forum rpg city.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Tumblr Tumblr  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
COLD COFFEE 2.0
http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/ http://afteracoldcoffee.forumactif.org/

Partagez|

un bien pour un mal. w/talya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente-deux ans.
› emploi : mécanicien & trafiquant d'armes.
› côté coeur : elle m'attire. elle m'obsède. je la désire. T. ♥
› petites lettres envoyées : 181


MessageSujet: un bien pour un mal. w/talya Ven 8 Mai - 20:34


Assis sagement dans la voiture de Talya, elle était en train de me raccompagner chez moi. Je portais ce charmant bracelet électronique à ma cheville qui m'empêchait de sortir de chez moi mais bon, au moins, j'aurais le droit de voir Talya pratiquement tous les soirs dans mon appartement. Nous pourrions enfin être seuls. Juste elle et moi. Le bonheur. Dans la voiture, je ne disais rien. Je la laissais se concentrer sur la route mais je glissais une main de temps sur sa cuisse. J'avais envie d'elle encore une fois. Garant sa voiture sur le parking de mon immeuble, je sortais et vins rejoindre Talya. Sa main dans la mienne, nous regagnions mon appartement assez rapidement. Une fois la porte franchie, je la fermais à clé et vins prendre Talya dans mes bras. « T'étais très sexy en flic super sérieuse tu sais. Y'aurais pas eu tes supérieurs pour nous surveiller, jt'aurais fait l'amour dans la salle d'interrogatoire. » Talya était à moi ce soir. Rien qu'à moi et je comptais bien en profiter. Je la soulevais et vins l'asseoir sur le petit comptoir séparant ma cuisine de mon salon. Ma langue cherchait la sienne et une fois trouvée, je l'embrassais langoureusement.

Ça avait toujours été ainsi entre Talya et moi. Enfin depuis que nous avions décidés d'être un couple. J'étais incapable de lui résister. Et maintenant que je savais qu'elle était revenue pour moi et qu'elle m'aimait encore, j'étais prêt à tout pour la reconquérir. « Je t'aime ! » Je n'allais pas me gêner pour le lui dire maintenant. Défaisant soigneusement les boutons de son chemisier, je le laissais gagner le sol de mon appartement. Mes baisers descendaient dans son cou puis sur sa poitrine. J'étais tellement épris d'elle que ça me rendait faible dès qu'elle était dans la pièce. « En fait, ce bracelet n'est pas si mal que ça. On pourrait se voir enfin quasiment tous les soirs. » L'embrassant avec amour, je jouais avec sa langue. La prenant dans mes bras, je l'allongeais sur le canapé. Au-dessus d'elle, je retirais mon tee-shirt. Il n'y avait aucune pudeur entre nous. Nous nous connaissions déjà par cœur. « T'es à moi ce soir !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : policière
› petites lettres envoyées : 228


MessageSujet: Re: un bien pour un mal. w/talya Lun 11 Mai - 12:49

Dans la voiture pour conduire Liam chez lui, je ne parlais pas. En vérité je ne savais pas si Liam allait m'en voulait ou si il essayait de penser à autre chose. Je connaissais la route par coeur, il n'avait pas changer d'appartement depuis tout ce temps, c'était donc un véritable jeu d'enfant. Une fois arrivé devant chez lui je le sortais, je lui tenais le bras. Si jamais on était surveiller pour X raison je ne voulais pas qu'on me reproche le moindre écart.
Je rentrais a la suite chez lui, je n'eus pas le temps d'enlever ma veste que Liam s'était rué sur moi. J'enroulais mes bras autour de son cou, Liam me faisait un compliment sur ma performance de flic. Je fis un sourire en coin avant de l'embrasser.

