaient à faire des choses dont ils n'ont aucune connaissance... Peut-être que dans le fond, c'était réellement notre cas, mais encore faudrait-il que l'on puisse réussir à avouer cette "chose" inconnue, qui nous effraie tant.
« Tu n'en as pas marre d'être mignonne un peu ? Tu ressembles à une petite fille innocente comme ça. »


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyJeu 13 Nov - 1:33

KALEY ❥ What if  


Il me regardait et je sentais ses yeux me transpercer c'était effrayant et à la fois agréable. Effrayant parce que ce regard n'était pas comme tout les autres non, ce regard était profond, comme si je sentais qu'il s'était perdue entre temps dans ses pensées en me contemplant. Et il était tout autant agréable parce qu'il me réchauffait et me donnait l'étrange sensation d'être importante. Je l'entendais vaguement parler mais j'étais bien trop concentré dans mon coin à serrer fort son t-shirt contre moi, je mis un peu de temps avant de répondre à ses questions. « Je l'aime bien celui-la ... » Me contentais-je de répondre. Je n'allais pas avoué que c'était parce qu'il le portais le soir au bord de la plage, ça me gênerais beaucoup trop et j'étais sûre qu'il me trouverais ridicule. Je me décida à enfin l'enfiler et enlever mon short en jeans en dessous ainsi que mes collants. Mes longues jambes étaient nues à présent, je me sentais libre dans ses t-shirt ample qui m'arrivait au premier quart de la cuisses. Je remis rapidement mes cheveux en ordre. « Je ne suis pas mignonne et je ne suis pas petite » ; dis-je en riant et levant la tête un peu en hauteur comme pour montrer à quel point j'étais grande. Je sais que je devais paraître ridicule comme ça mais tans pis. Je me rapprocha de lui et de ma main je mesura approximativement notre écart de taille. Sans compté ma grosse masse de cheveux je lui arrivais juste un peu au dessus de l'épaule c'était triste. Je me mis sur la pointe des pieds profitant quelques longues secondes de son parfum : Elexir d'Azzaro. Ce parfum était imprégné dans chacun de ses t-shirt et chacune des choses qu'il avait touché mais il n'y avait pas que ça … Il y avait aussi cette odeur de vanille : ce produit qu'il mettait dans ses locks. Le mélange de ses deux senteur ajouté au parfum naturelle de son corps était indescriptible et me rendait dingue. J'avais l'impression de le sentir partout dans la maison. Chaque fois que je le sentais des milliers d'image de lui me revenait encore et encore en boucle dans ma tête.
Je me mis donc sur la pointe des pied m’enivrant de ce doux parfum et essayent de gagner quelque centimètre de plus : j'étais presque face à son visage, mon cœur se mit à battre un peu plus vite quand je pris conscience du peux de distance qui séparait ma bouche de la sienne. « Tu vois tu vois je suis pas si petite » ; dis-je un peu fière mais d'un ton assez faible puisque j'étais gêné de cette distance. Je me reposa bien vite à plat et regarda le sol un moment. J’hésitai un moment avant de le faire puis je me blottis contre lui encore une fois le cœur battant incertaine de ce que je faisais. « Es que c'est bizarre ? »
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyJeu 13 Nov - 22:56