"J'en doute pas Liam, tu as été parfait, je suis vraiment désolé pour tout, vraiment mais c'est la meilleure décision que tu aies prise, je suis fière de toi"

L'encourager était la meilleure des choses a faire. Il devait se sentir concerné, mais pour l'heure actuelle, Liam avait un tout autre plan dans la tête. Il me soulevait avant de me poser sur le comptoir de sa cuisine. J'enroulais mes jambes autour de son bassin. La passion nous envahissait. Nous étions libéré. J'étais chez Liam sans aucune gêne, sans aucun scrupule. Liam répétait encore qu'il m'aimait, j'en avais le sang glacé, ca me donnait tellement de frisson quand il me disait ce genre de mot.

"Moi aussi mon coeur"

Nos vêtements commençaient a tomber comme des feuilles mortes en automne. Ces mains allaient et venaient sur nos corps. Non pour notre intérêt comme le bracelet n'était pas une si mauvaise idée. J'avais vu juste, ainsi je passerai aussi souvent que nécessaire afin de le voir.

"J'ai eu une idée hein, même si tu dois rester ici, on va être souvent ensemble, tout recommencer a zéro, repartir sur de nouvelles bases"

On s'embrassait a pleine bouche avant de m'accrocher vraiment autour de lui, afin qu'il m'amène dans sa chambre. Endroit préféré à l'époque ou nous étions que des ados. Je gloussais comme une gamine de retrouver Liam rien que pour moi ce soir. Je ne pesais qu'a l'avenir et ca cette soirée entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente-deux ans.
› emploi : mécanicien & trafiquant d'armes.
› côté coeur : elle m'attire. elle m'obsède. je la désire. T. ♥
› petites lettres envoyées : 181


MessageSujet: Re: un bien pour un mal. w/talya Mar 12 Mai - 12:47


«  Ne sois pas désolé bébé. Tu as fait ton job et puis, si on veut se sortir de tout ça, c'était la meilleure chose à faire. Maintenant, il va juste falloir que je fasse gaffe aux représailles. » J'avais trahis mon club et là-bas, la trahison ça ne passait pas. Heureusement que j'avais ce bracelet électronique, ça m'évitait de sortir de chez moi mais bon, ils pourraient toujours venir me voir. Se montrer en ville avec des armes étaient exclus sauf que voilà, ils pourraient toujours me tabasser jusqu'à ce que mort s'en suive. Ça ne les gênerais pas du tout. Je ne voulais pas inquiéter Talya. Je l'avais enfin retrouver et je voulais tout simplement profiter d'elle. Profiter de chaque seconde avec elle. Nous avions perdus assez de temps comme ça. A peine, fut-elle rentrée chez moi que je vins l'attraper par la taille afin de l'embrasser avec tendresse et amour. Ça m'avait tellement manqué. Et maintenant que je savais qu'elle était revenue à Siloam pour moi, pour nous, plus rien ne m'arrêterais. C'était elle que je voulais et personne d'autre. Azalyne avait raison, je devais reconquérir le cœur de Talya. Même si c'était déjà fait je pense. Je l'avais installé sur le comptoir puis, je venais me glisser entre ses jambes. Elle était la seule fille sur terre à me faire autant d'effet. Je ne cessais de lui dire encore et encore que je l'aimais. Ses je t'aime me faisaient frissonner. Je sentais ses mains sur mon torse.