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Je la regardais attendant une réponse, enfin, je ne sais pas si j'avais vraiment envie de savoir, j'avais peur de ce qu'elle pourrait me dire. Je ne sais pas. Fin, je pense plus avoir peur qu'elle n'avoue une chose que je vivais déjà, mais que je ne voulais pas reconnaitre. Non, c'était absurde. Bref, elle me répondit donc simplement qu'elle l'aimait bien. C'était peut-être mieux comme ça ? Non ? Alors pourquoi étais-je déçu ? Merde ! J'ai l'impression de ne pas être compréhensible, et ce, aussi envers moi-même. Ce n'est pas possible elle m'a lancé un sort il n'y a pas d'autre moyen. Je ris légèrement pour lui faire comprendre que je n'y croyais absolument pas. Enfin, disons que j'avais un petit doute. Elle avait l'air d'y tenir donc elle ne me fera pas croire que c'est seulement une histoire d'esthétique du t-shirt. Après cela, je ne lui avouai non pas avec gêne que je la trouvais mignonne - entre autres - mais en bonne femme, elle n'avait reconnu que la partie "petite" de ma phrase ce qui me fit légèrement rire. C'était une chose dont je ne me lasserais jamais la taquiner.
« Si si. Une toute petite... Fille. »
Je ne savais pas si je devais la concidérer comme une femme ou pas. Et c'était plus pour m'auto-dissuader d'aller plus loin que j'avais employé ce terme. Mais aucun terme n'aurait pu m'empêcher de ressentir les frissons qui me parcourraient le long de l'échine lorsqu'elle se mit fasse à moi, dans une tenue, disons le franchement, assez affriolante. Je sentis mon cœur battre dans ma poitrine, j'avais peur qu'il fasse comme dans les cartoons et qu'il finisse par sortir. Je la regardais dans ses yeux noisette un sourire aux lèvres, un sourire heureux de la voir aussi proche de moi, comme fier. Et croyez-moi, je n'abuse pas sur mes mots. Et en plus de ça elle avait fait cela pour se comparer à moi, je ris légèrement et j'eus envie de reprendre les paroles d'un petit dans une célèbre série, "N'est-elle pas grandiose ?". J'avais l'impression de ne plus contrôler mes gestes. Je venais d'effleurer la taille de la jeune femme du bout des doigts rapprochant ma tête de la sienne, ou plutôt mes lèvres des siennes discrètement. Je sentais son souffle chaud rafraichir mes lèvres qui ne demandaient qu'à se coller aux siennes. Non Ka', fait pas ça. Tu n'es pas capable d'assumer la suite de ce geste-là si tu le fais alors reste calme. Je tentais de me résonner, mais c'était difficile. À vrai dire, je m'écoutais à peine, admirant les fins traits de la belle métisse devant moi. La linéarité de son visage, son côté enfantin, ses grands yeux brillants et pleins de malice, mais surtout de vécu, ses lèvres pulpeuses et charnues, d'un rosé qui ne faisait que m'appeler... Non, je divague. Il faut que j'arrête la beuh, ça devient urgent. Depuis quand on peut être appelé par des lèvres ? Je me repris en remontant mon regard vers ses yeux qui était tout aussi beau. Tiré en amande, d'un marron chocolat avec de longs cils. Oui, tout chez cette fille était un pur chef d'œuvre... Pourquoi n'avais-je jamais pensé à la peindre jusqu'à présent ? Je ne m'étais contenté que de simple dessin au crayon ou de croquis mais jamais de peinture... Trop aveuglé par la bêtise, je ne m'étais même pas rendu compte du trésor qu'elle cachait. Car la beauté qu'elle dégageait n'était pas que physique. Elle avait du charisme, et autre chose encore. Des choses qu'elle gardait pour elle qui modelait le tout et qui donnait l'impression d'avoir affaire à une magnifique forteresse. Je ne savais plus ou donner de la tête, d'un côté, je t'entais de me contenir, de l'autre, je n'arrivais pas à arrêter de la contempler et enfin, elle était en train de me parler et j'avais du mal à me concentrer sur ses paroles. J'inspirais un coup pour redescendre sur Terre et arrêter de fantasmer. Je lui souris en coin lorsqu'elle chercha à m'assurer qu'elle n'était pas petite.
« Que tu sois sur l'ongle de ton gros orteil ou sur la plante des pieds, tu restes petite. »
Lui dis-je en caressant plus franchement sa taille m'arrêtant à la limite de ses hanches avant de regarder ailleurs gêner et détacher mon emprise de la jeune fille qui s'éloigna un peu après. Calme-toi petit cœur, je t'avais jamais entendu dans cet état-là... Mais qu'est-ce qu'il m'arrive ? Mais je n'eus pas le temps de me reprendre que Jo' revint, mais cette-ci pour se blottir dans mes bras. Je fus un peu surpris et je ne m'attendais pas à ça, j'eus donc un moment d'incompréhension avant de la serrer contre moi, mais je me retenais de la serrer aussi fort que je l'aurais voulu de peur de la choquer. J'aurais pourtant voulu lui démontrer à quel point je voulais la défendre fasse à l'extérieur, la rassurer sur ma présence à présent et surtout lui montrer à quel point je tenais à elle. Mais encore une fois même si ce que je ressentais à présent était immense... Je me sentais obligé de censurer mes sentiments pour éviter d'être blessé. J'avais un sourire béat lorsqu'elle me demandait si cela était bizarre.
« Totalement. Mais j'aime ça. Alors je ne m'en priverais pas. »
Je rougis après avoir dit cela. Mec ! On la tourne 7 fois la langue avant de parler ! Je m'exaspérais.[/b]


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyVen 14 Nov - 0:41

KALEY ❥ What if  


Es que j'étais en train de rêver ? Je ne me rendis compte qu'une fois sur la plante de mes pieds qu'il s'était rapprocher autant de moi. Se lèvre roses semblait me demander tout entière tandis que je frissonnais. Ses mains sur ma taille avait fait augmenter mon rythme cardiaque considérablement alors que j'étais perdu dans son regard et gêné de notre position actuelle. Toutes ses sensations nouvelles que je découvrais avec lui avait un doux parfum d'insouciance, comme si ces actes étaient sans conséquences alors qu'ils voulaient dire tant de choses... Mais c'est bien connu je me fichais des conséquences de mes actes, j'étais une peureuse égoïste qui se revendiquait être une battante téméraire. Mais dites moi comment oh mère du désir, dites moi comment ne pas succombé à son doux parfum et toute cette combinaison de choses qui faisait qu'il était lui et que j'étais comme irrévocablement condamné à lui céder. Il n'y avait pas d'autre moyen et même si il avait franchit le seuil de cette maison et que je ne l'avais pas retenue je suis certaine qu'à un moment ou à un autre j'aurais répondu à l'appel de ses bras, de son corps, de son odeur … Sauvez moi ! Faite moi redevenir celle que j'étais je ne me reconnais plus la soudain dans ses bras démunie, la peau à vif , à nue : comme si on m'avait arracher se masque que le temps avait incrusté sur mon visage, ce masque qui me permettais de vivre en société avec les autres sans que jamais personne ne puisse atteindre ni mon cœur, ni éveillé en moi un quelconque sentiment sincère.
Et pourquoi soudain le son de sa voix me paraissait si doux ? Peut-être parce que les paroles qui en sortait était sucré et pleine de tendresse. Kaleb hier je te haïssais et aujourd'hui … Et aujourd'hui je suis dans tes bras je ne comprend pas. Je n'avais cependant pas le droit de dépasser certaine limites même si mon cœur me priait de me laissé allé à mon désirs c'était beaucoup trop de changement d'un coup. Silencieusement je laissa glissé ma main sur son torse remontant vers la gauche pour sentir les battement de son cœur. Kaleb était encore rouge des propos qu'il avait tenu mais lorsque ma main s'arrêta à cette endroit précis ses joue s’empourprèrent de plus belles ! Il était adorable. Je ne l'avais jamais vu comme ça : toujours à faire le fière ou le cancre pour me faire rire. Mais je ne l'avais jamais vu dans cet état : qui étais-je pour qu'il rougisse face à moi ? Et pourtant il le faisait et un sourire attendrit se dessina sur mon visage. Doucement je laissa monter ma main sur sa joue gauche lui caressant doucement. Merde comme il était beau ! Perdu dans ses yeux vert, je perdis un moment le contrôle de mes geste et ma raison. Dans un geste un peu rapide je laissa ma main allé dans ses cheveux l’entraînant vers moi légèrement et me mettant sur la pointe des pieds je diminuais largement la distance entre nos deux visages. J'étais prête à le faire, a assouvir cette pulsion dans l’immédiat et mon corps et mon cœur n'en pouvait plus d'attendre. Ce serrait l'apogée et je ne savais pas si je pourrais me retenir d'en demander plus après ça mais de toute façon tout était mort bien avant que ça ai commencé. Trop froussarde pour passé à l'acte je laissa nos lèvres s’effleurer dans un mouvement de passage avant de plaqué ma bouche contre sa joue, celle que j'avais caressé juste avant. C'était si prêt de sa bouche, c'était si tentant ! Je décolla mes lèvres après quelques seconde mais resta dans cette position à cette proximité, mon cœur n'en pouvais plus de tout ses rebondissement et mes jambes tremblaient, en plus j'étais toujours sur la pointes de mes pieds. Je n'avais pas vue mon corps se lotir aussi fort contre lui : comme sa il devait sentir chacun de mes membre contre lui. J'avais l'impression de m'être abandonné à lui du genre : « Tue moi si tu veux, fais moi ce que tu veux mais fais le . » Je me tenais à lui comme je pouvais et j'étais forcé de constaté que dans l'état des choses actuelles : c'était vrais j'étais incroyablement minuscule. « C'est bizarre ça aussi … Mais … Mais c'est parce que on est content de ... de se retrouver ? » Pourquoi je cherchais une raison censé à ce qui était en train de se passé ? Quel idiote ! « Mais … On a jamais été content de se retrouver … Alors qu'es que ça veut dire ? »
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 16 Nov - 3:14




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Mes bras autour d'elle me donnaient l'impression de pouvoir la protéger de tout, contre tout, je pense que si j'avais pu, je l'aurais caché dans ma poche pour ne plus la voir souffrir de nouveau. Depuis quand sur Terre, on permettait aux anges de souffrir ? En tout cas, je permettrais plus à celui-là de m'échapper. Pourquoi ? Parce que je réalise que je tiens à elle plus que je ne le pensais. Comment aurais-je vécu sans ma dose d'énervement quotidien, sans ses petites piques, sa joie de vivre homnie présente. C'est bizarre mais je ne me visualise plus être sans elle. Alors, c'est ça être attaché à quelqu'un ? Quel sentiment étrange, je me sentais un peu chamboulé par tout cela, mais ça allait. J'avais l'impression d'aller mieux maintenant que je l'avais avec moi. Je n'avais pas envie de penser, de calculer mes faits et gestes, de devoir les justifier, j'avais seulement envie d'être... Naturel, d'oublier un instant le calculateur et laisser mon cœur agir pour une fois, peut-être qu'il pourra être enfin libre d'agir avec elle auprès de moi. Il a trop longtemps souffert, je ne veux plus lui faire subir une chose similaire que celle vécue à l'époque. Un nouvel abandon et je ne sais pas ce qu'il adviendrait de moi... Mais, je pense qu'il peut être libéré ici, entre les bras de la jeune Fleming. Je humais discrètement l'odeur du shampooing présent dans ses cheveux mêlé à son odeur naturel, sa peau douce était une incitation à la caresse et à la dépravation. Elle me faisait ressentir une certaine attirance à son égard, mais je ne saurais presque pas décrire comment ni pourquoi. C'était une nouveauté, quelque chose auquel je n'avais encore jamais gouté et c'est surprenant de voir à quel point cela ne me dérangeait pas. Enfin, pour le moment. Comme-ci sa chaleur naturelle, sa candeur et son affection avaient réussit à décongeler ce que j'avais cherché à cacher au monde entier : mes sentiments. A elle toute seule elle a réussi à faire une chose sur laquelle beaucoup de gens ont échoués. Elle valait tellement à mes yeux... J'avais l'impression d'être con, de ressentir tout cela pour une personne avec qui j'ai vécu seulement pendant près d'un an et que d'autre ont lutté des années pour me faire ressentir ça en vain. Mais.. Je ne le contrôle pas si je pouvais, je n'en serais pas à là maintenant. Si seulement je pouvais être avec elle comme je suis avec tous les autres, ce serait plus simple, mais non, c'est impossible, je n'y arrive pas, je ne le contrôle pas. Quand je vous dis qu'elle m'a jeté un sort. Il y avait quelque chose qui nous liait, c'est indéniable, la preuve en est, je suis actuellement en pleine contemplation des lèvres pulpeuses de la belle métisse. Un pur rêve éveillé. Quelle bouche mon dieu ? Est-ce possible d'être aussi physiquement parfaite. Apparement oui, mais est-ce autorisé ça c'est autre chose. Elle venait de poser sa main sur ma joue et cela provoqua en moi l'acte que je m'apprêtais à faire. Je tournai rapidement la tête pour déposer un baiser dans la paume de la main de la jeune femme. Puis je fixais les yeux en amande de la belle. Et continua en déplaçant sa main vers mes cheveux qu'elle caressa doucement et m'entraina vers elle. Elle se rapprochait encore plus de moins diminuant encore la distance qui nous "séparer", si on peut appeler ça de la séparation. Nos lèvres n'attendaient que notre accord commun, encore un petit effort et les portes du paradis s'ouvriraient pour moi. Mais... Voulais-je réellement rencontrer ce lieu bénit des dieux ? J'avais peur. Je suis certain qu'en faisant ça, je risquerais de me bruler les ailes... Non, c'est trop de conséquences et de pression, je ne pouvais pas le faire, et avant que je ne puisse faire quoi que ce soit Joey s'était déjà rapproché de moi et à ce moment-là, je vis ma vie défiler, je revoyais tout et voyais y compris les risques potentiels après cet acte, mais finalement, elle décida de changer la donne en ne faisant qu'un "simple" frôlement. Frôlement qui me fit voir des étoiles en plein jour. Et déposa un délicat baiser sur la joue. Elle resta dans cette position pendant quelques secondes. Je frissonnais et l'envie de découvrir la sensation de nos lèvres unis était d'autant plus forte maintenant. Je voulais, mais je ne pouvais pas, trop de choses m'empêchaient d'agir de la sorte. Mais je ne voulais spas montrer que ce contact avait éveillé en moi autant de chose, pourtant, je la serrais fort contre moi juste après cela allez comprendre l'erreur. Pour ce court, un instant, je pouvais dire avec prétention et vanité qu'elle était à moi. À moi et à moi seul. Pourtant lorsqu'elle me posa cette question, je ne savais pas quoi lui répondre...
« Ça veut dire que... Tu m'as manqué et que... Et que... Dans le fond, même si je ne te le montre pas et que je ne veux pas le dire... Tu comptes beaucoup pour moi. Beaucoup trop pour que je te laisse seul dans ce monde de brute. T'es une perle parmi une tonne de cailloux, je serrais bête de te laisser ramasser par quelqu'un d'autre. »
Je rougissais comme jamais. Voilà des mots que je ne pensais jamais sortir de ma bouche un jour envers quelqu'un pourtant, ils étaient sortis si spontanément... Kaleb, tu as tellement changé !