Un à un, nos vêtements rejoignaient le sol. Attrapant Talya, je la conduisais à ma chambre. C'était comme autrefois. Comme quand nous étions un couple. Nous ne l'étions pas encore mais pour moi, rien avait changé. Talya resterait toujours le grand amour de ma vie et celle avec qui je veux construire ma vie. Fonder une famille aussi. Allongé sur mon lit, je venais me glisser entre les jambes de la jeune femme. Mes mains prenaient plaisir à redécouvrir ce corps que j'aimais tant. Mes lèvres ne pouvaient s'empêcher de toucher les siennes. Dégrafant son soutien-gorge, je descendais mes baisers sur sa poitrine puis son ventre et enfin, pour terminer, j'embrassais l'intérieur de ses cuisses. Mon regard se posaient sur celui de Talya. « J'espère que tu ne surveilles pas tous tes prisonniers de cette manière. » Je plaisantais bien sûr. Mais j'étais très jaloux et hyper possessif, je refusais qu'un autre homme que moi puisse la toucher comme je le faisais. Le simple fait d'imaginer Wade en train de la baiser m'était insupportable. Mais c'était lui que je détestais, pas elle. Jamais je ne pourrais la détester de toute façon. Bref. Je me trouvais sur elle, vêtu seulement de mon jean et caleçon encore. Cette soirée était la nôtre. La soirée de nos retrouvailles. Je la serrais contre moi en passant ma main derrière son dos. « ça ne me dérange pas du tout de te voir souvent ici bébé. Ça nous rappellera des souvenirs. » En effet, autrefois, elle passait presque tout son temps libre chez moi. À l'inverse d'aujourd'hui, nous étions défoncés presque tout le temps avant. C'était terminé tout ça. En tout cas pour elle. Moi ? Je devais encore fait pas mal d'effort et être patient pour réussir à être totalement sobre et tiré de ce foutu club. Il n'était que seize heures mais je sentais que la fin de la journée et la nuit serait longue. Je lui retirais sa petite culotte et vint passer ma main sur son intimité. Depuis le temps, il n'y avait plus aucun tabou entre Talya et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› âge : 26 ans
› emploi : policière
› petites lettres envoyées : 228


MessageSujet: Re: un bien pour un mal. w/talya Mar 19 Mai - 16:09

Liam n'avait pas tord, il devait faire attention a lui, il n'avait peut être pas le droit de sortir de chez lui, sauf que les autres pouvaient très bien le trouver chez lui. J'allais devoir mettre en action un plan pour qu'il y avait constamment quelqu'un en planque devant chez Lukà. J'allais faire en sorte que personne ne vienne lui faire du mal, parce que je m'en chargerais moi même, je n'avais aucun soucis avec cela, si je devais exploser un a un les crânes des anciens membres du gang de Liam je le ferai, ca ne me faisait aucunement peur.

Trêve de plaisanterie, nos vêtements volaient dans tout les sens, je sentais les gestes de Liam tendre et en même très précis, il savait ce qu'il voulait. Mais il avait envie de moi tout comme moi. La petite phrase qu'il me lançais me faisait sourire, oh non heureusement pour moi. Sinon je ne serai plus flic mais une prostituée, j'aimais quand même mon métier. J'enroulais une de mes jambes autour de son bassin

"Pourquoi tu serai jaloux?"

On continuait de se retirer les vêtements tout en touchant nos corps respectifs comme si on se découvrait pour la première fois. Liam n'avait pas tord, je viendrais ici aussi souvent que nécessaire, j'avais fait en sorte qu'au commissariat tout le monde sache que je n'aimais pas Liam pour que mon acharnement contre son gang soit avéré.
Le temps passait et nous passions a l'acte, nous étions en parfaite harmonie, tout étions heureux, même si je pouvais sentir Liam mal, il était comme soulagé. Nos corps ne faisaient plus qu'un, il ne nous était pas arrivé de se retrouver ainsi depuis un moment. Même dans la cellule dans la journée cela ne fut pas pareil. Collé contre son torse il était vraiment brûlant, je lui caressais la joue. Je me relevais un instant en lui donnant un tendre baiser sur les lèvres. Je me relevais et partie dans la salle de bain, j'attrapais un gant de toilette et l'imbibait d'eau. De retour dans la chambre, je le déposais sur le front de Liam.

"Ca va essayer de t'apaiser, je suis là tu le sais..ferme les yeux et dors un moment chéri il est tard"

Les rôles changeaient, j'attrapais Liam pour qu'il vienne contre moi. Je voulais prendre soin de lui, c'était le moment de le sortir de cette drogue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

› pseudo, prénom : lollipop.
› âge : trente-deux ans.
› emploi : mécanicien & trafiquant d'armes.
› côté coeur : elle m'attire. elle m'obsède. je la désire. T. ♥
› petites lettres envoyées : 181