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 16 Nov - 3:57

KALEY ❥ What if  


Comme c'était adorable. La douceur dont il faisait soudainement preuve ne faisait que m’étonner un peu plus chaque seconde. J'avais l'impression d'avoir un nouvel homme face à moi : pas tout à fait changé dans le fond je le savais mais comme s'il me montrait une de ses autre facette . Ce tout petit baiser qu'il m'avait déposé sur la paume de ma main, rien que ça valait de l'or. Et je me trouvai débile de penser que je ne me laverai plus jamais la main après ça. *Joey Joey Joey … Qu'es qu'on va faire de toi... * ; me jeter à la poubelle me paraissait être une bonne option. J'étais comme divisé en deux : une partie de moi qui mourrait d'envie de se jeter sur lui et profiter de l'instant présent et une autre qui me suppliait d'arrêté tout ce cinéma et de piétiné ma fierté qui commençait à sérieusement souffrir.
Je le contempla un moment après qu'il ai répondu un moment : comme si je m'étais égaré entre sa bouche et ses yeux. Puis je me détacha d'un seul coup, comme si soudainement il y avait un danger quelque part. Je crois que c'était mon cerveaux qui avait fait une erreur de type 404. Le fichier n'avait pas été trouvé : comprenez, cette Joey la celle que je venait d'être avec lui ne devait pas existé ou n'a jamais existé. Moi avoir ce genre d'attitude ? Non ça n'existait pas. Pendant un moment je fus comme absente puis je revins à la vie . *Bien tu as été bizarre assez longtemps ! Maintenant ça suffit ! * ; me giflais-je intérieurement. *Et puis ne crois pas qu'il est revenu uniquement pour toi ! Tu sais les garçon savent très bien mentir... * ; des tas et des tas de pensées négatives me venaient soudainement et je n'arrivais plus à bien les contrôler. Il m'avait dit des choses que personne dans toute ma vie ne m'avais dites . Il avait mit sa fierté de côté et bien plus encore, il venait de me dire qu'il tenait à moi ! Et je trouvais un moyen de douter encore ? Ou peut-être c'était justement parce qu'il avait dit que j'avais pris « la fuite », ou du moins que j'avais adopté une position de retrait.
Il fallait l'avoué, je n'étais pas habitué à ce genre de démonstration affective verbales et ça venait d'arriver : je ne savais pas comment réagir. « Ce sont des paroles très gentilles … M ...Merci. » ; voilà tous ce qui était parvenu à sortir de ma bouche. Mon cœur battait un peu plus vite maintenant et je ne savais comment mouvoir mon corps dans cet espace qui me paraissait si immense maintenant que je venais de quitter ses bras sécurisant. Oui j'avais envie de retourner me nicher contre lui mais non je n'allais pas le faire : plus je le faisais moins je me sentais à l'aise. « Mais tu dois vouloir dire autre chose... Enfin je suppose que tes mots on dépassé ta pensé . » Dis-je à nouveau comme un automate sans émotions. Ces paroles avaient glissé de ma bouche. Pour moi il était impossible qu'il tienne à moi tel qu'il le disait, ça n'avait pas de sens. Ok j'étais une fille plutôt amusante et amicale je pouvais le tolérer mais allé jusque dire qu'il tenait à moi. Je fuyais son regard et me dirigea en suite vers le salon essayent de remettre un peu d'ordre avant de m'asseoir un peu recroquevillé sur mon lit. Je ne suis qu'apparence, tout n'est qu'apparence c'est pour cela que tout les hommes que je côtoie me traite comme un jouet, je me plais dans ce rôle la et c'est ce rôle la qui me va le mieux. Je m'étais soudainement isolé dans ma tête, le visage fermé je ruminais des pensés comme une prière. Tout au fond de moi je savais la vérité, je savais qu'en vrais j'avais peur, j'avais peur de me laissé allé. De me laissé allé à croire ce qu'il venait de me dire qui pour moi était invraisemblable et me laissé allé moi dans l'expression de la très probable réciprocité de ses sentiments. *Joey cache toi ! Cache toi ! Remets ton masque , mets toi à l'abris ! *
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 16 Nov - 17:43