MessageSujet: Re: un bien pour un mal. w/talya Mar 19 Mai - 18:42


C'était un réel bonheur d'avoir enfin Talya dans mes bras. Je l'avais déjà eu dans mes bras mais cette fois tout était différent. Je sentais que nous avions trouvés une solution pour se sortir de cette merde. Du gang, de la drogue et de tout le reste. Talya était la femme de ma vie. Je le savais et je l'ai toujours su. C'était elle que je voulais et pas une autre. Ça faisait plus de vingt-quatre heures que je n'avais rien pris et je commençais vraiment à être en manque mais avoir Talya dans mes bras était le meilleur antidote du monde. Elle m'apaisait, me faisait du bien. Je devrais sans doute avoir la trouille que mon gang – enfin mon ex gang – me tombe dessus mais non, je savourais ce petit moment d'intimité avec Talya. « Évidemment que je serais jaloux, comme je suis sûr que tu serais jaloux de me voir avec une autre. » C'était déjà arrivé mais ça n'arrivera plus. C'était elle que je voulais et pas une autre. J'étais prêt à changer de vie pour elle. Pour être avec elle et ne plus se voir en cachette. Mais pour le moment, le fait de pouvoir l'avoir rien qu'à moi quasiment tous les jours me plaisais vraiment beaucoup.

Un à un, nos vêtements se retrouvaient sur le sol de ma chambre. Ma chambre n'était pas vraiment rangée mais qu'importe. J'étais ravis de pouvoir avoir Talya dans ma chambre. Comme avant. Nos mains parcouraient nos corps, comme si c'était la première fois qu'on allait coucher ensemble. Ça faisait tellement longtemps qu'on avait pas fait l'amour. Oh, on avait baisés certes mais pas comme ça. Pas de cette manière. Tout mon corps la désirait. Je brûlais d'envie pour elle. Petit à petit, je vins me glisser en elle. J'avais oublié le préservatif. Tant pis. De toute façon, je suis certain qu'elle prenait la pilule. Bref. Nous étions en train de faire l'amour passionnément, tendrement. Je savourais l'instant et sans que je m'y attende, nous venions de jouir ensemble. Collés l'un à l'autre, je reprenais mon souffle. Je tremblais encore un peu. Talya devait l'avoir vu puisqu'elle était partie à la salle de bain et en revint avec un gant humide qu'elle posait sur mon front. Je l'attirais contre moi. J'adorais la chaleur de son corps contre le mien. « Jure moi que tu resteras près de moi. J'ai vraiment envie d'en finir avec tout ça. Je veux que tu sois à moi, que tout le monde sache à quel point je t'aime et que t'es à moi parce que oui, je t'aime Talya Callaghan. » Posant mes mains sur ses joues, je vins l'embrasser tendrement. Ma langue jouait avec la sienne. Puis, je vins m'endormir. Le sommeil semblait m’apaisait. Ma tête était posée sur les seins de Talya. Ma main avait glissée dans son dos, je la serrais contre moi. Je ne savais pas combien de temps j'avais dormis mais je me réveillais en sursaut et en sueur. Talya dormait profondément. Je me levais en douceur, remettais mon caleçon et partis à la salle de bain. Je me passais un coup d'eau sur le visage. En allant boire un verre d'eau, j'explosais un verre par terre. « Et merde ! » J'avais oublié que Talya dormait. Me baissant, je ramassais un bout de verre mais je me coupais. « Putain mais c'est pas possible. » Je me laissais tomber contre l'évier de la cuisine en enroulant mon doigt dans un torchon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: un bien pour un mal. w/talya

Revenir en haut Aller en bas

un bien pour un mal. w/talya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Salut et merci bien pour le poisson ♪
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» Héros ... hic !
» Jasmin, trop bien pour toi ♥
» [TERMINÉ] [Event]Pause café... qui tourne bien, pour une fois! [PV Evelyne Salt]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
COLD COFFEE :: 
Aux portes de Siloam Springs
 :: West :: Habitations
-
Tweets de @cold_cgossip

dernier article en ligne de gossip ♥