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Je me disais bien aussi que c'était trop beau pour durer. Trop beau pour être vrai et bien sûr trop éloigné pour exister. Je soupirais, je venais de dire, ce qu'il y avait dans mon cœur, ce putain d'endroit à là con qui n'existe qu'une fois par an et encore. Cette partie que même les personnes qui m'avaient élevé et que j'aimais profondément n'avaient jamais vu. Cet endroit qui a fait espérer des gens à plusieurs reprises. Je venais de lui entre ouvrir ses portes. Ce n'est pas que je veuille me la péter, mais elle était un minimum privilégié. J'ai rarement ouvert cette partie-là à qui que ce soit. Et tout ce que j'eus comme en retour, c'était un "des paroles très gentilles" ? Sérieusement ? Elle se doute pas à quel point ça m'a couté de dire cela, à quel point j'avais mis mon égo de côté, et le pire, c'est que je ne peux pas lui en vouloir ce ne sont pas des choses que l'on peut se douter. Je soupirais un peu regardant en l'air après ce sentiment de vide entre mes mains, je mis mes mains dans mes poches et repris mon visage impassible, m'insultant intérieurement de la faiblesse d'esprit dont je venais de faire preuve. Pourquoi ? Cela ne devait plus arriver. Une proximité comme celle-là n'est pas naturelle chez nous. Autant pour moi que pour elle. Je devais rester le mec qu'elle pense que je suis et que tout le monde pense connaitre du bout des doigts tant il est simple. On ne joue pas les princes charmant quand on est le monstre de l'histoire mec. C'est bien connu. Alors, ok j'étais revenu c'est évident, mais cet élan d'affection j'en avais jamais fait pour personne, alors pourquoi là d'un coup avec elle ? Je ne comprenais pas. C'est comme-ci elle avait trouvé une faille à ma carapace et qu'elle avait pénétré le donjon ou était disposé tous ces trucs à là con, du genre les émotions, les sentiments et le cœur. Elle les avait entrevues avant de s'échapper en courant. Cet endroit était si horrible à voir que ça ? Et bien, heureusement que je n'avais permis à personne de ressentir cela au moins aujourd'hui je savais les choses.
« Non... Merci à toi. »
Merci de me faire voir une faille que j'avais laissée ouverte, et l'horreur que cela puisse présenter. Merci de m'avoir permis de me reprendre pour enfermer cet endroit encore plus qu'il ne l'était avant pour que plus personne ne puisse entrevoir ce que tu as vu. Rien n'est plus laid que ça et j'en avais eu la confirmation maintenant. Cela ne se reproduirait plus. Je redescendais de mes pensées lorsque j'entendis la jeune femme parler de nouveau. Je souris, mais il ne me semblait être vraiment sincère ce sourire. Du moins, il l'était tout autant que l'intonation qu'elle venait d'employer.
« Si. Si je l'ai dit comme ça, c'est parce que je le pense comme. Y'a rien qui dépasse ma pensée. »
Pour moi, les gens qui ne savent pas contrôler leur parole n'existent pas. Dit juste que tu n'assumes pas ce que tu dis et puis c'est tout. Moi ne s'était pas mon cas. Tout ce que je disais, j'y réfléchissais, bon pour ce coup, ils étaient à moitié réfléchis. C'était ce que je voulais dire, c'était l'intonation que je voulais donner, c'était les mots que je voulais employer, mais je n'ai pas réfléchi à leur conséquence et à leur provenu. Je l'avais mise mal à l'aise je le voyais bien et c'était vraiment étrange pour moi d'avoir provoqué cela envers elle. J'avais vraiment merdé apparemment, j'avais le regard vide totalement ailleurs à rechercher à quel moment j'avais fait l'erreur de la faire entrer dans ma tête. Après un petit moment, je levais la main pour lui ébouriffer les cheveux et lui être une pichenette en plein milieu du visage. Mais tout ce qu'elle alla faire ensuite, c'est se diriger vers son lit. J'étais mal de lui avoir fait ça. Mais si je faisais encore "le pseudo-gentil" ça allait empirer, je la regardais un moment de dos avant de reprendre mes affaires et remonter dans ma chambre. Peut-être était-ce mieux que je la laisse seule un moment. Je redescendrais plus tard pour ranger le bordel et me faire à bouffer. Je crois que j'ai vraiment besoin de dessiner et d'une autre chose beaucoup moins licite.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 16 Nov - 18:38

KALEY ❥ What if  


www.musicasparabaixar.org on Grooveshark">Avalanche (feat. Demi Lovato) by Nick Jonas - www.musicasparabaixar.org on Grooveshark

I got pride, you can't hold your breath
We'll crash down like an avalanche

Dans toute relation humaine chacune des deux personnes impliqué est amené à un moment ou à un autre. Il n'existe pas de lien ou de relation quelconque sans implication ou compromis c'est comme ça c'était les règles de la vie. Moi j'en avais conscience et ça plus que personne. Un homme me donnait de l'attention en contre partit je lui donnait mon corps , une femme me donnait de l'importance et l'impression d'être drôle et j'acceptais de lui rendre service en lui présente un mec de temps à autre. Voilà c'était le deal. Ca avait toujours été le cas pour moi jusque maintenant. Ce qui me gênait dans ma « relation humaine » avec Kaleb c'était qu'il me semblait que je n'avais rien à donné. Non nous ne couchions pas ensemble, je ne lui rendait pas service loin de la... J'avais même l'impression que j'en recevais sans jamais donné en retour. Et moi, petite saute qui n'ai pas l'habitude qu'on me prête une quelconque attention sans vouloir quelque chose en retour je m'étais méfié, j'avais tout rejeter en bloc, j'avais fermé les yeux … Kaleb faisait les course avec moi pour ne pas que je meurt de faim, il avait remis de l'ordre dans ma maison ma vie en était tellement facilité... Il me permettait de penser à autre chose quand j'avais des pensées noires...
Alors voilà ou on en était maintenant j'étais face à moi même recroquevillé sur ce canapé à pensé à toutes ses choses et à en conclure mon égoïsme . La moindre des chose c'était de le remercier mais je n'en avais rien fais. J’enfilai un pantalon qui traînait la et m'échappa de la maison en entendant les pas de Kaleb dans les escalier : il redescendait et je n'étais pas tout à fait prête à l'affronter. Je marchais un moment dans l'aller puis décida d'aller dans la galerie marchande ayant une petite idée en tête.

I never wanted it to turn out this way
Now forever feels like yesterday
Sorry something that I just can't say

Je revins des sac plein les mains, les cheveux attacher en chignon. Je déposai les sacs à l'entrée et retira bien vite mon pantalon. J'étais toujours plus à l'aise les jambes à l'air. L'odeur de la nourriture que Kaleb préparait me vint au nez. Je me dirigea vers la cuisine pour voir ce qui s'y préparais : il semblait avoir finit alors je le prit par le bras sans rien dire et l'entraîna au salon en agrippant mes sacs au passage. « C'est pour toi … Je me suis dis que ...Je sais pas ce que je me suis dis . C'est cool que tu sois revenu et que t'ai rangé tout ...ici ...Fin' voilà » , je devais être en train de rougir parce que mes joues était toutes chaudes et j'avais un peu mal au ventre. En bref, je venais de le remercier pour tout ce qu'il avait fait ici pour moi mais ses mots ne voulaient pas sortirent de ma bouche … Fierté quand tu nous tiens ! C'était aussi pour m'excuser et rééquilibrer notre « relation humaine » histoire qu'il y en ai un peu dans mon sens quand même. Mariza avait toujours été très insistante sur la politesse même si c'était quelque chose avec lequel j'avais toujours beaucoup de mal. A l'intérieur des sacs il y avait pas mal de choses : des pastels de plein de couleur, des toiles vierge, des feuilles de tout type, des pinceaux, des cahiers, de la peinture de tout type.... J'avais peut-être un peu poussé mais je n'avais pas la notion de l'argent, je ne l'avais jamais eu.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyVen 21 Nov - 11:49




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Je m'étais isolé dans ma chambre, clope au bec et pinceau à la main, j'avais déjà esquissé le croquis de mon chef-d'œuvre. Et bizarrement, j'étais à fond... Pourquoi ? J'en savais rien, mais ce qui était sûr, c'est que je mettais mon cœur à l'ouvrage. J'avais mon modèle devant les yeux et mes mains tentais de reproduire ce que je voyais. Il m'a fallu un bon moment avant de pouvoir réussir un minimum reproduire une chose qui en soi est déjà une œuvre d'art mais bon. Comme on dit qui ne tente rien n'a rien. En plus, ça me faisait du bien de dessiner à nouveau en écoutant de la musique. D'ailleurs pourquoi j'écoutais ça ? Quelle question... Ça collait avec la douceur que je créais. Je venais de terminer ce travail au bout de quasiment 4H. Je descendis des escaliers pour venir en parler à Joey, mais elle n'était plus là. Je soupirais un peu avant de me dire que ce serait mieux pour que cela sèche. Je me décidais ensuite après un moment à éternuer qu'il serait temps de ranger cette maison. Je me munis de mes meilleurs ailés de ces lieux ; le balai, la serpiére et le seau d'eau remplis de produits ménagers. Et je commençais par déplacer les meubles, pris le matelas de Jo et l'emmena dans ma chambre tandis que je prenais e mien pour le déplacer dans la sienne. Je ne voulais pas qu'elle me dérange dans mon sommeil à cause de ses éternuements incessant. Je me mis à faire le ménage dans toutes les pièces de la maison, rangeant le salon, les chambres, et même la salle de bains pour finir par la cuisine pour me motiver à me préparer à manger. Qu'est-ce que j'avais la flemme et mal au dos ! Pourtant, il fallait bien que ça se fasse et pour pas mentir après tout ce remue-ménage, j'étais presque en train de dormir debout. Mais j'étais venu à bout de ce hachis. Ouais, quoi de plus simple que du steak haché cuit avec de la purée et du fromage tout ça au four ? Rien du tout. C'est le plat le plus facile au monde. Bref, je venais de finir ça cuisson lorsque je sentis un bras entourer le mien. C'était Jo', je ne l'avais même pas entendu rentrer merde. Je me laissais faire n'ayant pas la force de faire quoi que ce soit. Elle m'emmena au salon et me présenta des sachets pleins à craquer. Je la regardais en arquant un peu les sourcils n'osant pas encore regarder ce qu'il y avait à l'intérieur. Je n'avais aucune idée de ce qu'elle avait acheté et j'étais un peu méfiant vu la gêne que cela provoquait à la jeune femme. S'il suffit que je parte et que je revienne pour pouvoir avoir des cadeaux, je le ferais plus souvent dis donc ! Non plus sérieusement, je ne savais pas quoi dire. Juste l'idée qu'elle m'ait acheté un truc, c'était ouf alors des sacs entiers... Wahou. J'étais gêné.
« Bin... Il ne fallait pas. C'est rien, tu sais » pour moi, le simple fait de vivre ici était suffisant. Mais ça s'était avant d'ouvrir ce sac et de voir à quoi ressemblait le Graal. J'en avais les yeux qui brillaient tant c'était beau.
« C... C'est pour moi t'es sérieuse ? « J'en perdais mes mots. Je ne savais pas quoi dire, j'étais tellement reconnaissant. Non, je ne peux pas accepter ça ! Mais c'est si... J'ai envie de la serrais tellement fort contre moi qu'elle serait à deux doigts de s'étouffer, mais après la scène de cette après-midi, je préférais me limiter dans mes gestes... Mais plus je regardais ce trésor plus l'envie était forte. Et puis merde ! Je me rapprochais d'elle et la serrai aussi fort que je pus, les yeux fermés. Rare était les personnes qui me faisaient ce genre de présents. Et je ne pourrais jamais la remercier assez.
« Tu n'aurais pas dû... » Je finis par la relâcher et m'éloigner d'elle encore ému de cet acte... Qui aurait pu croire que de la peinture pouvait avoir cet effet-là sur quelqu'un ?


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptySam 22 Nov - 21:56

KALEY ❥ What if  


www.musicasparabaixar.org on Grooveshark">Avalanche (feat. Demi Lovato) by Nick Jonas - www.musicasparabaixar.org on Grooveshark

Comment vous dire que voir la joie se dessiner sur son visage m'a tirer un sourire. C'était comme voir un enfant ouvrir ses cadeau à noël. Il disait que ce n'était rien. Comment pouvait-il s'appeler monstre alors qu'il était si humble. Le jour ou il avait mit les pieds ici tout était en destruction, tout était en désordre et lui il m'avait montré que chaque choses avait sa place et que c'était mieux ainsi. Personne ne peut comprendre le changement que c'était pour moi. Personne ne pouvait comprend qu'en réalité ce désordre autour de moi, cette pagaille incessante, ces vas et viens constant dans cette maison n'étaient que le reflet de mon être, de mon âme et de mon cœur. C'était le bordel dans ma tête et dans mon cœur et il m'avait apportait un minimum de paix. Ne me demandez pas comment il avait fait j'en avais moi même aucune idée. Qu'il sous estime tout ça montrait bien la vrais nature de son cœur.
Quand il me sera dans ses bras mon cœur s'affola de nouveau mais à grand regret ce moment ne dura pas longtemps. Quand il me relâcha je baissa un moment la tête. « Ca me fait plaisir ... » ; dis-je timidement. Un silence s'installa et je m'allongea sur le ventre au sol même en sortant ce qu'il y avait dans les sacs. « J'aimerais bien savoir dessiner. Tu m'apprend... Je sais même pas si ça s'apprend ! » ; je parlais pour mettre fin au silence insupportable. Je fixais en suite un paquet de feutre de différentes teinte de violet le regard vide. C'était vrais que le dessin était un art assez abstrait pour moi. Comment on pouvait savoir reproduire presque parfaitement les trait si multiples d'un visage, comment on pouvait comprendre comment reproduire les effets d'ombre de lumière et de relief. C'était fascinant et à la fois si complexe que j'étais admiratives de ceux qui était capable de de saisir toutes ses règles et de les appliquer.

©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 23 Nov - 3:41




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
« Y'a plaisir et plaisir quand même... Et là c'est trop ! » Un peu après, je souris à sa demande. Apprendre à dessiner ? Non je saurais pas faire ça... Le dessin c'est laisser parler une partie inconsciente de soi avant tout... C'est quelques chose qui se développe seul avant de ce developper avec des gens.. Ca nous permet ainsi d'avoir notre propre style de dessin. Je ne savais pas si je pouvais apprendre à quelqu'un une chose que j'avais apprise de moi même... Mais j'étais prêt à essayer pour une fille aussi spéciale qu'elle.
« On peut toujours tenter.. Mais c'est compliqué j'te préviens. » Je repensais d'un coup à ce que je devais lui offrir. « Ah oui en parlant de ça ! Suit moi j'ai un truc à te montrer ! » Je la pris alors par la main prit par l'excitation de lui montrer ma surprise mais très vite je me repris la relâchant aussi toujours en souriant. Nous montions alors dans sa chambre et a dessus de son lit je la laissais voir la peinture que j'avais finit et qui avait maintenant séché.
« Je sais y'a plein d'erreur mais fondamentalement je trouve ça pas mal. Et puis c'est un peu dure de faire un dessin de ce format tu sais donc faut être indulgent. Oui j'ai aussi rangé. Et t'inquiète c'est mon matelas celui là histoire que tu n'éternue pas à tout bout de champs. » Lui dis-je en riant.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyDim 23 Nov - 19:31

KALEY ❥ What if  


www.musicasparabaixar.org on Grooveshark">Avalanche (feat. Demi Lovato) by Nick Jonas - www.musicasparabaixar.org on Grooveshark

Je ne saurais vous décrire la sensation que c'est que de se voir en peinture. Je n'aurais jamais pensé que ce serait aussi touchant. C'est comme voir la représentation même de la manière dont l'autre vous voyait. Ce que je voyais sur cette toile était plus que beau : c'était magnifique. J'en était tout émue. Je m'avançais silencieusement vers la toile, gardant tout de même une bonne distance entre elle et moi. Je me reconnaissais sans me reconnaître c'était étrange. Me voyait-il aussi belle avec toute ses nuance de blanc j'avais l'air d'un ange descendu du ciel. Je regardais la toile comme un enfant qui pour la première fois prenait conscience de son reflet dans le miroir. C'était une sorte de compréhension instantané de pas mal de chose, je comprenais ce que je dégageait sans vraiment le saisir. Je comprenais aussi soudainement les gens qui disait que la peinture était une histoire de sensations et des choses que cela pouvait éveiller en nous. Je me tournai vers Kaleb toute souriant et un peu gêné à la fois. « Je … Je ne suis pas si belle … C'est trop beau … Merci. » ; je ne savais pas quoi dire et je me trouvais maladroite dans mes mots mais tant pis . Il avait l'air si fière de lui et il avait raison de l'être étant donné le résultat. Je sursauta lorsqu'on sonna à la porte : *Mariza ! * pensais-je immédiatement. Je descendis en me demandant pourquoi elle avait sonné étant  donné qu'elle avait les clef normalement. Je me précipita à la porte pour ouvrir et lui sauta dans les bras comme à mon habitude. Quand j'étais heureuse de voir quelqu'un c'était souvent ma réaction : sauter dans les bras et serrer très fort. Mais ça je ne le dirais jamais à Kaleb sinon il ferait tout de suite le lien avec ce que je faisais presque à chaque fois que je le voyait : sauter sur son dos. C'était brutal certes, mais c'était l'acte qui comptait. « Comment tu vas bella ? » ; me demanda-t-elle toute souriante comme à son habitude. « Ca va bien » ; répondis-je en me décollant d'elle. Elle regarda en suite Kaleb descendre les escaliers et lui adressa un petit sourire avant de lui faire la bise. « Et toi comment tu vas beau gosse ? Toujours aussi fatigué de ma Chiquita ? » ; elle aimait m'appeler comme ça depuis toujours même si je détestais ça avec le temps je m'y était faite. « Non il en a jamais eu marre de moi je suis un ange. » ; dis-je en lui adressant mon plus beau sourire. « Tu rigoles ! Avec toi le quotidien peut devenir l'enfer sur terre et de toute façon je ne te parles pas à toi mais au beau gosse. » ; elle me snoba gracieusement et regarda Kaleb en l'attente d'une réponse, je croisa mes bras en dessous de ma poitrine faisant semblant d'être fâché et leva la tête très haut.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaleb E. Smith

› âge : 22 bougies
› emploi : Assistant pédagogique/Artiste peintre de rue/Bodyguard pour le réseau de Kristjan
› côté coeur : Célibataire... Et plus si affinité
› petites lettres envoyées : 345


Ma petite vie
To do list:
Rp : Oui, je suis ouvert(e) à tout
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyMer 17 Déc - 20:07




   
   
☇♔☇

   
Joey & Kaleb
"Plus on rencontre des difficultés dans la vie, plus on a en soi de fierté et de contentement de soi-même..." Tristan Bernard
Quoi ?! Elle n'est pas si belle ?? Je crois qu'elle ne se voyait pas assez souvent dans un miroir propre la pauvre ! Comment pouvait-elle dire une chose pareille. Elle était magnifique c'est une évidence enfin ! Elle était même plus belle que ce que j'avais dessiné enfin bon... Pour quelqu'un de si sûr d'elle en générale, je voyais là une facette de sa personnalité que je n'avais encore jamais exploré. Je ne pensais jamais la voir si peu sûr d'elle, enfin physiquement parlant. Parce que mentalement c'est une autre histoire, mais physiquement c'était une première. En vérité son achat était vraiment de bonne augure car son dessin venait de me finir ma reserve. Je souris tout de même en voyant sa frimousse émerveillé. Mais une personne vint nous déranger pendant notre discussion, qui cela pourrait-il être ? Joey alla ouvrir, je descendis quelques minutes après pour voir qui cela pouvait-il être. Mariza. Je souris en voyant la scène qui se passait sous mes yeux sans pour autant prendre tout de suite la parole.
« Ca va merci. Oh.. On va juste dire que y'a des mi-haut et des bas » dis-je avec un sourire amusé. « Regarde-moi cette boudeuse » dis-je à l'attention de Joey tout en lui tirant les joues.


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey C. Fleming
MOJO JOJO, bad b*tch

› pseudo, prénom : Nadko'
› âge : 21 ans
› emploi : Etudiante
› côté coeur : Est-ce que j'en ai un ?
› petites lettres envoyées : 377


Ma petite vie
To do list:
Rp : Non, pas tout de suite
Répertoire :

Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ EmptyLun 22 Déc - 17:57

KALEY ❥ What if  


www.musicasparabaixar.org on Grooveshark">Avalanche (feat. Demi Lovato) by Nick Jonas - www.musicasparabaixar.org on Grooveshark

« Je suis pas une boudeuse » ; dis je d'un ton involontairement enfantin. « Arrêtez de vous battre les enfants ! Ca sent bon qui a fait à manger ? Quel question ! » , je ne pue m'empêcher de rire de la manière dont Mariza avait dit ça naturellement. C'était vrais que je n'arrivais pas à cuisiner , c'était pour moi physiquement impossible, les fois ou j'avais essayé avait été un réel désastre en plus ! J'invita Mariza à rester manger avec nous puisqu'elle était la . Elle me montra quelques photo de sa petite : elle avait incroyablement grandit. J'étais heureuse qu'elle soit si épanouie auprès de sa famille même si Mariza me manquait énormément parfois je savais qu'elle était bien ou elle était et ce seul fat m'aidait à me sentir mieux. J'avais appris à être un peu moins égoïste avec Mariza et je continuait de l'apprendre avec Kaleb. Il faut parfois savoir faire des concessions pour vivre à plusieurs.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty
MessageSujet: Re: Oh darling stay with me | KALEY ♥ Oh darling stay with me | KALEY ♥ Empty

Revenir en haut Aller en bas

Oh darling stay with me | KALEY ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Oh darling stay with me | KALEY ♥
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)
» guitatre electrique!!!
» Yes, darling ~ [ PV Solembum ]
» Stay down and calm your anger, little fighter
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Viens prendre un morceau de cake au citron
 :: Archive RPG
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